Partagez | 
 

 Sabotage conjoint [PV Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Sabotage conjoint [PV Hikari] Mer 11 Oct - 13:47

Avec Hikari
Sabotage

Ce n’était pas tous les jours que les agents du Conseil se baladaient dans des coins aussi reculés, surtout aussi proches d’un des téléporteurs d’Ouroboros. Coïncidence? C’était possible qu’ils avaient monté le camp dans ce lieu perdu et faisaient donc une cible de choix. Bien entendu attaquer de front était hors de question mais perturber leurs opérations secrètes était toujours possible avec assez de discrétion et de malice. Et si dans l’opération la guilde pouvait récupérer des informations sur le Conseil, c’était parfait. Miyuki allait donc s’en occuper, malgré la difficulté de la mission.

Elle était repassé dernièrement dans ses notes, sur ses anciennes pistes pour la plupart débouchant sur les archives du Conseil. Des informations sensibles, des artefacts perdus, des pans entiers de l’histoire occultés... Une chasseuse de trésors et de connaissances telle que Miyuki arrivait souvent vers l’impasse du Conseil. Et même si la relecture de ses précédentes recherches après tout ce temps avait parfois permis de voir la chose sous un genre nouveau, la plupart restaient coincées dans la même impasse. La brune était devenue un peu moins passive dernièrement, n’hésitant pas à sortir de l’ombre pour servir ses intérêts. Bien entendu, elle se refusait par contre toujours à tuer sauf en cas d’extrême nécessité.

C’est donc équipée de vêtements sombres, armée de son sabre et avec quelques équipements divers qu’elle se rendit jusqu’au camp des chevaliers runiques qui se trouvaient là. Profitant d’une colline proche elle repéra les lieux avant de s’y rendre. Les rondes, les guets, l’agitation alors que la nuit progressait. Rien d’insurmontable, ils ne semblaient pas tant que cela sur leurs gardes ou bien sur le pied de guerre. Aidée de sa magie, la mage noire pouvait être presque parfaitement silencieuse, et avait une vision infrarouge parfaite pour se déplacer en évitant les gardes et évoluer dans une obscurité totale. Elle restait néanmoins excessivement prudente, et progressait assez lentement.

Son premier objectif restait tout de même de gêner les activités du Conseil avant de récupérer les informations, même si elle aurait bien fait l’inverse. Elle se faufila donc jusqu’aux réserves d’eau et de nourriture, sans trop de frayeurs, et sorti donc plusieurs fioles de son sac. Le poison n’était pas mortel à faible dose, et il sera fortement dilué dans l’eau et dans la nourriture. Néanmoins ce sera assez pour tous les rendre malade pendant plusieurs jours. Voire plus s’ils tardaient à découvrir la source de la contamination. La brune commença donc silencieusement à empoisonner les réserves des chevaliers runiques. Normalement à une telle heure, personne ne viendrait la déranger. Ses sens restaient néanmoins au maximum en éveil alors qu’elle continuait son petit rituel d’empoisonnement, avec comme prochaine destination la tente de l’officier en charge.


___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Sam 14 Oct - 23:31


« Putain ! »

Je jette mon sac par terre, énervée. J’aurais du surveiller mes provisions au lieu de manger sans compter. Maintenant je me retrouve dans la nature, à bien plus d’une journée du village d’où je viens. Perdue dans la campagne, sans aucune idée de la distance du prochain village. Il ne me reste rien. Une pomme, une poignée de céréales que j’avais pris pour mon oiseau. Et c’est tout. Je pourrais me contenter de la pomme pour la fin de journée. Il est déjà tard, le soleil se couche. Et encore, une pomme c’est pas grand chose. Mais il ne me reste que ça, pour une balade d’une durée encore indéterminée. Ça va être compliqué, pour parler calmement. Un peu désespérée, j’envoie mon ami volant en reconnaissance. Priant presque pour qu’il trouve ce qui pourrait me remplir l’estomac. Une ferme paumé, des arbres ou buissons fruitiers. Peu importe, ce sera toujours plus que ce qu’il me reste. Je soupire. Je ne sais même pas vraiment quoi faire en attendant. J’essaye d’imaginer mes choix, si jamais Yami revient bredouille. Soit rester immobile et attendre ma fin, soit marcher et attendre la fatigue. Aucun ne m’emballe vraiment. Si je ne bouge pas, je ne me fatiguerai pas en effet. Donc pas besoin de trop me nourrir. Mais je ne trouverai jamais un village à temps pour récupérer des vivres. Et si je me presse, je risque d’avoir faim bien plus vite. C’est un cycle infernal. Mais je décide finalement de trouver le plus vite possible un signe de vie humaine. Alors je marche entre les arbres, dans les hautes herbes. Espérant que mon corbeau ai du succès dans ses recherches.

J’avance de longues minutes, en silence, déprimée. Au bout d’un moment, je relève la tête, entendant déjà de loin les croassements et les battements d’ailes de mon ami à plumes. Pour faire autant de bruit, et revenir aussi vite, il doit avoir trouvé quelque-chose. Quelque-chose d’intéressant pour moi. Parfait. Je le laisse me conduire sans aucune hésitation, et je le suis jusqu’à une sorte de clairière. Voyant mon oiseau partir au loin, je ralentis puis m’arrête. Et je souris, soulagée. Mon oiseau a vraiment trouvé le Graal. Un grand campement, beaucoup de tentes, beaucoup de personnes. Et qui dit beaucoup de personnes dit beaucoup de vivres. Vraiment parfait pour moi. Mon corbeau est un génie ! Je jure que je lui filerai double ration pendant des semaines. Je reste d’abord un peu loin, planquée, pour observer les lieux. Il ne fait pas encore nuit noire, mais j’utilise ma magie pour être sûre de bien voir. Manquerait plus que je tombe sur une personne. Avec ma nouvelle vision, je distingue mieux la disposition du campement. Je ne sais pas qui sont ces gens, mais j’en remarque plusieurs qui font le guet. Et ces derniers m’ont l’air armés. Il va falloir que je fasse vraiment attention à ne pas engager de combats. Après avoir suffisamment observer, je me décide à entrer dans le campement.

J’essaye de marcher le moins possible. Mon pouvoir peut certes me permettre d’être à l’aise dans le noir, mais il ne me permet pas non plus de passer inaperçue. J’utilise donc mes sorts discrets de Teleport et de Shadow Form pour me déplacer à l’autre bout du camp, et glisser comme une ombre sur la toile des tentes. Je ne mets pas tant de temps que ça. Le camp n’est pas si grand que ça, et au bout de quelques minutes à peine, j’en fais le tour. La faim, l’odeur lointaine, et le fait d’être déjà passer devant la plupart des tentes m’amène devant une grande tente, non gardée pour mon plus grand plaisir. Ça ne peut être que là. J’entre lentement, sans faire de bruit. Ouvrant déjà mon sac, prête à y enfouir le plus de vivres possible. Je retiens un cri de surprise lorsque je distingue l’ombre d’une personne dans la tente. J’ai peur d’abord de tomber sur un des campeurs. Un petit gourmand venu se goinfrer au beau milieu de la nuit. Mais je vois bien vite que la personne n’en a pas l’air. C’est une jeune femme, aux cheveux sombres. Elle n’a pas le même style que les types que j’ai vu. Elle n’est pas avec eux. Quant à ce qu’elle fait… Je ne sais pas, mais ça n’a pas l’air bon pour ces gens. Elle a des fioles dans la mains, qu’elle vide sur les vivres. Comme un poison ou quelque chose du style. Lâchant mon sac, je mets la main sur mon arme, et parle à cette intrus.

« Tu ne m’as pas l’air de faire partie de ce convoi. Ni même de leur être amicale. Qui es-tu, qu’est-ce que tu leur veux ? »

J’essaye de me paraître imposante, mais tenter de faire un interrogatoire en chuchotant, ça fait déjà beaucoup moins crédible et impressionnant. Et puis je ne suis pas la mieux placée pour parler, c’est vrai. Après tout, je n’ai aucune légitimité ici. Je ne suis venue que pour voler les réserves dans le dos de ces campeurs. Mais au moins, je ne verse rien de louche dans leur nourriture. Je ne suis pas sure de ce qu’elle veut, mais je ne peux pas la laisser faire. Pourquoi est-ce qu'elle s'en prends à ces personnes ? J'espère bien qu'elle me le dira. Je ne dégaine pas, pour ne pas faire de bruit avec le métal. Mais je tiens ma lame dans son fourreau d’une main, son pommeau dans l’autre. Immobile mais prête à me battre, malgré tout.

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Ven 20 Oct - 13:10

Avec Hikari
Mexican Standoff

Normalement le poison qu’elle avait amené devait suffir, elle l’avait assez concentré pour qu’elle n’ait pas non plus à trimballer une citerne avec elle, et ne versait donc pas l’intégralité des fioles à chaque fois. Son forfait avançait néanmoins assez bien et si tout continuait ainsi, dans quelques minutes elle aura terminé. Et quelle que soit l’opération que les chevaliers étaient censés effectuer ils auront bien du mal en étant complètement malades. Une autre mage noire aurait sûrement mis un mélange bien plus mortel dans leurs vivres mais même si le Conseil était certainement la chose que détestait le plus la brune, elle ne pouvait se résoudre à tuer tout une division de chevaliers runiques. Après tout, même si elle ne partageait pas leurs convictions, ils restaient humains et avaient sûrement une famille aussi.

Soudain, elle entendit un bruit derrière elle, comme un sac qui s’ouvrait. La mage noire se retourna donc pour voir une femme qui venait de rentrer. Elle était été aperçue, c’était trop tard pour disparaître dans la nuit sans éveiller d’énormes soupçons. Non, le seul moyen était de réduire celui qui l’avait découverte au silence d’une manière ou bien d’une autre. La mage noire rangea tout de même sa fiole un peu précipitamment dans sa besace avant de poser la main sur la poignée de son arme, déjà prête à utiliser sa magie. Néanmoins la brune qui lui faisait face se mit à chuchoter. Tant mieux, sinon Miyuki aurait certainement utilisé sa magie pour faire passer sa voix dans les ultrasons pour la rendre inaudible. Sa tenue n’était pas une tenue du conseil, son attitude non plus. Pourquoi ramener un sac vide ici?

D’ailleurs, à sa façon de tourner sa phrase, c’était clair qu’elle n’était pas avec eux. Et puisqu’elle parlait à voix basse, c’était qu’elle ne voulait pas être découverte non plus. Ce n’était pas une alliée pour autant, et la jeune femme garda sa main sur la poignée de son sabre. Elle posait beaucoup de questions, et de tout de façon Miyuki était une mauvaise menteuse. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas garder le silence pour autant. « Je pourrais te retourner toutes ces questions et ces remarques. » déclara-t-elle également à voix basse. Elle n’avait pas vraiment envie de se déclarer comme étant ouvertement mage noire, et avait encore moins envie de divulguer son identité. De tout de façon, c’était assez clair qu’elle ne voulait pas du bien à ces gens.

« Sinon, je veux juste leur offrir un petit complément alimentaire. Rien de mortel. » avoua-t-elle en fixant toujours la brune qui venait d’entrer dans la tente. Son ton n’était pas très assuré ni très intimidant, comme d’habitude. Néanmoins elle était tendue comme un ressort et vu la vitesse de déplacement que lui offrait sa magie, elle pourrait tenter de l’handicaper en un clin d’oeil. Mais elle pouvait aussi essayer de s’en faire une alliée. Si elle était aussi peu loquace qu’elle, elles n’iraient pas très loin. Le regard de Miyuki se porta brièvement sur le sac aux pieds de cette visite inattendue, avant de se reporter sur elle. Contrairement à elle, elle n’avait rien. Et si elle avait ce sac à la main en entrant ici c’était sûrement pour récupérer des vivres. « Tu sais les chevaliers runiques ont des choses bien plus précieuses que de la nourriture à dérober. Comme leurs armes par exemple, si tu les revends tu pourras avoir six à dix fois leur poids en nourriture de qualité, au moins. » déclara-t-elle ensuite toujours à voix basse. Elle s’y connaissait : C’était quelque chose qu’elle avait déjà fait à l’époque où elle venait de fuguer. Bien entendu le prix dépendait aussi de la qualité, et sur des chevaliers runiques, certainement que leurs armes valaient cher. Après, si elle lui disait une telle chose, c’était surtout pour qu’elle aille voir ailleurs.

Bon, si elle voulait de la nourriture, peut-être pouvait-elle lui en laisser un une fois rassurée sur ses intentions. Quoi qu’il en soit la brune avait de la chance de ne pas être venue quelques minutes plus tard, ou bien elle aurait eu une sacré drôle de surprise après avoir mangé ses biens volés. Toujours était-il que Miyuki gardait toujours sa main serrée sur le pommeau de son arme, et son esprit aux aguets. Elle était prête à multiplier sa vitesse de course et à créer une bulle fréquentielle afin de rendre une zone muette ou presque. Néanmoins ce premier échange l’avait tout de même rassurée, même si elle ne le montrait pas vraiment. Elles avaient peut-être moyen de s’entendre... pour peu qu’elle digère bien le fait d’empoisonner des chevaliers runiques. Ce n’était pas parce-qu’on volait de la nourriture que l’on était forcément contre le Conseil non plus...




___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Mer 1 Nov - 19:39


La jeune femme se retourne presque immédiatement, et range rapidement la fiole dans son sac. Elle non plus ne s’attendait pas à ce qu’il y ait quelqu’un. Je la vois poser une main sur son arme. Une épée. Prête à ce battre elle aussi, mais tout en restant silencieuse. Elle me dévisage un instant, lançant un vif regard vers mon sac. Elle doit se poser les mêmes questions que moi, j’imagine. Et elle me le confirme à voix basse. Me disant qu’elle peut tout autant me faire les remarques que je lui ai faites quelques instants plus tôt. C’est vrai, nous sommes toutes les deux des intruses, prises sur le fait. La situation en est presque amusante. Elle ne réponds cependant pas à mes questions, ou du moins pas tout de suite. Elle admet ce qui était déjà presque évident, le contenu de sa petite fiole contient une espèce de poison. Rien de mortel, m’assure-t-elle. Mais ça reste de l’empoisonnement. Et pour faire ça à un convoi, je n’y vois que de la simple cruauté. Elle lance à nouveau un coup d’œil sur mon sac, s’y attardant un peu plus cette fois. Je pense qu’elle comprends vite la raison de ma présence. Un sac vide et ouvert, une tente pleine de provisions. Le schéma est simple à faire. Puis, relevant son regard, elle reprends la parole. À voix basse, toujours. Me disant que prendre les armes des chevaliers runiques vaut bien plus le coup qu’un simple sac de nourriture. Plus de rareté, plus de profit à la revente. Une bien meilleure affaire, selon elle. J’ai l’impression qu’elle en sait quelque chose. Mais je ne pense pas qu’elle me dise ça par pure envie de m’aider. J’ai une petite hésitation lorsqu’elle parle des chevaliers runiques. Je laisse mon regard dans le vide un instant, dans mes pensées, avant de revenir sur la jeune femme.

« Des chevaliers runiques… Alors ce convoi appartient au Conseil ? »

Une question qui n’attends pas vraiment de réponse. Bien-sur que ce convoi fait parti du Conseil. Et en y réfléchissant, j’aurai pu m’en douter. Des tentes aussi grandes, des tours de garde organisés, et de telles armes. Je crois que j’ai vraiment été inconsciente sur ce coup-là. D’un autre côté, je n’avais jamais vu de campement de chevaliers runiques, et j’ai faim. La seule fois où j’en ai croisé, c’était à Rosemary. Et je cherchais plus à les éviter qu’à les voir. Après tout, c’est leur venue qui a causé la dissolution de notre groupe… Quant à la femme. Je ne sais pas trop si je dois essayer de l’arrêter, ou tout simplement ne rien faire. Lancer un combat maintenant ne ferai qu’alerter les gardes. Et ça nous mettrait dans la merde, autant elle que moi. Et en même temps, qu’est-ce que j’en ai à faire du sort des hommes du Conseil. Elle m’a l’air de vouloir éviter le combat, et je n’en lancerai pas un inutilement. Surtout que je suis fatiguée. Je hausse les épaules.

« Je me fiche bien de ce que tu leur fais, je n'ai pas l'intention d’alerter qui que ce soit. Et l'argent n'est pas le problème. »

Un tel changement de réaction après deux simples mots. J’espère que je ne passe pas pour une bipolaire ou lunatique. J’ai un petit rictus. J’hésitais presque à voler des simples marchands, ou des voyageurs. Dans ce monde, on est tous dans la même galère. Et la plupart des marchands ambulants ne roulent pas sur l’or, ni sur les ressources. Mais le Conseil a largement les moyens de se faire voler un pauvre sac de nourriture. Le fait de le savoir m’enlève de sacrés remords, je dois dire. Je trouve cette situation de plus en plus ironique, voire ridicule. J’en rirais presque si je ne devais pas rester silencieuse. Par contre, pour ce qui est de l’empoisonneuse… Peut-être que c’est une personne isolée, en désaccord avec le Conseil. Ou une farceuse un peu trop entreprenante. Mais ça peut tout autant être une mage noire, qui sait. Et je n’ai rien pour affirmer ou infirmer l’une de ces hypothèses. La solution la plus simple serai encore de lui demander. Mais j’hésite. Est-ce qu’au moins elle me dirait la vérité ? Elle pourrait très bien essayer de partir sans dire un mot. D’un autre côté, elle ne s’est pas enfuit tout de suite. Elle reste, et prends au moins le temps de me répondre, ne serai-ce que partiellement. Si elle est venu jusque là, elle doit savoir comment revenir au village le plus proche. Elle empoisonne ces hommes. Mais ça ne l’empêche pas de m’aider. C’est contre le Conseil qu’elle en a, pas moi. Et ce n’est pas comme si je les portais dans mon cœur. Seulement, encore une fois, le fera-t-elle ? Et moi, je ne suis même pas sûre d'oser demander de l'aide. Trop de fierté, et je sais que ça me portera malheur un jour. Après, je ne sais pas. On peut peut-être trouver un terrain d’entente. L’idéal serai de ne pas m’en faire une ennemie. Je garde malgré tout une bonne prise sur ma lame.

« J'ai juste besoin de vivres. Mais toi, qui es-tu, et pourquoi leur fais-tu ça ? »

Toujours à voix basse, et toujours cette volonté ratée d'avoir l'air d'être maître de la situation.

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Ven 17 Nov - 14:22

Avec Hikari
... Et un peu de sucre en poudre!

Elle n’avait pas vraiment prévu qu’une autre folle irait s’introduire dans un campement du conseil... Enfin, visiblement elle ne savait même pas vraiment qui étaient les propriétaires des lieux. Ce qui était assez étonnant, ou qu’elle avait vraiment très faim. D’un côté si elle était obligée de voler de la nourriture pour survivre, c’était qu’elle n’était pas trop dangereuse. Mais si elle avait réussi à arriver jusqu’ici, c’était qu’elle était tout de même douée. Ce n’était pas à la portée de n’importe qui d’arriver à d’infiltrer au milieu d’un campement entier de chevaliers runiques. Peut-être un coup de chance.

Néanmoins, elle ne semblait pas agressive. Miyuki relâcha donc la pression sur la garde de son arme, sans pour autant en éloigner excessivement sa main non plus. Elle disait d’ailleurs que l’argent n’était pas le problème, mais alors dans ce cas là pourquoi voler de la nourriture? Elle avait juste besoin de vivres, cela laissait entendre qu’elle ne comptait pas en profiter plus que cela. Juste prendre le nécessaire, et s’en aller, c’était décevant. La brune avait toujours pris autant que possible sans se mettre en danger. Même si dernièrement pour elle la vraie richesse était plutôt les informations, qu’elle hésitait d’ailleurs à tenter de récupérer.

En tout cas se contentait de vivres laissait entendre à la mage noire que l’autre intruse ne semblait pas être du côté des légaux, mais de celui des mages noirs non plus. A moins que c’était une ruse. Miyuki soupira, désigna un tonneau. « Celui-là est encore bon. » déclara-t-elle toujours à voix basse avant de retourner à ses occupations, reprenant sa fiole et recommençant à empoisonner les réserves des chevaliers. Au pire, cela fera plaisir à quelques aubergistes quand tout un régiment affamé se précipiteront sur son établissement pour manger.

D’ailleurs, l’autre intruse était assez inquisitrice. Et ce n’était pas comme si la jeune femme comptait répondre à ça sans rien cacher. Elle était mauvaise menteuse, c’était certain, mais tant qu’elle gardait le silence ou qu’elle choisissait bien ses mots pour ne rien dire de compromettant, c’était parfait. « Je ne porte pas le Conseil dans mon coeur, pour diverses raisons, c’est tout. Alors autant leur mettre des bâtons dans les roues quand j’en ai l’occasion. » répondit-elle alors toujours à voix basse, assez brève et concise sur ce point. Elle n’allait pas s’étendre sur ces histoires de guildes noires, même si c’était assez lié à sa présence ici. La simple satisfaction d’être une nuisance pour le Conseil lui suffisait. D’autres mages noirs auraient peut-être mis un poison mortel dans les vivres de ces chevaliers, mais même si Miyuki les haïssait de tout son être, ils ne méritaient pas la peine de mort.

« D’ailleurs, je ne suis pas du genre à signer mes méfaits, je n’ai pas trop envie d’avoir les trois quarts d’Earthland en train de me courir après. Et je n’ai pas particulièrement de raisons de te dire mon nom ou qui je suis ... Surtout sans t’être présentée. » ajouta alors Miyuki dans un soupir, tout en déversant un nouveau filet de poison dans un autre tonneau. Elle restait néanmoins assez vigilante, surveillant sans arrêt du coin de l’oeil l’inconnue qui l’avait dérangée. Elle semblait ne pas être une ennemie, mais Miyuki ne lui faisait pas confiance pour autant. Elle qui était d’habitude si naïve, la situation la poussait bien trop loin de sa zone de confort habituelle pour qu’elle soit calme et relaxée.

La mage noire n’en avait pas pour très longtemps, elle laissa tout de même l’inconnue se servir dans un éventuel autre tonneau qu’elle avait indiqué avant de l’empoisonner, mais bien vite, elle se retrouva jusqu’à son dernier tonneau. « Bon, c’est le dernier, si tu veux encore te servir, c’est maintenant. Pourquoi avais-tu besoin de nourriture, d’ailleurs, si l’argent n’est pas un souci pour toi? » déclara-t-elle toujours à mi-voix alors qu’elle avait sa fiole en main, prête à verser les dernières gouttes et à quitter ce lieu. Pas forcément le camp... Elle irait bien fouiner un peu afin de retrouver des documents, des informations, et la présence de toute cette garnison dans un endroit si reculé.


___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Dim 3 Déc - 22:01


La jeune femme semble se détendre. Un peu, tout du moins. Desserrant sa prise sur son arme. Elle doit se dire que je ne suis pas une nuisance. Je l’espère en tout cas. Ce ne serai pas l’endroit pour ça. Après quelques secondes, et un soupire, elle désigne un tonneau. Celui-ci est remplis, de quoi se nourrir un bon moment. De quoi remplir plusieurs sacs, si j’en avais autant. Me le pointant, elle m’assure qu’elle n’a encore rien mis dans celui-là. Qu’il est encore bon. Et sans prendre le temps de voir ce que j’en fais, elle reprend sa fiole. Continuant de slalomer entre les provisions, la vidant sur toute la réserve. Et moi, j’hésite à me servir, la suivant du regard vider son petit poison. C’est vrai, je n’ai aucune raison de lui faire confiance, surtout aux vues de son activité. Mais elle non plus, d’ailleurs. Qui me dit qu’elle n’a pas déjà fait pleuvoir sur ce tonneau ? Peut-être qu’elle n’attends que ça, que je vole, que je mange, et que je me retrouve comme cette troupe de guignols. Je ne veux pas finir dans le même état que ces chevaliers demain. D’un autre côté, je n’ai pas vraiment le luxe d’hésiter et de faire ma difficile. Entre mourir seule, affamée et perdue dans les bois, et tomber éventuellement malade, le choix est plutôt vite fait. D’abord sans la perdre des yeux, je rattache mon arme à ma ceinture, ramasse mon sac et m’avance vers le tonneau. Il faut que j’arrête de faire ma têtue. Ça ne la mènerai à rien de m’empoisonner. Et ça ne me mènera à rien d’attendre de mourir de faim.

J’ouvre mon sac, et prends toute la nourriture que je peux. Le remplissant au maximum. Je prends de tout, sans faire ma difficile. Alors que je récupère de quoi tenir plusieurs jours, la jeune femme reprends la parole. Elle ne souhaite pas me dire ses raisons, mais le fait est qu’elle n’est pas vraiment la première fan du Conseil. Ça, je l’avais bien remarqué. Donc elle ne se gène pas pour les dérager un maximum lorsqu’elle le peut. Ce qui me fait presque sourire. Elle continue son petit sabotage, en ajoutant qu’elle ne compte pas me révéler qui elle est. Ceci n’étant pas dans ses habitudes. Je comprends facilement que ce n’est pas son premier coup. Seulement, ces informations ne me permettent pas de savoir les vrais buts de cette femme. Ni si elle est seule, ou si elle appartient à un groupe. J’en ai terminé avec mon tonneau lorsqu’elle s’approche. Il ne lui reste plus que celui-là, elle me préviens une dernière fois que c’est le moment de me servir. Je prends une dernière poignée, avant de reculer de quelques pas. La laissant faire. Comme je lui ai dit, je ne compte alerter personne. Et l’un dans l’autre, je ne compte pas non plus l’empêcher de faire ses affaires. Tout en déversant son flacon dans le dernier tonneau, elle me demande à son tour les raisons de ma présence. Voulant savoir ce que je fais là, à voler, alors que j’affirme n’avoir aucun problème au niveau de l’argent. Bien que partiellement, elle a répondu à la plupart de mes questions. Je ne vois donc pas pourquoi je ne lui répondrais pas. Refermant mon sac, je parle donc.

« Je me suis perdue. Je n’avais plus de vivres, et aucune idée de la direction à prendre. Ce campement était juste ce qu’il me fallait, même si j’aurais préféré rester loin des gardes du Conseil. »

Je me suis peut-être un peu trop avancée en affirmant que l’argent n’était pas un problème. Enfin, c’est vrai, ce n’est pas le problème principal. J’ai assez pour vivre quelques temps, si seulement j’avais un endroit où acheter de quoi. Même s’il va falloir que je trouve bientôt une petite quête à effectuer. Le vrai soucis à cet instant, c’est la nourriture, et je me contente de lui dire ça. J’hésite un peu, avant de continuer.

« Et si le nom est un problème.. Je m’appelle Yoake. »

Attendant une réponse, et qu’elle vienne ou non, je sors un bout de pain de mon sac et commence à manger. Prendre quelque chose de consistant, autre que les céréales prévues pour mon oiseau, me fait vraiment le plus grand bien. J’ai hâte de me faire un repas, un pique-nique dans la forêt. L’ambiance est assez vite interrompue par un léger croassement. C’est Yami. Je pourrais le reconnaître parmi milles oiseaux. Il devait rester en retrait et attendre que je revienne. Mais s’il s’agite, c’est qu’il y a un problème. Et que nous n’avons pas le temps d’attendre, ni de faire plus ample connaissance. En plein milieu de la nuit, le seul problème qui peut arriver, c’est qu’un chevalier débarque. Je n’attends pas d’entendre ses pas ni le cliquetis de ses armes et de son armure. Je pousse doucement la jeune femme vers le tonneau le plus proche, espérant qu’elle comprenne et ne fasse pas de bruit. Et je m’accroupis. Ce qu’il faudrait c’est qu’on reste derrière ces tonneaux à attendre que le garde passe.

Et je ne vois que deux issues. Soit le chevalier effectue simplement une ronde, et nous sommes près de son chemin. Il va passer près de la tente, ne rien entendre, puis repartir aussi vite qu’il est venu, pour inspecter d’autres coins du campement. En restant silencieuses, et ne touchant à rien, il n’aurai aucune raison d’entrer. Il s’éloigne, et libre à nous de continuer notre activité ou de partir. Mais personnellement, je pencherai plus pour repartir et trouver un coin plus calme pour discuter. Enfin, s’il y a vraiment encore à discuter. Soit il va vraiment entrer dans la tente. Et là, ça va être plus compliqué. Pas sûr qu’il se contente d’inspecter la tente dans le noir. S’il a ne serait-ce qu’une lanterne, il nous verra en moins de cinq secondes. Je pourrais utiliser un de mes sorts de diversion et créer une petite nuée de chauve-souris. Ça nous laisserai le temps de filer. Mais pris de surprise, il risquerai d’alerter les autres. Dans tous les cas, s’il entre, on est fichue. Autant essayer de s’en sortir sans qu’il nous distingue. Si ça arrive, j’utiliserai mon sort.



| pardon du retard, si ça ne te convient pas dis moi et je changerai. |

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Jeu 7 Déc - 13:51

Avec Hikari
Coucouche panier

Une bonne chose de faite. Maintenant, l’idée était de s’éloigner des réserves le plus rapidement possible. Elle n’en avait pas fini avec ce camp, elle devait encore aller jeter un oeil dans la tente du chef du camp, car il y avait certainement quelques informations à y récolter. Si elle était repérée elle avait confiance dans ses capacités à s’échapper, et tant que c’était loin du stock de vivres, ils risquaient de tomber dans le panneau. Bien entendu, si elles étaient toutes deux repérées ici ils auraient sûrement la présence d’esprit de contrôler les vivres. Même si le poison était difficile à repérer, ce n’était pas certain du tout qu’il résiste à un examen approfondi.

Sa complice du moment, si on pouvait l’appeler ainsi, se présenta tout de même sous le nom de Yoake. Par politesse, la mage noire décida tout de même de se présenter. « Je m’appelle Miyuki. » dit-elle simplement toujours à voix basse. Peu de chances que son prénom soit connu même si c’était en général celui qu’elle donnait. En général, elle ne laissait jamais sa marque, et puisque ses points forts étaient le vol et la récupération d’informations, autant dire que peu de gens parlaient d’elle. Bien plus utile que le meurtre, et bien plus discret aussi. Néanmoins alors qu’elle commençait à se diriger vers la sortie de la tente, Yoake lui sauta dessus.

Enfin, elle n’était pas du tout préparée à cela, mais elle ne semblait pas spécialement agressive ou belliqueuse, juste concernée. C’est que quelqu’un approchait. Et d’une façon ou d’une autre la brune s’en était rendue compte. Comment? C’était certainement une mage, c’était la meilleure explication qu’elle avait, mais ce n’était pas ce dont elle devait se préoccuper actuellement. Se concentrant légèrement et en modifiant magiquement son audition, elle confirma en effet que quelqu’un semblait approcher. Il était seul, et marchait calmement. Elles n’étaient pas encore repérées, mais elles auraient aussi du mal à se cacher dans ce lieu. Elle pouvait toujours espérer qu’il était à moitié endormi. Elle pouvait aussi se dissimuler magiquement mais le comportement imprévisible de Yoake allait sûrement poser problème. Déjà : Miyuki devait se rapprocher pour les englober toutes deux dans son illusion, et le temps pressait, et comme dit, en manque de concertation préalable, c’était un plan risqué.

Mais elle s’en faisait peut-être pour rien? Il allait juste passer devant la tente si ça se trouvait. Et au pire, s’il allait juste se faire un casse-croute nocturne, cela semblera peut-être louche pour certains si leur collègue se retrouvait avec une intoxication alimentaire. Cela risquait de rendre sa petite opération bien moins efficace aussi. L’idéal serait vraiment qu’il ne rentre juste pas dans la tente, mais, forcément, c’est ce qui arriva. Les rideaux à l’entrée s’écartèrent et sa silhouette commença à se découper. Miyuki resta pour l’instant caché, et dés qu’il était à nouveau hors de vue de l’extérieur, elle prit soudainement appui sur ses jambes, et s’élança droit vers lui. Un chevalier runique, dans la trentaine, assez bas gradé d’ailleurs.

La mage noire utilisa sa magie au niveau de ses jambes pour multiplier sa vitesse de course, et en moins d’une seconde elle se retrouva au niveau de cet homme. Tout en ce faisant, elle avait crée une bulle fréquentielle augmentant la fréquence de tous les sons, et rendant donc tous ses cris inaudibles. Heureusement d’ailleurs parce-qu’alors qu’elle allait asséner un magistral coup de coude aidé de toute sa vitesse, une nuée de chauve-souris la décontenança, et la fit rater son coup. Elle ne provenait pas du chevalier, mais plutôt de Yoake, de ce qu’elle avait pu voir. Cela avait évité une sacré bosse à ce trouble-fête, mais cela compliquait aussi la situation. Utilisant son autre magie, Miyuki créa un double qui n’était autre qu’elle-même peu de temps dans le passé, encore lancée dans sa course.

Une seconde Miyuki fit donc son apparition et plutôt qu’un coup de coude, asséna cette fois-ci un magistral tampon au chevalier. Malgré le poids plume de la mage, la vitesse fit son effet alors qu’elle s’écrasa en plein sur le ventre du runique, coupant en même temps sa respiration. Cela le projeta d’ailleurs au sol, et la Miyuki originale profita de l’absence de chauves-souris à ce niveau pour aider son double à le maintenir au sol, avant de poser sa main au niveau du coeur du runique, qui se mit à pâlir, puis tourner de l’oeil, puis perdre connaissance. La mage noire reprenait également son souffle, et se tourna vers Yoake, qui n’avait visiblement pas la même conception des choses qu’elle.

« Il devrait aller bien... » expliqua Miyuki tout en prenant le pouls du chevalier qui venait de subir une insuffisance cardiaque sévère. Il était inconscient, mais Miyuki avait rétabli son rythme cardiaque avant qu’il ne subisse de séquelles, à priori. Elle posa ensuite sa main sur le front du chevalier, et, après une seconde, il fut prit d’un petit spasme, très bref. « ... Et il ne se rappellera de rien. » ajouta-t-elle ensuite toujours à voix basse. Son double disparu alors, et la mage soupira doucement. Elle en avait également profité pour faire en sorte que son corps produise un peu plus de leptine que de raison : Cette hormone allait couper son appétit et pour la nuit et toute envie de piquer dans les réserves empoisonnées avant demain matin.

« Bon, partons rapidement d’ici, il devrait se réveiller bientôt, une fois rétabli du choc. On devrait l’amener aussi un peu plus loin pour pas que ce lieu ne soit source de suspicions. Trainons-le rapidement à deux et laissons-le une ou deux tentes plus loin. » ajouta ensuite la mage noire avant de jeter un coup d’oeil discret à l’extérieur. La voie était libre. Normalement, elles avaient au moins deux minutes pour le déposer à quelques mètres de là et déguerpir. Ce qui devrait être assez. Étrangement, elle semblait plus confiante. C’était certainement le stress, et un peu la peur aussi, qui la motivait.


___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Dim 7 Jan - 1:20


Malheureusement, c’est la pire de mes deux prévisions qui arrive. Le chevalier s’arrête un instant devant la tente, puis entre. Et nous n’avons que peu de temps pour réagir. Si nous n’avions pas traînées à discuter… Enfin, on y peut rien, on n’imaginait pas, et il y a bien plus urgent. Tout en dégainant mon épée, j’utilise donc ma magie pour créer une petite nuée de chauve-souris La plus petite possible, à peine une dizaine. Ça devrai être suffisant pour nous laisser la possibilité de fuir. Le chevalier sera trop désorienté, et avec un coup dans la nuque, on ne devrait pas avoir de problème. Mais il faudra courir vite. Je m’apprête à bondir, lorsque je vois que la jeune femme est en plein élan. Plus vive que moi, elle  se préparait à frapper le garde lorsque j’ai utilisé mon pouvoir. Et mon illusion n’a pas seulement déboussolé mon ennemi, mais ma coéquipière improvisée également. Merde ! Il va falloir rattraper la chose. Mais elle se débrouille. Elle ne me laisse pas le temps de faire quoi que ce soit. Elle crée un double d’elle qui va frapper l’intrus, alors que mon illusion se dissipe. Alors c’est une mage, elle aussi. J’aurais pu m’en douter. Mais au moins, maintenant, je suis fixée. Il tombe sous le coup. Je relâche mon souffle. Notre manque de coordination a failli nous être fatal. Mais Miyuki, car c’est son nom, a réagi vite, et bien. Nous avons eu de la chance. Et je serai prête à m’excuser si ma fierté ne m’empêchait pas d’admettre que mon initiative aurait pu nous perdre. Mon regard passe de la jeune femme au garde. Il est au sol, et je suis prête à le transpercer pour le réduire au silence. Mais encore une fois, la jeune femme est plus rapide et s’avance. Elle l’endort, utilisant son pouvoir, puis lui efface la mémoire. Un pouvoir bien pratique dans ces circonstances. Et j’espère bien ne pas en être la prochaine victime.

Elle semble préférer le laisser en vie, plutôt que de l’éliminer. Je ne serai pas vraiment de cet avis. Ce n’est pas que je n’ai as confiance en sa capacité à le rendre amnésique. Quoique… Je ne veux pas en douter, mais malgré le concours de circonstances qui fait que l’on doit s’aider, je n’ai pas confiance. Et j’imagine bien qu’elle non plus. Après tout, c’est une mage noire. Je la laisse faire cependant. C’est elle qui l’a neutralisé, elle n’a qu’à en faire ce qu’elle veut, ce sera son problème. Ce qui ne m’empêche pas de lui dire ce que j’en pense.

« On aurait du le tuer. Un chevalier en bonne santé qui tombe d’un coup dans les pommes, alors qu’il faisait sa ronde ? C’est presque aussi suspect que s’il avait été retrouvé mort. »

Je l’aide malgré tout à le déplacer. S’il est retrouvé dans cet état dans la tente des réserves, ça fera très certainement échouer l’empoisonnement prévu par Miyuki. Et même si j’admets ne pas voir l’utilité de leur donner un mal de ventre, je ne dis pas non à l’occasion de perturber quelque peu les activités des chevaliers runiques. Et puis, j’admets que ce serai amusant à voir. Tout un campement se tordant et se plaignant de maux de ventre. Amusant et ridicule, je ne veux pas qu’ils échappent à ça. Nous le déposons donc quelques tentes plus loin. Le plus rapidement possible, d’après Miyuki il ne devrait pas tarder à se réveiller. Mais bon sang qu’il est costaud. Il aurait été trop lourd pour moi toute seule. Et sans vouloir être vexante, je ne suis pas sûre que Miyuki aurait réussi non plus. Finalement, c’est plutôt une bonne chose que l’on soit deux dans cette galère. Alors que l’on s’éloigne en bordure du camp, j’entends un battement d’aile. Je reconnais Yami mon oiseau. Il s’approche et vient se poser sur mon épaule. Je broie un morceau de fruit fraîchement volé et le lui tends, pour le récompenser.

« Bien joué mon grand, merci de m’avoir prévenu. »

Il le mange, et je me retourne vers Miyuki. Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? Je ne peux pas la laisser s’en aller comme ça. On a beau avoir toutes les deux un certains ressenti envers le Conseil, ça reste une criminelle. C’est quand même une mage noire. Perturber les chevaliers du Conseil ne doit pas être sa seule activité. Enfin, j’imagine. Mais encore une fois, ce ne sont que des suppositions. Je ne sais pas encore quoi penser. Et d’un autre côté… La jeune femme ne semble pas malveillante envers moi. Elle a même l’air plutôt sympa. Pour une mage noire. Je me sentirais presque à l’aise. Après des semaines d’errance en solitaire, faire un petit coup bas avec une complice improvisée ça change. Ça me manque, maintenant plus que tout avec ce qu’il s’est passé. Elle, ça ne semble pas la déranger. Mais est-ce que c’est pour cacher son jeu ? Est-elle de ceux qui tuent sans réfléchir ? Ce n’est pourtant pas ce qu’elle a fait avec le garde. Fait-elle partie de ces partisans du chaos ? Ceux-là qui méritent de subir ma justice. Malheureusement si c’est le cas, je ne pourrai pas la laisser filer. Je parle, doucement. Nous ne sommes pas assez loin du campement pour parler de vive voix.

« Alors tu es vraiment une mage noire, Miyuki… Vas-tu tenter de m’éliminer maintenant ? De tracer ta route et d’y semer le chaos ? Je n’aimerais pas me faire une ennemie qui, pour ses raisons, ne semble pas apprécier le Conseil plus que moi. Mais si c’est le mal que tu apportes, je crains de devoir te faire subir ma Justice… »

Je garde ma main près de mon arme. J’ai peur de la réponse. Si l’on s’entend, je peux peut-être m’en faire une alliée. Pourquoi pas même une amie. Mais si ça n’arrive pas… Un combat contre elle ne serait pas évident. Et elle au moins sait où elle est. Perdue et blessée, je ne risque pas de bien m’en tirer.



| Pardon encore du retard, ça devrait aller mieux à partir de maintenant. |

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Mar 16 Jan - 14:02

Avec Hikari
Justice et Vérité

La mission était compromise, et malheureusement pas de la meilleure façon qui soit. Empoisonner les réserves des chevaliers était juste l’acte de sabotage de base pour éloigner le Conseil de l’endroit, mais ce que souhaitait vraiment la brune était de récupérer plus d’informations. Même si elle se doutait que dans un tel campement, ce ne soit pas réellement une mine d’or non plus, et que ce qu’elle pourrait trouver allait sûrement être assez maigre, c’était déjà mieux que rien. Alors qu’elles s’embêtaient à le traîner pour l’éloigner un peu, Miyuki eut d’ailleurs une autre petite idée. Alors que les deux femmes le déposaient sur le sol, la mage noire replaça sa main sur la tête, et rajouta une petite dose d’hormone du sommeil pour lui faire croire qu’il s’était endormi. Pas sûr que ça allait marcher, mais si il se sentait fatigué en se réveillant il avait plus de chances de croire à un malencontreux écart de conduite dont il ne se rappelait pas trop.

La sortie du camp des runiques se fit sans encombre, la brune comptait de tout de façon voir comment la situation allait évoluer, si ils allaient être sur leurs gardes ou bien si le subterfuge fonctionnerait. Une fois en sécurité, sa complice donna d’ailleurs une petite récompense à un oiseau, certainement un familier. Rien qui n’étonne vraiment la jeune mage, qui avait compris qu’elle n’était pas seule à avoir des pouvoirs magiques ici. La brune soupira doucement, avant d’être prise à parti par cette Yoake une fois encore. Elle fut assez surprise de ses paroles d’ailleurs. Il avait fallu qu’elle tombe sur une justicière en cavale. Elle recula d’un pas, laissant ses mains loin de son arme. Même si elle n’avait pas l’air menaçante, elle était clairement sur la défensive.

« Et tu es quoi, toi, grande justicière? Cavalière solitaire? Chasseuse de prime peut-être? Ma tête ne vaut rien de tout de façon. » répondit-elle, clairement sur la défensive. Ce n’était certainement pas une mage légale, pour voler des runiques et même proposer d’en tuer un pour plus de sécurité... Ce n’était pas vraiment le mode opératoire d’une personne recommandable. La brune se sentait soudainement comme agressée, sans qu’elle ne l’ait vraiment vu venir non plus. Après, celle qui lui faisait face semblait avoir un bien mauvais avis des mages noirs.

« Et puis quel genre de justicière es-tu quand tu proposes d’achever un chevalier runique de sang froid? Je ne vois pas où est la justice dans tout ça. » ajouta-t-elle ensuite, verbalisant ses doutes quand à la brune en face d’elle. Aux aguets, elle ne cherchait pas le combat, même si la situation la stressait énormément. Autant lui dire la vérité, puisqu’elle était déjà si proche. « Oui, je suis bien une mage noire, d’Ouroboros. Tu as une dent contre nous? La guilde est un peu extrême à mon goût, mais elle travaille dans le bon sens, que ça te plaise ou non. » rétorqua-t-elle alors, concentrée. D’habitude, elle aurait eu un peu plus de mal à formuler tout ceci. Mais actuellement, elle était frustrée, énervée, et sur les nerfs.

« Ma seule préoccupation est la vérité. Les hypocrites et les menteurs méritent de disparaître de ce monde, ils n’apportent avec eux qu’une fausse justice. Le chaos ne m’intéresse pas, la liberté que prône Silver Fang est toxique pour tout le monde ou presque, mais dans tous les cas, le Conseil doit disparaître. Et ce n'est pas toi qui m'en empêchera. » continua-t-elle ensuite, son regard de jais était froid, ses paroles étaient mécaniques. Elle n’avait pas l’habitude de ce genre de choses.

« Faire couler le sang ne m’intéresse pas. Les seuls qui méritent la mort ce sont les dirigeants qui masquent la vérité au monde. Rien que l’histoire d’Ouroboros parle d’elle-même pour illustrer mon propos. Alors, de quel côté es-tu? De ces ‘’justes’‘ auto-proclamés qui sont trop stupides pour comprendre qu’ils sont du mauvais côté? » finit-elle alors par demander. Elle n’était pas particulièrement pressée, mais elle irait tout de même bien se rendre à un point de vue un peu meilleur afin de surveiller l’activité du camp. Elle y retournerait bien, mais avec l’autre brune dans les pattes, elle risquait fortement de devoir y renoncer.


___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Dim 4 Fév - 19:56


La jeune femme me réponds assez vite. Sans attendre, presque automatiquement. Elle ne réfléchit pas à ce qu’elle doit dire, elle dit juste ce qu’elle pense. Sur la défensive, avec un ton même un peu agressif que je n'imaginais pas. Elle n’a pas aimé ce que je lui ai dit. Elle qui m'avait parue plutôt calme au premier abord s'embrase finalement assez vite. Je suis prise au dépourvu, surprise. Et suite à son élan, j'abandonne mon air accusateur. Trop surprise et trop curieuse pour le cacher. Je l’écoute, sans broncher. Elle se moque de moi, d'une certaine manière. Elle m’accuse. De l’incohérence de mes actions et de mes propos. Mais je ne plie pas. Elle me reproche ma proposition de tuer ce garde, se demandant quelle Justice j'exerce ainsi. Ce n’était pas par plaisir que je faisais cette suggestion, et je ne suis pas sure qu’elle s’en rende compte. Elle ne comprends pas ma position, et je ne peux pas lui en vouloir. Je vois que j’ai à faire à une sorte de pacifiste, préférant laisser la vie sauve à ses ennemis. Une mage noire pacifiste.. un mélange plutôt inhabituel. Et une première pour moi, qui n'ai jamais vu les mages noirs autrement que des faiseurs de chaos. J’avoue qu’elle me fait me poser certaines questions. Ils ne sont peut-être pas tous si mauvais.  Mais je les garde pour moi pour l'instant. Ce n'est pas vraiment le moment de la questionner sur ses activités alors qu'elle semble accuser les miennes.

Elle m'affirme donc de vive voix ce que j’avais déjà deviné. Et même d'avantage. C'est une mage noire certes, mais pas indépendante. Elle fait partie d’Ouroboros, une guilde noire dont je connais la renommée, sans vraiment la connaître plus que ça. C’est plus des rumeurs et sa réputation que je connais. Je connais son histoire, sans connaître les détails. C’est cette guilde légale, qui s’est faite écrasée par le Conseil il y a longtemps déjà. Une destruction camouflée. Une guilde avide d’une certaine justice, de ce que j’ai pu comprendre, mais cette Justice vaut-elle mieux que celle instaurée par le Conseil ? Elle-même juge les méthodes de sa guilde un peu trop extrêmes. J'imagine qu’il y en a des pires que moi, même s’ils ont le même but. Alors pourquoi les traiter eux comme des alliés, et moi plutôt comme une ennemie ? Je refuse de me laisser marcher dessus comme ça. De quel droit pense-t-elle pouvoir juger mes actions et mes choix ? Je ne prétends pas être un exemple, loin de là. Il y a beaucoup de choses dont je cherche à me faire pardonner. J’ai sûrement fait plus d'erreurs pour l’instant de bonnes actions. Mais je fais ce qui me semble juste, comme elle. Tout ce que je veux, c’est changer le monde. J’essaye de me défendre, hésitante. Tout en sachant que plusieurs points abordés par Miyuki seront difficilement défendables.

« Oui j'ai proposé de le tuer. Ce n'est qu’un chien du Conseil, il suit aveuglément des ordres, sans même se questionner. Ce ne sont que des soldats sans volonté, des pantins. Ils ne méritent pas ma pitié. »

Une maigre défense. Je ne la calmerai pas avec ces paroles. Elle se présente alors comme recherchant la vérité. Refusant le chaos et les idéaux de Silver Fang. Mais surtout mieux, elle souhaite la disparition du Conseil. Tout simplement. Et je ne compte pas l’en empêcher, comme elle laisse supposer. Elle utilise l’histoire de sa guilde pour tenir son propos. Mais elle n’en a pas besoin. Je suis d’accord avec elle, au moins sur ce point. Le Conseil est mauvais, menteur. Il n’a plus aucune légitimité dans ce monde actuel. Il mérite de disparaître. Je continue, un peu plus sûre de moi-même.

« Les hypocrites sont partout. Sans doute que j'en suis moi-même. Après tout, je ne connais pas grand chose du monde. »

Je me détends, éloignant la main de mon arme. C'est vrai que j'ai beau avoir traîné un peu partout dans Fiore, il y a beaucoup de chose que je ne connais ni ne comprends pas. Le monde est beaucoup trop grand pour ce que je sais. Mais ça ne m'empêche pas de remarquer que tout n'est pas blanc ou noir comme on me l'a longtemps fait croire. Lorsque je suis arrivée à Wildrose Thorn, j’étais prête à défendre le Conseil dans l’ombre. Je leur faisais confiance, malgré leur manque d’action contre la corruption naissante. J’étais persuadé qu’il m’aiderai d’une manière ou d’une autre. Mais après la disparition de Sélès, après leur intervention à Rosemary, ne nous laissant aucun autre choix que de nous séparer sous leur pression… Il a bien trop baissé dans mon estime depuis. Il est devenu pour moi la cause de tous mes maux. Et de ceux du monde magique. C’est pour ça qu’il doit disparaître.

« Mais ce que je vois, c’est un Conseil impuissant, inutile, qui laisse des criminels faire leurs lois, et qui tente d’arrêter ceux qui comme moi, comme ta guilde sûrement aussi, font Justice eux-mêmes. »

Elle termine son discours en me demandant dans quel côté je me trouve. Une question bien difficile à répondre. Je choisis mes mots. Je comprends l’avoir vexée, et je ne veux pas le faire d’avantage. Mais comment peut-elle être sûre de tout ce qu’elle avance ? Pourquoi serait-ce moi qui suis du mauvais côté ? De nouveau hésitante, je réponds.

« J’ai toujours cru que tout était toujours tout blanc ou tout noir. Je me rends lentement compte que ce en quoi je croyais est loin d’être la meilleur chose. Ils ont détruit ta guilde, moi ils ont forcé la mienne à se dissoudre. Peu importe mon côté, je veux juste les détrôner. Et toi, au milieu de tout ça… Comment peux-tu affirmer être du “bon côté” ? »


|Désolé du retard ! si quelque chose ne va pas mp|

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 981
Date d'inscription : 11/06/2013
Age : 24
Localisation : Somewhere

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2901
Magie: Frequential Magic & Historia & Light Ring
avatar
Rythmed Melody
Rythmed Melody
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Mar 20 Fév - 13:23

Avec Hikari
Révolutions & politiques

La jeune femme venait de cracher tout son venin, comme elle le faisait souvent sur les gens qui l’agaçaient. Elle n’y pouvait rien, c’était presque nécessaire, même contre plus fort qu’elle. Après tout, la mage noir avait déjà fait ce genre de choses en face de Pandora pour lui exposer le fond de sa pensée. C’était dire à quel point elle pouvait s’emporter facilement. Mais bon, elle était encore là pour en parler. Cela aurait un autre mage noir, l’entrevue n’aurait sûrement pas fini de la même façon.

La brune en face d’elle avait tout de même de quoi se défendre. Un peu. Elle avait son avis, et Miyuki se rappelait penser comme elle à l’époque. Même maintenant elle pouvait difficilement avoir une haute estime de ces gens. Mais ils restaient des êtres humains pour elle, contrairement à ce que semblait penser cette Yoake. La mage d’Ouroboros soupira, assez bruyamment. « Ils ont été conditionnés, manipulés depuis leur enfance. Mis en face à la vérité et délivrés de leurs mensonges, ils ne seront plus aussi loyaux que ça. C’est contre ça que je me bas, pas un vulgaire exécutant ne voyant pas plus loin que le bout de son nez. » répondit-elle ensuite. Elles étaient un minimum d’accord sur ce point, c’était plus la manière de le résoudre qui différait.

« Ce sont des êtres humains tout de même, sûrement avec une famille, des amis, des gens qui tiennent à eux. Les tuer ne fera que radicaliser la population et les partisans du Conseil, et ne fera que renforcer leurs convictions erronées. C’est ces convictions stupides que je veux détruire. Je ne veux pas les renforcer. » ajouta-t-elle ensuite. Le souci dans l’équation, c’était les mages noirs qui ne l’étaient que pour le plaisir de tuer. Des psychopathes qu’il fallait enfermer, ce qui était le seul point où Miyuki rejoignait le Conseil. C’était eux qui décridibilisaient la cause, pourtant juste, de certaines organisations.

« Je ne suis pas une justicière, j’ai juste mes convictions. J’ai d’autres préoccupations que de faire régner ma loi. Il faut un ordre, des règles, mais il faut qu’elles soient juste et équitables, pas qu’elles profitent à un Conseil corrompu. » répondit-elle ensuite. C’était un sujet duquel elle pourrait parler encore et encore, elle avait son avis, un avis tranché et net sur la question. Le doute n’était pas permis. Qu’est-ce-qui lui disait qu’elle était du bon côté? La brune espérait peut-être la piéger avec une telle question. Après tout, Silver Fang pensait être du bon côté. Le Conseil pensait être du bon côté. Tout le monde pense être du bon côté, s’ils ne sont pas simplement de leur propre côté à eux, comme Azazel par exemple.

« Comment je sais que je suis bon côté? Je suis du côté de la vérité, du côté qui donne une chance à tout le monde. Un monde sans mensonges, sans manipulations, sans corruption, un monde juste, où les faibles ne seront pas écrasés mais pourront juste vivre une vie normale. » déclara-t-elle alors, avant de laisser planer un petit silence. « En quoi ce côté là ne serait-il pas le bon? » demanda-t-elle ensuite, assez sûre d’elle. Après tout il ne s’agissait peut-être que de ses convictions, d’une utopie inatteignable.

« Silver Fang veut instaurer un monde à la liberté totale et absolue, une vulgaire loi de la jungle déguisée, sauvage et violente. Le Conseil profite d’un monde et d’un système empli de mensonges qui ne profite qu’aux puissants. Aucune de ces solutions n’est la bonne, c’est tout. Au moins on est déjà d'accord sur certains points. » conclut-elle ensuite. D’habitude, elle ne parlait pas autant, mais dés qu’elle était prise à parti sur ses convictions ou ses passions, elle était comme ça. Un peu têtue et bornée, elle n’avait pas toujours été ainsi. Elle avait beaucoup voyagé, s’était forgée ses avis et ses convictions selon tout ce qu’elle avait vu, dans différents pays, différents systèmes. La perfection n’existait pas, c’était certain, mais tout pouvait être fait de manière différente, de manière meilleure.



Spoiler:
 

___________________________________________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Nyiyuki
Messages : 239
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari] Mer 21 Mar - 23:24


Elle soupire fortement à mes réponses. Peut-être un peu agacée de mon avis sur le sujet. Elle prends quand même le temps de me répondre. Et je l’écoute, d'abord sans l'interrompre. Et je me rends compte qu’en effet, nous avons plus d’idées en commun que ce que je voulais admettre au début. Notre aversion pour le Conseil, déjà. Et notre envie de le faire disparaître. Nous voulons toutes les deux changer le monde. Nous voulons toutes les deux une nouvelle Justice, un nouvel ordre. Un monde sans l'emprise corrompue du Conseil. Nous avons un même but, un même rêve. Alors pourquoi ce désaccord ? Pourquoi avoir une telle opposition entre nous deux ? La manière d'y arriver. Je suis prête à tuer ceux qu'il faut, notamment les gardes du Conseil. Mais elle n'est pas de cet avis. Les soldats du Conseil sont des êtres humains, qui méritent de vivre, selon elle. Qui changeraient de camp, s'ils savaient la vérité. J'ai du mal à le croire. Elle a beaucoup plus d'espoir pour eux que moi. Pour moi, ce ne sont que des robots, dévoués corps et âme aux machinations du Conseil. Ils sont aussi nuisibles que ceux qu’ils arrêtent. Aucune liberté d'action, ils ne se rendent pas compte du monde qui les entoure. Ce sont des pantins qui n'ont pas leurs places dans le monde que j'imagine.

Je lâche un souffle face à son humanisme, mi-amusée mi-agacée. Je l’écoute cependant continuer son discours. Miyuki semble persuadée par ses convictions. Et je ne peux qu'admirer cette certitude, cette volonté. Pas une fois elle n’hésite, pas une fois elle n'a l'air déstabilisée par mes réponses. Elle déballe tout, sans avoir besoin d'y réfléchir. Elle me convaincrait presque, si je n’avais pas un avis aussi tranché sur la question. Mais elle parle bien, et je suis d'accord avec elle pour beaucoup de points. Contrairement à moi, à mes paroles simples et à ma défense bancale. Je n'ai pas cet air aussi sûr de moi. J’hésite, perturbée, ne sachant pas vraiment où me placer. J'espère qu'emportée par le débat, elle ne s'en rends pas compte. Et lorsqu’elle parle de donner une chance aux plus faibles, je ne peux m’empêcher de penser à lui. À cette personne chère à mon cœur que je n'ai pas pu sauver. Ce jeune homme, 'faible' à ce moment-là, qui s'est fait écraser par ce groupe d'assassins. Je me rappelle de la rage que j'avais ressentie, de cette colère qui m'a fait perdre le contrôle. Il avait tellement confiance en moi, et à cause de l’inattention du Conseil, je l'ai perdu. Je ne veux pas que ça arrive à d'autres. C’est déjà arrivée trop de fois. C'est pour ça qu'il faut que ça change.

« J’avoue ne pas vraiment comprendre l’espoir que tu portes vers eux. Ils suivent les ordres sans même se questionner, ils… »

Je m’arrête, me retenant de continuer. Non pas que le débat n’est pas intéressant. Ce n’est pas non plus que j’hésite. J’ai un léger soupir. Nous avons toutes les deux une position assez ferme sur la question. Ça ne servirai à rien de continuer d’argumenter. C’est un dialogue de sourds qui s’annonce. Un débat qui ne mènerai à rien. Ni elle ni moi ne changerons d’avis, et nous ne faisons que nous concentrer sur ce qui nous oppose. Alors que nous semblons partager un certain nombre d’idées. J’essaye de faire glisser le sujet. La dévisageant légèrement.

« Nos avis divergent, mais nous souhaitons au fond la même chose. J’ai entendu beaucoup de choses sur ta guilde, des paroles peu appréciables… Tu es pourtant bien loin de ce que j’imaginais d’une mage noire. Et je m’excuse de ma maladresse. »

Ces derniers mots me coûtent, mais ils sont sincères. Je l’ai jugée un peu vite, je le reconnais. Et après ce premier échange d’opinion, je ne peux que me rendre compte que je me suis bien trompée. Miyuki a fait s’envoler une bonne partie de mes préjugés sur les mages noirs, à elle seule. Elle est bien loin de ces gens assoiffés de violence et de chaos. De ceux qui ne rependent que la mort, sans se soucier du reste. Elle me paraît même bien plus humaine et plus honnête que certains mages légaux. La juger aussi vite à cause de son titre sera une erreur à ne pas refaire. Même quand je veux le combattre, je me fais avoir par le système et ses codes. On en revient au même problème, il faut tout changer. Mais comment le faire. La réponse me paraît alors comme un évidence. Je regarde Miyuki dans les yeux. J’essaye d'avoir l’air sûre de moi. Je ne sais pas si je peux oser. C’est peut-être trop tôt. Après tout, je n’ai pas donné la meilleure image de moi-même. Et elle aurait toutes les raisons du monde de ne même pas prendre en compte ma remarque. Elle pourrait me rire au nez et s’en retourner, comme si rien ne c’était passé. Je ne pourrais même pas lui en vouloir. Mais au point où j’en suis. Qu’est-ce qu’il me reste, de toute façon. Je n'ai plus rien, ni personne. C'est ma seule chance, je ne peux pas la laisser passer. Elle veut changer le monde ? Parfait. Si je veux changer les choses, c'est la meilleure option de j'aie. C’est la seule que j’imagine à cet instant. J'inspire calmement.

« Tu voudrais effacer le Conseil, c’est ce que je souhaite plus que tout. On a pas fait la meilleure des rencontres, mais si c'est l'objectif que cherche à atteindre ta guilde... J'aimerai te proposer mes services. »

Je ne voulais pas, mais je me rends compte que je sonne plus désespérée que curieuse ou simplement intéressée. Oui j'en ai marre de cette solitude pesante. J'en ai marre de devoir toujours me méfier de tout le monde. J'en ai marre de faire mes actions, en sachant pertinemment qu’elles n’auront aucun impact. Je vais finir par devenir folle. Mais je vois en Miyuki et sa guilde une possible chance d’appliquer ma Justice. Comme à l’époque de Wildrose Thorn. Et puis, je ne peux m'empêcher de croire que dans d'autres circonstances, elle et moi nous serions sûrement bien entendues. Elle m'inspire une certaine confiance, ce qui est assez paradoxal vu la situation de notre rencontre...



|Désolée, j'ai eu assez de mal à trouver les bons mots pour mon perso, j'espère que ça te va ><"|

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sabotage conjoint [PV Hikari]

Revenir en haut Aller en bas
 

Sabotage conjoint [PV Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nodox >> Hikari
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» L'oeil des Hikari
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» Récompenses grâce aux topsites, mois de Janvier !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: "It's like an eternal mystery, an eternal adventure." :: Autres lieux-