Partagez | 
 

 [Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2018
Age : 19
avatar
MessageSujet: [Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan Dim 22 Avr - 2:45

Préface : Je voudrais vous prévenir, des passages balisés pour cacher ont été placés afin de ne point entraver la lecture. Elles servent d'explication pour le staff (ou les intéressés) mais n'ajoutent rien à l'écrit ainsi proposé. Je les mettrai sous cache "Staff" pour une première lecture immersive (au possible). Ceci annoncé, voici ma présentation !

→ Niveren Yoligan ←


→ Nom : Niveren
→ Prénom : Yoligan
→ Âge : 35ans
→ Guilde : Lamia Scale
→ Magie utilisée : Ré-équipement : Métamagie (Magie Perdue) du 42ème carcan
→ Origine de votre avatar : Dessins de (respectivement) Docatto (Armor handler adv), Kazashino (Yuwan de Shadowverse), ShipRock (Jace Beleren de Magic) et Alexandre Chaudret (The Wraith Knight)
→ Code :




→ Physique ←
Trente-cinq ans ? Vous doutez de son âge ? C'est normal. C'est un effet secondaire de l'apprentissage de la métamagie. Les métamages sont… comment dire… candides ? Oui, c'est le terme le plus approprié. Cependant avant que vous doutiez aussi du nom de la partie de cette présentation, comprenez que je l'entendais au sens... physique. De par leur enseignement sur les bases de la base, comme les mages prêtent leur force de leur magie et leurs ressources, il en découle qu'ils ne comprennent pas le monde, sa logique et ses effets sur les êtres le peuplant. Seule la compréhension de la métamagie vieillit le corps indépendamment de l'âge naturel qui reste le même comme pour tout mage de son espèce. Ainsi on pourra croiser un vieillard de vingt-huit ans comme un jeunot de soixante-dix-neuf ans, mais ne vous y trompez pas, ils sont autant sujets aux aléas de la vie que leurs camarades de même âge naturel. Mère Nature sait comment s'y prendre avec ses enfants perturbateurs.

Et oui. Pour ceux qui ont suivi, on préfère enseigner la métamagie le plus tôt possible pour empêcher certaines transformations… brutales dirons-nous.

Pour en revenir à notre Yoligan de compétition, son manque de maîtrise de sa magie s'exprime par son apparence. Encore dans la fougue de la vingtaine. Les cheveux bruns en bataille, le visage fin et ferme et les yeux bruns si on s'arrête à sa tête. Le reste est plutôt simple, un mètre quatre-vingt-cinq, un peu carré des épaules, peu poilu et sa musculature est assez développée pour pouvoir se battre durablement à l'aide de sa magie en armure.
En effet, actuellement il possède des tenues dont une armure aux formes un peu spéciales. Mais je vous en donnerai plus de détails à un autre moment. Chaque partie son contenu après tout. Vous allez devoir vous contenter de ce qu'il porte habituellement !

Alors, en ce qui concerne ses habits du quotidien, il porte un manteau fin bleu avec fermetures à boutons et une asymétrie de longueur. Les manches retroussées. Ainsi orné de deux ceintures dont une plutôt là pour l'esthétique, et l'autre pour ses petites affaires grâce aux petites sacoches attachées à celle-ci. Le pantalon tout aussi bleu comme ses bottes qui atteignent le dessus de la cheville en un retroussement couleur doré. Comme les autres finitions du reste de la tenue qui sont aussi des dorures de couleur, les boutons du manteau représentant une moitié de Soleil tombant sous un ciel de nuit et au rayonnement discontinu en demi-arcs de cercles. Symbole du quarante-deuxième carcan de métamagie. Des gants en cuir gris protègent ses mains afin de l’exploiter.


→ Caractère ←
Vous vous souvenez de ce que j’ai évoqué précédemment ? Sur le fait que les métamages du quarante-deuxième carcan sont candides… Tout à fait, ils sont influencés aussi mentalement. Généralement, pour tout métamage, ce qui se remarque chez eux est leur soif de connaissance suivant leur carcan. Ici, notre cher Yoligan est influencé par la soif de compréhension à La Grande Question sur la vie, l’univers et le reste. Plutôt ambitieux me direz-vous, après tout personne n’a encore trouvé la question à l’origine de ce carcan. Et pourtant c’est son but. Parce que comprendre la métamagie par le quarante-deuxième carcan, c’est trouver cette question. Je vous détaillerai aussi cela à un autre moment.

En attendant, je peux au moins vous décrire ce qu’il a dans le ciboulot. En effet, l’influence de sa magie atteint sa soif de connaissance. Au point de remettre en question tout ce qui semble évident pour le reste de la communauté. Le sens commun lui est donc totalement absent, ce qui est très utile pour déterminer si les règles d’un jeu sont équitables ou truquées, mais quand il faut répondre par une évidence… là il met un temps fou pour trouver si on ne lui explique pas. Heureusement avec son âge il a pu acquérir certaines notions depuis tout ce temps, mais quand même… « Compliqué à éduquer le minot » comme disait souvent son père. Déjà que même avant d’avoir commencé à étudier la métamagie il posait des questions existentielles, une fois dedans c’était scellé. Toute sa vie il va poser des questions prémices qui serviront à trouver l’ultime.

Une volonté sans faille, mais inégale. Sa mentalité altérée le pousse certes à repenser le monde et sa magie, mais cela implique une pensée très plastique… trop plastique. Son innocence le pousse à agir comme il le pense et quand il ne sait pas tout ce qu’il devrait savoir, il finit par faire des erreurs. Pensant qu’on lui a tout dit et pouvant changer son avis aussi rapidement qu’il change de tenue. C’est-à-dire au point que s’il fait confiance à deux personnes aux arguments contradictoires il changera constamment sa vision du problème à l’origine de cette joute verbale. Et il ne le niera pas je vous le garantis, parole de narrateur.

On peut aussi remarquer sa gentillesse et sa passion pour la vie. Tuer des gens c’est trop peu pour lui, il préfère encore convertir le méchant en gentil. Son credo ? La miséricorde, la compassion, l’espoir en ce qui s’améliore et change avec le temps… L’espoir en l’humanité qui apprend.


→ Histoire ←
Avec un tel caractère vous vous doutez bien de la difficulté de son vécu. L'une des raisons pour laquelle on a oublié la métamagie est justement l'altération importante de la mentalité pour pousser son utilisateur à accomplir le souhait de son carcan. Et on ne peut pas dire qu'il a choisi le moins impactant moralement. De tous les carcans possibles il a pris le plus semblable à sa personnalité, à l'image de sa soif de connaissance et de compréhension du Monde. En tout cas c'est ce que son professeur disait, lorsqu'il lui transmit cette magie. Maintenant que vous savez presque tout de son environnement, je vais vous raconter l’histoire de Yoligan Niveren. Cinquième métamage du quarante-deuxième carcan.

Tout commença un jour d’éclipse lunaire, lorsque notre petit chérubin naquit. Ses parents ne possédant pas d’autres enfants voulaient commencer à fonder une famille afin qu’ils puissent transmettre leur savoir et profiter d’une vie chaleureuse qu’un couple seul ne pouvait procurer de lui-même. Ils avaient atteint la trentaine et se sentaient prêts à accueillir leur seul et unique enfant qu’ils allaient ainsi préparer au Monde qui lui ouvrirait tantôt les bras.
Son entrée dans leur vie bouscula alors leur paisible quotidien d’âmes unies, ils allaient devoir s’adapter à leur petit protégé afin de subvenir à ses besoins de premiers instants d’existence. Ce ne fut pas une mince affaire, déjà mis au monde rien ne semblait mettre un terme à ses pleurs à part quand on lui racontait des histoires.

Il aimait beaucoup qu’on lui fasse la lecture avant de se coucher. Puis un soir, de retour d’une journée de labeur affligeante sous un Soleil torride, le père lut machinalement son magazine scientifique préféré en pensant lire un conte de fées comme il le faisait habituellement. Sa mère entrant pour lui annoncer que le repas était prêt lui en fit la remarque, cependant contrairement à ce à quoi ils s’attendaient, l’enfant dormait joyeusement le sourire aux lèvres. Récitant presque certains passages du magazine. Ils comprirent alors pourquoi seules les lectures le calmaient bébé, il était né pour apprendre.

« Mamaaaaan ? Pourquoi le ciel est bleuuuuu ? »

« Parce que ce sont les rayons du Soleil qui sont altérés par les molécules d’air mon enfant. »

« Et pourquoi les molécules d’air altèrent les rayons du Soleeeeil ? »

« Parce que ce que tu regardes ce sont les rayons réfléchis par la lumière sur les molécules mon enfant. »

« Mais pourquoi le ciel il est pas toujours bleu alors ? »

« Parce que le soir et le matin les rayons du Soleil doivent parcourir avec une plus grande difficulté que le midi. Le rouge passant plus facilement que le bleu les molécules d’air le ciel devient rougeâtre mon enfant. »

« Pourquoiiiii ? »

Ce genre de moments était souvent suivi de soupirs du père et de sa phrase fétiche, mais ils s’étaient jurés de lui répondre à toutes les questions quand ils le pouvaient. Ils nourrirent alors sa faim de connaissance que ses professeurs d’école ne souhaitaient pas toujours assouvir. Pour certains la curiosité est un vilain défaut. Pour lui et ses parents, c’était leur plus grand atout une fois manié correctement.
Malheureusement la maîtrise de la curiosité n’est pas simple, il faut savoir la gérer au bon moment pour qu’elle profite au curieux sans embêter son entourage. Et cela, il a dû l’apprendre à ses dépends. Sa scolarité était plutôt difficile dans le sens où ses amis se faisaient rares et parfois se comptaient sur les doigts de la main d’un manchot. Autant dire que son enfance hors de chez lui n’était pas joyeuse, mais pour ne pas que ses parents s’inquiètent il faisait mine d’en avoir et de jouer souvent avec. Quitte à montrer du doigt le premier voisin qui croise son champ de vision pour en faire son ami de tous les jours à l’école lorsque ses parents étaient suspicieux. Et ils savaient pertinemment qu’il mentait, ses yeux humides le trahissaient la plupart du temps. Mais ils ne pouvaient pas lui en vouloir, ce n’était pas de sa faute.

En effet, de tous ses élèves c'était celui qui posait toujours des questions et voulait savoir tout ce qu'il y avait à savoir, même quand ce n'était pas au programme. Il n'a d'ailleurs jamais compris pourquoi un tel programme d'instruction existait, tout ce qu'il voulait c'était comprendre le Monde, partir à l'aventure, faire de nouvelles découvertes, rencontrer de nouvelles personnes, de nouveaux horizons. Ce qui encouragea le professeur à lui apprendre la métamagie et lui faire choisir son carcan par lui-même. Car même s'il maîtrisait le sixième carcan, il possédait des connaissances pour aider le petit Yoligan à se constituer une base à développer lorsqu'il partira à l'aventure.

Après s’être raclé la gorge, « Installe-toi et écoute bien ce que je vais te dire cher apprenti. La métamagie n’est pas une magie à prendre à la légère, elle va te transformer comme aucune autre magie ne le pourra jamais dans ton esprit. Elle l’harmonisera et le ré-écrira afin que tu puisses sans crainte prendre la voie que tu auras tracé par ton choix du carcan. Mais sache ceci : Une fois le carcan choisi, plus possible de retourner en arrière sans perdre toutes tes connaissances que tu as acquises sur celui-ci. Alors, comme moi, rédige toutes tes trouvailles sur parchemin pour être sûr de ne rien perdre pour tes futurs apprentis. Avec ce que tu sais désormais je n’ai plus peur de te faire passer le pacte qui te permettra de mettre en pratique ce que je t’ai transmis. Es-tu prêt ? »

L’apprenti acquiesça. Ses parents étant informés avaient de grandes peurs mais connaissaient le professeur et ne doutaient pas une seconde de ses capacités. Cette pensée frôla l’enfant qui prit le parchemin du professeur que celui-ci lui tendit de sorte à tous les deux l’avoir en main. La longue barbe blanche du professeur s’élève alors tandis que leurs vêtements et cheveux se meuvent comme si un courant d’air les parcourait.

« Apprenti métamage ! L’heure est venue pour toi de réapprendre le Monde comme moi je l’ai fait ! L’heure est venue pour toi d’oublier l’évidence et de chercher ta voie ! L’heure est venue pour toi d’aller là où personne n’est allé si ce ne sont tes prédécesseurs avant toi ! Désormais tu n’es plus un enfant mais un apprenti ! Désormais tu n’es plus un adulte mais un chercheur ! Désormais tu n’es plus un ancien mais un sage !
Yoligan Niveren ! Choisis la voie que tu suivras dès cet instant ! »

Une aura aux multiples couleurs s’échappe alors du parchemin, parcourant toutes les teintes de couleur pour s’arrêter sur le bleu nuit.

« Moi, Yoligan Niveren, fais vœu de connaissance de la voie quarante-deux. »

« Alors, Yoligan Niveren, je te fais apprenti de la quarante-deuxième voie de la métamagie ! Que la connaissance nourrisse ton appétit désormais insatiable ! »

Le parchemin s’illumine en bleu nuit de plus en plus fort, enveloppant Yoligan qui perdit légèrement en taille grâce au travail de son professeur. Ainsi Yoligan devint métamage apprenti du quarante-deuxième carcan.
Depuis ce pacte, il poursuivit les cours particuliers de son professeur afin de pouvoir se faire le minimum de bagage nécessaire à la compréhension du Monde par le biais de son carcan. Ils découvrirent ensemble les différences et ressemblances entre leurs carcans respectifs. Chaque jour était synonyme d’une nouvelle découverte encore plus impressionnante qu’avant. Il passa vite pour le chouchou du professeur selon ses camarades et eut encore plus de difficultés à se faire des amis mais il s’en fichait. Désormais il n’était plus triste, il avait un but et son professeur allait l’y aider. Et quand bien même il n’aurait plus rien à apprendre de celui-ci un Monde entier l’attendait. Un Monde de découvertes. Il était bientôt l’heure de quitter le nid douillet pour partir à l’aventure.

Avec le temps, la métamagie prenait de plus en plus d'empleur dans son esprit. Elle commençait à lui faire remettre en doute le sens commun et tout un tas d'informations que ses parents lui avaient apprises parce qu'elles semblaient évidentes. Elles étaient certes socialement acceptées mais non par la science, une raison de plus pour tout renier par manque de preuves, une raison de plus pour être détestable selon son entourage. Ses parents avaient de plus en plus de mal à le supporter et « l'âge bête » approchant, les disputes se faisaient de plus en plus fréquentes. Et le besoin de liberté se faisait aussi de plus en plus ressentir.

Sept ans passèrent, ses parents de classe sociale moyenne-aisée l'aidèrent avec leurs économies pour se constituer le nécessaire à son voyage une fois que son professeur lui eut tout appris, le poussant à accomplir ce qu'il s'était destiné, trouver cette fameuse question.
Ce n'était pas facile de quitter Fiore et entamer ses recherches de presque rien. Surtout avec son caractère le poussant à chercher toute preuve à ses arguments, poussé à l'extrême avec son âge et rendant toute discution stérile et désagréable pour ses interlocuteurs. Son professeur pouvait certes lui permettre d'expliquer le principe général de la métamagie, mais il ne pouvait le guider sur son carcan. Tous ses sorts spécifiques à celui-ci il les a acquises par accident ou parce qu'il avait cerné le concept au bout de ces sept ans d'étude et de recherche parmi les bribes d’archives. Il partit donc en quête de réponses au point de perdre de vue ses origines. Traversant plaines et montagnes, monts et vallées, déserts et mers. Faisant d’innombrables rencontres qui lui racontèrent chacun un peu plus sur la métamagie et les lieux à visiter pour en savoir plus sur son carcan. Jusqu’à finalement retourner en Fiore qui semblait contenir certaines réponses à ses questions d’après les indices qu’il avait amassés durant son périple.

Avec le temps et les nombreuses tentatives vaines de discussion il s'assagit, évitant de poser les questions de manière brute et de remettre en doute systématiquement son interlocuteur, l'écoutant jusqu'au bout sans l'interrompre en cas de faille argumentative, gardant son calme tout le long... Maintenant il est plus simple, posé, plus chaleureux et gentil quand il parle. Mais... A toujours la soif de connaissance. Ça, rien ne l'arrêtera tant que la vie d'un être vivant n'est pas en jeu. Il a appris à réduire et maîtriser l'effet de la métamagie dans son esprit.
Cependant, ayant presque épuisé ses économies malgré les haltes pour s’en refaire avec des petits boulots et autres quêtes souvent difficiles, il dû s’orienter vers une guilde qui était en recherche de membres et qui semblait correspondre au mieux à son style de magie. Lamia Scale. Persuadé qu’il pourrait avoir quelques informations sur la Tour de la Bibliothèque en devenant membre, il se dirigea alors vers Crescientia. Réservant ces mots à celle qu'il allait peut être rencontrer :

« Selon certains taverniers avec qui j’ai pu discuter lors de mes escales à travers Fiore il semblerait qu’il y ait eu beaucoup de grabuge ces six dernières années. Cette année étant marquée par le bal des Blue Pegasus et d’une certaine brigade se faisant un nom avant de disparaître de la circulation après de multiples attaques. Je me demande bien ce qu’ils pourraient bien vouloir à part semer le désordre dans tout Fiore. Sachant cela et ayant besoin de me poser quelques temps avant de reprendre mon périple, je voudrais bien offrir mes services à votre guilde en échange du statut de membre de votre guilde avec ce qui y suit. Chère Ann Drake. »


→ Hors - RP ←
→ Pseudo : YoloNightcall
→ Âge : 19ans (09/09/1998)
→ Hobbies : JDR et Jeux vidéo (type SF, Steampunk, Fantasy...), Aïkido.
→ Mangas préférés : Merry Nightmare (ou Yumekui Merry), Biorg Trinity, Berserk.
→ Comment-avez vous connu le forum ? : Une de vos membres (Roxxana Rabbit)
→ Remarque(s) : Je dirais que demander une présentation générale de la magie prochainement usée (principe, potentiel à bas PM et d'évolution(s), contrecoups inattendus éventuels) avant de faire faire la fiche de présentation pourrait être utile (et permettre aux visiteurs de voir pour qu'ils se donnent une idée de ce qui est permis d'entrée de jeu) pour éviter une validation suivie de surprises au moment de faire la Fiche Technique.




Dernière édition par Yoligan Niveren le Ven 27 Avr - 0:51, édité 9 fois (Raison : correction de fautes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 18/04/2018
Age : 19
avatar
MessageSujet: Re: [Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan Mar 24 Avr - 20:19

Salutations ! Je pense avoir terminé avec ma fiche de présentation, en espérant qu'elle vous conviendra Smile

EDIT : N'hésitez pas à m'expliquer les soucis qui vous ont motivé à ne pas mettre la valeur maximale et/ou ce qui n'entre pas dans vos critères d'évaluation que vous pensez perfectible. J'adore avoir le point de vue des autres (tant que c'est constructif évidemment x3 ) Wink


Dernière édition par Yoligan Niveren le Mar 24 Avr - 22:26, édité 1 fois (Raison : EDIT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 698
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Nao !

Fiche du Mage
Puissance Magique: 3578
Magie: Vecto-Kinesis • Ars Almadel
avatar
Modérateur | Chef des Crocs de la Meute | Red Eyes Wolf
Modérateur | Chef des Crocs de la Meute | Red Eyes Wolf
MessageSujet: Re: [Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan Sam 28 Avr - 16:48

Très bien très bien Smile Si peu de faute au milieu d'un texte tout de même conséquant ça fait plaisir à voir. Let's go !

Félicitations


Ta présentation est désormais validée, tu peux filer faire ta fiche technique avec 2150 PM :

♦️ Cela se passe par ici
♦️ Tu peux t'aider de ceci
♦️ Si toutefois tu as opté pour la magie de constellationniste, tu peux te référer à  ce sujet-là

Bon courage !

___________________________________________________________________

Apprenez mon histoire, et périssez par ma magie.  

Je vous parle en bleu électrique. Mes pensées sont en cyan, navré pour les yeux. Quant à votre mort, elle sera en noir.

Merci mimil & Kazu °3°:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présentation] Yoligan, apprenti métamage du 42ème carcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: Welcome on Fairy Tail No Sekai ! :: Papiers du Madoshi :: Présentations-