Partagez | 
 

 [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Dim 4 Juin - 21:08

Cela faisait peu de temps que Wildrose Thorn avait été dissoute par ces membres pour  rester en sécurité. Les mages s’étaient séparés en duo. Jacen était resté un moment avec Yoake. Ils étaient restés chez Jacen à s’entrainer aux armes, à la magie, d’autres particularités liés à l’espionnage ou à l’infiltration  et surtout pour surveiller les activités du conseil à Rosemary, les empêcher de trouver des preuves de l’existence des roses. Ce temps passé ensemble avait renforcé leur amitié. Ils avaient travaillé sur la création d’un Unison Raid sans savoir s’ils pourraient le refaire en combat. Après plusieurs semaines, chacun partit en mission de son coté. Ils ne s’étaient pas revus ensuite jusqu’à aujourd’hui mais cela, aucun des deux ne le savait.

Le pistomancien faisait le trajet en diligence vers Hasberry. Hasberry était une ville sur la cote sud de Fiore. Une ville profitant de la chaine de montagne au sud ouest pour être a l’abri du froid. A Hasberry, il fait toujours chaud, il y avait des belles plages de sables fins. C’est une belle station balnéaire. On y trouvait tout ce qu’il fallait pour des vacances ensoleillées : un parc aquatique, des hôtels de luxe, un casino, un cabaret, des bars et des restaurants non loin des plages.

Jacen se rendait là-bas pour un boulot. Il avait reçu une offre d’emploi bien payée bien que le contenu de la mission n’était pas encore révélé. Mais en ce moment, le magicien n’avait aucun boulot en cours donc il pouvait satisfaire sa curiosité concernant la mission et en prime, il pourrait se promener dans la station balnéaire. Et si la mission ne lui disait rien, il pourrait manger une glace, profiter de la plage, faire un tour au casino ou au cabaret. Bref Il aurait quelque chose à faire malgré tout.

La diligence laissa les passagers dans la zone de transit, Eole prit la direction de la villa où il étaie attendu. Il faisait bon dans la ville, presque chaud pour le pistomancien. Heureusement, le magicien n’avait pas mis son veston, ni de cravate. Sa chemise blanche débraillé et sa veste pour cacher ses armes. La villa se trouvait dans les beaux quartiers de la ville. Le mage tendit le carton l’invitant à rejoindre à la ville au garde de faction. On lui demanda d’attendre dans le hall d’entrée. Cinq autres personnes étaient déjà présentes. Personne de connu pour le mage mais au vu de leurs affaires, on pouvait reconnaitre un ancien chevalier royale avec son armure, son bouclier et la façon bien droite qu’il avait de se tenir. Un mercenaire expérimentée vu l’état de son matériel. Les autres étaient des mages, l’un possédait une épée, le second une canne et le dernier n’en avait pas mais sa musculature parlait pour lui. Les bras du type… c’était les cuisses de Jacen.

Vivement que je sache l’objectif de la mission…. Pour savoir si je vais pouvoir profiter des activités de la ville.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Lun 5 Juin - 3:43


« Pff, tu le crois ça Yami ? Obligée de me déplacer pour une mission que je ne suis même pas sûre d’avoir ! C’est le monde à l’envers. »

J’exagère un peu la situation. Mais c’est plus ou moins la vérité. Je suis tombée il n’y a pas si longtemps sur une proposition de mission. Aucun détail. On nous demandais juste de nous rendre à la ville d’Hasberry, à une certaine date. Je sais que plusieurs demandes ont été faites. J’ai décidé de m’y rendre. Je n’étais pas si loin. Et la date de convocation approchait. Je me suis dit pourquoi pas. Et puis, la date et la localisation n’ont pas été les seuls facteurs de ma décision. L’argent, j’avoue. La récompense de cette mission est plutôt grande. Elle me permettrai de disparaître, et de pouvoir vivre à mes frais pendant un petit moment. Pour vous dire. Donc non, je n’étais pas obligée de venir. Mais la récompense est tellement alléchante. Je ne pouvais pas l’ignorer. Donc me voilà à Hasberry, une ville qu’on dirait faite pour le tourisme. Les plages, les hôtels, le beau temps quelque soit la saison. Un petit endroit paradisiaque dans lequel j’aimerai bien passer mes prochaines vacances. Mais je ne suis pas là pour ça. Je cherche la villa, le lieu de rendez-vous. Située dans les beaux quartiers, je n’ai pas à beaucoup chercher pour la trouver. Même au milieu des belles bâtisses, elle se distingue de par sa taille. Elle en impose beaucoup. Mais je m’approche d’un pas décidé.

J’entre dans la villa. Observant l’intérieur avec attention. Elle a bien sa place dans les quartiers bourgeois. Les lustres impeccables, les meubles ont vraiment l’air de qualité. Tu m’étonnes que la récompense soit aussi élevée. Je me demande qui est derrière la demande. Sûrement quelqu’un d’important. Dans tous les cas, quelqu’un de très riche. Je présente mon invitation à un garde, qui me laisse entrer dans la grand salle. J’avance dans la grande pièce, jetant un rapide coup d’œil autour de moi. Mais le hall n’est pas vide. Il y a d’autres gens. Six autres personnes, toutes aux allures différentes. Je suis apparemment loin d’être la seule sur ce coup-là. Un chevalier, tout en armure. Il sort tout droit de l’armée celui-là ou quoi ? Et ce n’est pas le seul à avoir un style bien particulier. Une montagne de muscle, au moins trois fois ma carrure. Je suis sûre qu’il pourrait me briser le cou avec une seule main. Un type avec une canne, et un autre avec une simple épée. Des mages tous les deux. Les deux dernières personnes présentes attendent chacune dans un coin, je les vois à peine. Ce sont les seuls qui ont l’air plutôt normal. Je veux dire, ils n’ont pas une allure extravagante. Quoique, l’un d’entre eux semble avoir un bon matériel quand même. Enfin, tout ça pour dire, j’ai l’impression d’être au cirque. On est là pour faire une mission, pas pour faire un spectacle. Et je ne me dérange pas pour exprimer mon mécontentement.

« Dis donc, c’est la foire ici. Je suis pas là pour m’amuser. C’est pas une mission de groupe, que je sache ? »

Je soupire. Je commence de plus en plus à douter de l’utilité de ma présence ici. Il y a déjà pleins de postulants. Et je commence à me questionner sur les conditions de la missions. C’est vrai qu’on a quand même eu aucune info. Et une forte récompense. Je commence à trouver ça assez louche. Mais bon, je compte quand même attendre d’en savoir plus avant de décider quoi faire. Je m’apprête à me poser dans un coin, attendant l’annonce de la mission. C’était sans compter les réactions imprévisibles de mon petit compagnon. Après quelques minutes à regarder dans tous les sens, mon oiseau noir s’envole. Il fait un petit tour rapide de la pièce, avant de s’approcher bruyamment d’un des individus présents dans le hall. Il est intenable cet enfant. Je me demande qui a bien pu l’intriguer au point de partir de son perchoir – mon épaule. On ne pense pas, mais c’est un grand timide. Il n’est pas toujours à l’aise avec tout le monde. Encore moins les inconnus. Je le rappelle immédiatement.

« Yami ! Mais qu’est-ce que tu fais, veux-tu revenir ici ? »

Mon amour d’oiseau s’est posé sur les genoux d’un des hommes. Hé, mais c’est l’un des hommes ‘normaux’. Je le vois, il le regarde, il le fixe de ses yeux noirs. Il croasse doucement. Bon, il faut bien que j’aille le récupérer. Je m’avance à pas rapides. Sans même regarder l’homme, je me penche et tapote délicatement sur la tête de Yami. Un tout petit sourire aux lèvres. Ce corbeau me causera bien du soucis. Je m’apprête à m’excuser. Je lève la tête, pour regarder qui est donc ce nouvel ami de mon adorable corbeau. Je distingue une chemise, une veste. Et je plante mes yeux droits dans un regard que je connais bien. Un bleu clair et intense, autant que les miens, si ce n’est plus. Je reconnaîtrais ces yeux entre mille, je les ai vu si souvent. J’ai passé du temps à les avoir face à moi. Enfin, ça c’était le cas jusqu’à quelques mois. Depuis la fin de Wildrose, j’ai passé quelques temps avec lui, chez lui, à m’entraîner. Il m’a aidé à approfondir mes capacités en combat et en espionnage. Pendant plusieurs semaines, j’ai pu intensivement m’entraîner grâce à lui. Puis je suis partie pour faire quelques missions, lui aussi. Et je ne l’avais pas revu depuis. C’est pour ça que Yami est directement allé le voir. Il l’a tout de suite reconnu. Après tout, lui aussi, il l’aimait bien. C’est assez.. Perturbant, je trouve. Je ne pensais pas le revoir, pas si vite. C’est une drôle de coïncidence, et je ne sais pas comment y réagir. Je parle. Et dans ma voix, un mélange de joie et de beaucoup de surprise.

« Ja.. Jacen ?»

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 23 Juin - 21:36

Patientant tranquillement dans son coin, Jacen continuait d'observer, discrètement les autres protagonistes de la pièce et tenter en regardant le décor de savoir d'apprendre quelque détails sur l'éventuel commanditaire. Une nouvelle personne entrant dans le hall, une femme, Eole la jugea l'instant d'un regard avant de retourner à sa première occupation. Pas eu le temps de se concentrer plus de quelques minutes, un volatile vint se poser sur les genoux.

Salut toi. Fit-il en caressant l'oiseau.

Le pistomancien reconnue l'oiseau. C'était Yami, le compagnon ailé de Yoake. L'identité de la jeune femme était donc percée, ce n’était pas vraiment un mystère qu’il cherchait à éclaircir non plus. La probabilité que tous les deux se retrouvent là était faible voir nul et pourtant... À croire que le hasard faisait bien les choses. Ou alors c'était un coup du destin. Dans tous les cas, la mission serait bien plus amusante

Il ne leva pas la tête, restant concentré sur l'oiseau.  Quand elle arriva à son niveau en l'interpellant par son vrai prénom. Le magicien fit semblant de croire que c'était le nom de l'oiseau.

C'est comme ça que tu t'appelles. Ajouta-t-il en grattant le cou de l'oiseau.

La jeune femme avait commis une petite erreur mais sur le compte de la surprise, elle n'avait pas pense à utiliser son pseudo de Wildrose. Le pistomancien aurait certainement fait la même à sa place, ne s'attendant pas à la trouver là.

Retourne vers ta maîtresse. Je m'appelle Éole.

Jouer la carte de la rencontre. Important pour la mission puisque personne ne connaissait le contenu de la dite mission. Ne pas révéler aux autres qu'ils ne connaissaient pouvait être un avantage.

Le pistomancien fit quelques signes de main à son ami lui demandant de faire comme s’ils ne se connaissaient pas pour le moment. Même si la mission les obligeait à rester sur place, ils étaient tous deux des fantômes. Ils pourraient aisément se déplacer dans les lieux pour papoter. Même si l'envie de la serrer dans ces bras était intense, le magicien devait se contrôler. Et waouh... Elle avait pas mal changé en quelques mois.

Un homme entouré de quelques gardes arriva, certainement le maître des lieux.

Bonjour à tous, merci d'avoir accepté mon invitation.
Ou proposition de travail. Fit la montagne de muscle.
Il y a de ça en effet.
Ils seraient peut être temps de savoir pourquoi nous sommes là, nous attendons depuis de nombreuses heures, certains prennent leur temps pour venir. Fit l'un des présent en regardant Jacen.

Le magicien le regarda avec un visage neutre du genre "et alors ! j'arrive quand je veux!"

Éole, ici présent, m'a été recommandé par son ancien employeur, l'un de mes amis proches, dont il vient de terminer son travail.
Le comte vous transmet ses salutations et il a hâte d'être au suivant.

Cette phrase fit sourire le maître des lieux. Jacen avait terminé son ancien boulot, hier. C'était grâce à cela que le message lui vaut été transmis.

Concernant le travail, je peux vous dire qu'une chose, une fois que vous acceptez plus de retour en arrière et  pour vous convaincre, voici votre salaire. Évidemment la même somme vous sera remise à la fin de la mission.

La somme annonçait la couleur. Certains n'allaient pas survivre ou alors ce type était vraiment pété d'oseille. Ça devait valoir le coup. Jacen ne s'embarquait pas dans une mission sans en savoir un minimum sur le contenu mais... Cela faisait  longtemps qu'il n'avait pas vu, ni bossé avec Hikari... Alors quelque soit le danger, il était partant surtout avec Hikari.

Personne ne quitta le hall et tous suivirent le maître des lieux dans une autre pièce. La salle n'avait aucune fenêtre et ces murs étaient renforcés physiquement et magiquement, des runes étaient disposées sur le mur. Il devait craindre d'être écouté et attaqué.

Si vous ne le savez pas encore, je possède, entre autres, le grand casino au centre ville. Il y a peu, il a été choisi pour être le lieu du prochain grand tournoi de Jorakna. Les meilleurs joueurs du continent vont y participer. Il y a cent millions de jewels pour le vainqueur. Votre mission est simple, protéger cette somme jusqu’à la fin du tournoi. Le lieu du tournoi n’est un secret pour personne, tout comme la récompense. Vous devez vous assurer que personne ne vole cette somme et vous devrez aussi vous assurez que les participants n’essaient pas de s’éliminer entre eux. La somme sera gardée au casino, vous y séjournerez pendant le temps du tournoi. Vous êtes en renfort de la sécurité standard pour le tournoi. Il se déroule sur quatre jours.

Les mages avaient les plans sous les yeux, des photos des salles du casino.

Vous craignez quelque chose en particulier. Le dernier tournoi s’est bien passé à Pergrande. L’armée impériale était déployée mais il n’y avait pas d’équipe spéciale pour protéger la récompense.
Au vu de vos expérience, rien que vous pourriez affrontez.
Sauf la brigade bannie.
La brigade ne s’intéresse pas à l’argent. S’ils veulent quelque chose, ils le prennent de force.
Qu’en savez-vous ?
Je les ai affrontés.

Il eut un blanc de plusieurs secondes après cela avant que le maitre des lieux prenne à nouveau la parole.

On va vous emmener sur place pour que vous puissiez étudier les lieux. Il n’y a personne pour le moment et vous avez accès à tout. Mon responsable de la sécurité va vous y emmener.

Dix minutes plus tard, le pistomancien, tout comme les autres mages, étaient présent dans le casino. Le soldat prit la parole en proposant un plan, chacun étudiait les lieux à sa convenance pendant deux heures puis les mages se mettraient à planifier la protection des lieux. Jacen acquiesça, comme le reste du groupe, il fit un petit signe de main vers Yoake pour lui signifier qu’il sortait. Tout le monde se dispersa, Jacen ressortit du casino pour s’occuper des alentours du casino. Avant de protéger la zone, il fallait d’abord trouver des failles de l’extérieur. Il monta sur un bâtiment en face du casino pour avoir une vue d’ensemble. Il ne fallut que quelques secondes avant de voir une silhouette familière n’arrive à ses cotés.

Ça fait plaisir de voir que tu es toujours aussi discrète quand tu te déplaces, Até. Content de te revoir. Ça faisait trop longtemps.

Yami changea d’épaule pour être plus haut, certainement pour embêter sa maitresse ou peut être parce qu’à lui aussi, le pistomancien avait manqué.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Mer 28 Juin - 19:54


C’est bien Jacen qui est présent dans cette salle. Il caresse mon oiseau, qui gonfle ses plumes, bien heureux de voir pour la première fois depuis longtemps un visage familier. Il est tout content des grattouilles qu’il reçoit, et n’a pas l’air d’avoir envie de bouger. Et pourtant, Jacen ne lui adresse, ni à lui ni à moi, qu’un bref regard, vide et plat. Il sait bien que c’est moi. Il ne peut pas ne pas reconnaître Yami. Et pourtant, il répond sans conviction. Des phrases courtes mais claires. Comme si nous étions des personnes quelconques. Je fronce les sourcils. Comment ça "Éole", il se fout de moi ? À peine un regard, c’est tout ce à quoi j’ai droit après plusieurs mois ? Je me sens presque un peu vexée lorsque Jacen m’ignore complètement, rejetant même la présence de mon compagnon. Voire insultée. Je retiens une remarque acerbe, avant de voir les gestes de mon ancien camarade. Il me fait quelques signes, sans pour autant me parler de vive voix, et sans croiser longtemps mon regard. Et je comprends de suite. En fait c’est même plutôt logique. Personne n’est censé savoir que nous nous connaissons. Les personnes appelées ici sont toutes indépendantes. Et pour notre anonymat à tous les deux, c’est mieux que ça reste ainsi, pour le début de cette mission. J’enlève l’air étonné de mon visage presque aussi vite qu’il est apparu. Reprenant mon air calme et posé. Baissant un peu la tête, je récupère mon oiseau, le reposant sur mon épaule. Lui ne semble pas vraiment comprendre le pourquoi, mais il se laisse faire, sans répliquer. D’une voix qui se veut cette fois très calme, je prends alors la parole.

« Excuse mon oiseau, il est intenable. »

Avant de reculer d’un pas. Je me mets dans un coin, lorsque le patron de la mission arrive, entouré de ses gorilles. Ah, on va enfin en savoir plus ! Le maître des lieux arrive, nous souhaitant à tous la bienvenue. Pour enfin nous donner quelques informations sur la raisons de notre présence. Après quelques remarques sans importance des personnes invitées, dont une dirigée sur Jacen, on commence par le salaire de cette mission. Je n’avais pas eu le chiffre exacte, j’avais juste compris qu’il était vachement élevé. Et en effet, il est tout sauf négligeable. C’est vraiment une occasion à ne pas manquer. Et peu importe la mission, je compte pas refuser l’offre. Et maintenant que ce premier détail est lancé, c’est parti pour le briefing. Et quel briefing ! Je ne savais pas qu’il existait des missions pour lesquelles il y avait tant d’informations à avoir. Ou plutôt, pour lesquelles un simple briefing est aussi long. En général ce n’est qu’un bout de papier à lire, éventuellement quelques informations à récupérer. Pas plus de cinq minutes. Là je n’ai pas compté, mais avec l’explication claire du tournoi prévu, de pourquoi nous sommes là, avec la courte anecdote de Jacen et la visite et l’étude des lieux, je pense que cela à facilement duré presque une demi heure. Sans compter que, chacun à notre manière, nous allons devoir étudier en profondeur les lieux. Une mise au point et une réparation longue, pour une mission tout aussi longue. Pas un, pas deux, quatre jours. Une mission de quatre jours, c’est déjà pas du gâteau. Une mission de quatre jours en groupe, c’est pas évident, surtout pour moi. Mais un mission de quatre jours, en groupe, avec Jacen… Si je ne pète pas un câble, c’est l’un de nos associés qui le fera avant la fin. Enfin, ça peut quand même se révéler amusant, faut voir.

Une fois quelques directives données par la sécurité, le type nous laisse quartier libre pour préparer un plan de défense. Taper dans le tas comme j’aime le faire n’est pas une solution adéquate dans cette situation. Va vraiment falloir se préparer. Je jette un regard autour de moi, pour voir comment réagissent les autres appelés. Et je vois Jacen du coin de l’œil me faire un signe. Discret, mais suffisamment visible pour que je le remarque. Il sort alors, comme pour observer les alentours. C’est sûrement ce qu’il veut faire d’ailleurs. Mais c’est l’occasion de s’éloigner un peu, et de se rejoindre avec Jacen sans éveiller de quelconques soupçons. Après un court moment, je sors à mon tour, l’air de rien. Une fois dehors, je ne mets qu’une seconde à le repérer. Il s’est posté sur le bâtiment d’en face. Je le rejoins bien vite. Mon oiseau toujours sur mon épaule, je m’approche de lui silencieusement. Il aurait certainement fallu quelques secondes à une personne lambda pour me repérer derrière elle. Mais pour mon ancien camarade et ex-espion, c’est un jeu d’enfant. Il n’a même pas eu besoin de se concentrer un instant, il a de suite senti ma présence. L’habitude, j’imagine. C’est pas demain que je pourrais le prendre par surprise. J’ai un petit sourire, alors qu’il me parle, visiblement heureux de me revoir. Alors que Yami change de perchoir, je me rapproche encore d’un pas.

« Oui, ça fait longtemps. Mais juste un conseil de retrouvaille, évite de rejeter une jeune femme comme tu l’as fait tout à l’heure, surtout après plusieurs mois. Certaines pourraient mal le prendre. »

Je dis, avec un petit sourire. Un air malicieux sur le visage, presque un peu moqueur. Une petite manière peu discrète de lui faire comprendre que sa réaction, bien que totalement justifiée, m’a quelque peu vexée. Mais je passe vite à autre chose. J’enchaîne, sans laisser le temps à mon camarade de répliquer.

« Je vois en tout cas que tu as toujours beaucoup de contact, tant de renommé derrière ce faux nom… Ça me fait plaisir de te revoir, Éole. »

Une petite phrase sincère, au milieu de tant de sarcasme. Je suis vraiment contente de le revoir. Contente de voir qu’il se porte bien, après ces quelques mois de silence. Cette fois je laisse quelques instants sans rien dire. Enfin, surtout parce que je ne sais pas quoi dire. On avait pris l’habitude de reparler de nos missions, ou de ce qu’il se passait à Wildrose Thorn lorsqu’elle existait encore. Maintenant que nos chemins se sont séparés… Enfin, il y a bien un sujet d’actualité qui nous intéressera tous les deux. Je soupire.

« Pfff, une mission de quatre jours, ça va pas être évident. Quatre jours de tes blagues. » Un petit sourire encore. « Plus sérieusement, ça va être long, va falloir tenir avec tous ces blaireaux. J’imagine que tu as déjà une idée de comment procéder ? »

En temps normal, je serai restée dans mon coin, à attendre que les jours se déroulent, que les méchants se manifestent pour leurs botter le cul. Aucun plan ou aucune stratégie mise en place. Juste de l’impro, et une preuve nette de mon incapacité à faire un boulot avec d’autres gens. Ça ne m’aurais pas dérangé de rester dans mon coin, du moment que je gagnais ma part de la récompense. Mais bon, comme une force du destin, Jacen est présent cette fois encore. Et je ne peux que faire remarquer que les missions qu’on a fait ensemble se sont bien déroulées. Grâce à ses plans. Même si certains ne m’ont pas plu, ils nous ont généralement permis une réussite nette et précise. Et les auteurs des missions n’ont jamais eu à se plaindre de nos services. Alors encore une fois, j’espère que je vais pouvoir compter sur ses idées. Je suis prête à me plier à certaines demande du plan. Du moment qu’il ne me redemande pas d’enfiler une robe de soirée, pas comme la dernière fois...

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Lun 7 Aoû - 18:14

Le pistomancien donna une graine à l’oiseau, ce dernier ne se fit pas prier pour se servir. Le magicien observait les alentours. Il sourit à la remarque de son amie. Elle était vexée d’avoir été un peu rejeté par le magicien.

Pour ma défense, ce n’est pas le pire que je t’ai fait. Dit-il avec un large sourire pensant à une situation en particulier. Mais te prendre dans les bras d’un coup comme ça, je ne suis pas certains que tu ne m’aurais pas attaqué. Ajouta-t-il en sifflotant.

Là, pour le coup, ça n’a rien à voir avec la renommée, je me suis fait avoir par une petite fille, son visage tout triste et des grosses larmes. J’ai résolu la disparition de Blue, le petit panda roux en peluche… ça et le vol de l’acte d’anoblissement du Comte… La routine.

Jacen regardait le casino mais il détourna son regard pour le reporter sur son amie.

Avoue, je suis sur que ce sont mes blagues qui t’ont manqué le plus. Fit-il en tirant la langue. Mais en effet, quatre jours c’est long, il va me falloir beaucoup de blagues.

Il laissa quelques secondes de blancs en regardant avec un large sourire la jeune femme. Puis il reprit un air plus neutre en se concentrant sur le boulot.

Il y a beaucoup trop d’inconnus et je n’ai pas vraiment confiance en nos alliés…  et encore moins en notre patron. La récompense est énorme, on pourrait ne pas bosser pendant un moment. Cela ressemble plus à un piège. Si tout le monde termine la mission, nos salaires conjugués sont presque aussi élevés que la récompense du tournoi…  Soit le type est certains de ramasser la récompense en inscrivant des gens qui bossent pour lui, soit il est sur d’avoir tellement de client que nos salaires ne représenteront rien… soit aucun d’entre nous n’aura le temps de profiter de sa récompense… Je ne sais pas pour toi mais j’ai l’impression que nos problèmes ne viendront pas de l’extérieur. Tu vas dire que j’ai l’esprit tordu, mais je pense même qu’on compte sur notre présence pour nous mettre le vol de la récompense sur le dos.

Le magicien se frotta le menton, un petit tic qu’il avait pendant qu’il réfléchissait. Tentant de voir la situation dans son ensemble de prévoir les pièges et autres.

Je sais plus ou moins comment on peut procéder pour voler l’argent du tournoi donc ça donne le moyen de le défendre contre des gens de l’extérieur. Entrer via les égouts et piquer l’argent entre 3h et 7h du matin au moment où il y a le moins de monde.  Il faudra toujours au moins deux d’entre nous au niveau de la récompense, un voir deux personnes en sous marin au milieu des gens présents dans le casino comme un serveur ou un croupier. Le suivant qui surveille l’ensemble de la zone depuis un point élevé. Le dernier au niveau de l’entrée pour pointer d’éventuelles personne à surveiller.  Enfin c’est ce que je ferais si j’étais en charge de l’opération avec la possibilité de recruter mon équipe. Avant de proposer quoi que ce soit, on va patienter de voir ce que propose nos alliés.

Avant de redescendre et de retourner au casino, Jacen s’approcha de la jeune femme et la serra dans ses bras, une étreinte de plusieurs secondes où le magicien lâcha un soupir de soulagement. Soulagé de voir que son amie était en forme.

J’étais inquiet de ne pas avoir de tes nouvelles. Lâcha-t-il à voix basse comme s’ils n’étaient pas seuls.

Il relâcha son étreinte avec le sourire.

Allez viens, on va l’intérieur, faut bien qu’on mérite notre paie.

Les deux anciens mages de Wildrose Thorn allaient maintenant voir l’intérieur du casino-hôtel. Juste avant descendre du toit en prenant le plus direct, à savoir le saut dans le vide. Jacen se retourna une dernière fois.

J’aime beaucoup ton nouveau style.

Il ne restait plus qu’à explorer tout l’intérieur des cuisines aux chambres en passant la salle de sécurité, les différentes pièces de la grande salle où il y avait toutes les activités de jeu du casino. Ils avaient plus d’une heure devant eux. Largement le temps pour Éole de balancer une bonne vingtaine de blagues pourries à Até.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 17 Aoû - 1:59


Je souris légèrement. Il a vu juste, ce serai mentir que de dire que ça ne m’a pas manqué. Mais je ne dis rien. J’écoute calmement Jacen m’expliquer ses plans. Il me le dit d’entrée de jeux, il n’a pas confiance en cette affaire. Que ce soit nos associés, notre patron ou même la mission, tout lui semble plutôt louche. Comme une espèce de grosse machination. Et plus il argumente, plus je me trouve à être d’accord avec lui. Je ne le trouve pas si tordu. Enfin, j’avoue n’être pas non plus totalement convaincue. J’hésite un peu. Je n’avais même pas pensé à ce genre d’éventualité. Mais si mon ancien camarade ce méfie, alors moi aussi. Je ferai attention. Je peux voir en tout cas qu’il a déjà une claire idée de comment procéder. Il voit déjà la position de chacun, leur rôle. Il prévoit même l’heure et la situation du vol. Je suis même sure qu’il pourrait s’occuper de cette mission tout seul ! Je hoche la tête une fois son discours fini. Peu importe d’où viendra la menace, il faudra rester vigilant à toute heure. Ça va pas être du gâteau. Il propose de retourner à l’intérieur du casino, pour étudier un plan avec nos collègues. Et je suis prête à le suivre. Mais avant de partir, il me prend dans ses bras. Un geste si inattendu que je reste immobile un bon moment, la tête vide. Je ne sais même pas quoi en penser. Enfin quoi, c‘est Jacen, et moi… Bah je suis moi.

En temps et condition normales, je l’aurai repoussé déjà une bonne dizaine de fois, je pense. Non mais, quelle personne saine d’esprit sur cette terre aurai l’idée de me prendre dans ses bras ? Surtout me connaissant. Mais après toute cette solitude, la chaleur et l’amitié qu’il me propose sont bienvenues. Et même si je ne lui dis pas, j’essaye au moins de le lui faire comprendre. Sans montrer autant d’affection que lui cependant. Il y a des choses qui ne changent pas, et moi refusant de faire des câlins en fait parti. Mais j’enfouis ma tête où je peux, profitant des bras de la seule personne vivante en qui j’ai toute confiance. Il soupire, me parle. Inquiet. Il était inquiet de ne plus avoir de nouvelles. S’il savait dans quels états d’esprit j’ai passé ces derniers temps. Des semaines, des mois presque, à attendre quelque chose. A tel point que même la nouvelle de sa mort m’aurait suffit. Je n’aurai jamais été aussi triste… Enfin, façon de parler hein. Mais au moins, j’aurais eu des nouvelles. Bon, le destin fait bien les choses au final. Tant mieux pour nous. J’ai un sourire, calme, posé – un vrai sourire. Il se détache après quelques secondes, puis nous repartons en direction du casino. Avec un petit commentaire sur mon nouveau style. Je garde mon sourire. C’est vrai que j’ai changé en quelques mois. Lui, pas tant que ça. Et ça me soulage aussi… Oui, oui, je l’admets, il m’a manqué. Vraiment. Je sens qu’on va s’amuser  lors de ces quatre jours.

Nous rejoignons rapidement les autres. Je n’avais même pas remarqué que Yami n’avait pas bougé de son nouveau perchoir. Discrètement, je l’appelle à revenir, ce qu’il fait. On ne peut pas non plus passer tout notre temps ensemble. Et je ne vais pas laisser mon oiseau sur l’épaule d’un type qu’il est supposé ne pas connaître. Et alors qu’il s’envole vers mon épaule, je m’éloigne de Jacen. Je pense que c’est mieux si nous nous séparons le temps de l’exploration des lieux. Nous avons largement plus de temps que nécessaire, même si le bâtiment est grand. Repérons chacun les lieux de notre côté, puis nous ferons le point ensemble ensuite. Jacen semble du même avis, puisqu’il s’éloigne à son tour dans une autre direction. Bien, part où commencer alors…



Je suis de retour au point de départ. La grande salle dans laquelle on nous a fait une présentation de la mission. Tous nos collègues sont déjà là. Je suis la dernière de retour. Oui, je me suis perdue, comme toujours. Faut dire que c’est vraiment grand. J’ai pu visiter une à une quasiment toutes les salles. La cuisine, les sous-sols, même la pièce où repose la récompense. Et si je dis quasiment toutes, c’est parce que j’ai eu la flemme de m’occuper des quelques dizaines, voire centaines de chambres présentent dans ce casino. Non mais sans blague, ils ont vraiment besoin de tant de chambres ? Et puis, même si je me suis perdue, j’ai pu me faire une carte mentale des lieux. Je pense pouvoir me repérer dans ce grand labyrinthe de salles et de couloirs. Et ça c’est le principal. Nos collègues forment de petits groupes. Ils discutent tous entre eux, et je n’ai aucune envie de me joindre à leurs conversations. Je repère Jacen du coin de l’œil et m’approche tranquillement vers lui. Tout en pensant à comment faire. Maintenant que je connais les lieux, je peux moi aussi réfléchir à un plan de défense. Je réfléchis longuement à nos options. Et malheureusement, je n’en vois que deux qui tiennent vraiment la route. N’étant proche que de Jacen, je me permets de lui faire entendre mes remarques et idées. Personne d’autre n’est à portée de voix. Et pas besoin de faire comme si l’on ne se connaissait pas. Ils sont tous en train de se parler, d’échanger quelques idées et quelques infos sur leurs capacités. Donc rien de suspect si je lui parle un peu à l’écart. Je me rapproche de lui.

« Le plus simple serai que nous nous proposions tous les deux comme protecteur de la récompense. Nous serions sûr d’assurer une protection sans faille. Je veux dire, on connaît par cœur les techniques de combat de l’autre… Mais cela voudrait dire que nous n’aurions aucune personne de confiance à l’intérieur même de la salle du casino. Aucun moyen de savoir si tout vas bien, aucune info sûre. »

Je me tais quelques instants. Juste le temps que Jacen puisse y réfléchir. J’avance de quelques pas avant de me retourner face à lui. Je jette un coup d’œil dans toute la salle, puis j’enchaîne.

« Ou au contraire, l’un de nous pourrait surveiller la récompense, tandis que l’autre infiltre la salle avec le reste du cortège de guignoles. Nous aurions un œil partout, mais nous n’aurions pas ou peu de contact l’un avec l’autre… Ce qui signifierait qu’on devrait se débrouiller seul, en ignorant ce qu’il se passe de l’autre côté du mur. »

Je soupire. Que cette mission tourne mal m’angoisse bien plus que je ne le laisserai paraître. Plus j’y réfléchis, et plus j’ai peur. Jacen a raison. C’est trop gros pour être cleen. Cette histoire pue, et j’ai peur de me retrouver mêlée à tout ça. Si mon camarade pense juste, ça risquerai d’être très compromettant pour tout le monde. Avoir le vol de dizaines de millions de Jewels sur le dos… Je ne pense pas que Jacen se rende compte à quel point ses craintes sont en train de me monter à la tête. Va falloir que je garde ça pour moi le temps que je fasse de l’ordre dans toutes mes idées. Je dois me concentrer. J’essaie de garder mon calme, non sans mal. J’ai fait des missions bien plus dangereuse, je ne devrai pas me mettre dans cet état pour si peu. C’est complètement ridicule. Mais pourtant, je n’arrive pas à être à l’aise. Quelque chose me dérange vraiment. Et maintenant, en plus d’être stressée, je commence à m’énerver moi-même. Tu parles d’un bon départ… Ça va être long. Je reprends mes esprits et enchaîne rapidement.

« Bien entendu, ce serai une idée de plan si on devait pas en plus se méfier de notre employeur, ou de nos associés. Tes inquiétudes m’inquiètent J… Éole. Et je ne serai pas rassurée de ne pas t’avoir pour protéger mes arrières... »

Je n’ai tellement pas l’habitude de l’appeler comme ça. Ça aussi, ça va être dur pendant ces quatre jours...

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 


Dernière édition par Hikari Y. Mirawar le Dim 3 Déc - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 24 Aoû - 20:50

Tout comme les autres engagés, Jacen parcourut tout le complexe pour prendre connaissance des lieux, l’ancien espion trainait surtout dans les couloirs  et les zones réservés aux employés, avec ces raccourcis pour atteindre différentes zones et arriver dans les salles par des portes peu visibles. Le meilleur endroit pour surprendre et intervenir sur d’éventuels trouble-fête. Mais le magicien resta surtout dans la salle principale, à observer. C’était le premier à être revenu et il avait profité pour se servir dans le bar, un petit verre non alcoolisé. Le pistomancien attendit à l’écart. Hikari n’était pas encore revenue, il afficha un petit sourire car il se doutait de la raison de son retard…. Paumée dans le complexe. Rien d’étonnant.  En revenant, elle s’approcha de lui et lui glissa quelques idées. C’était de bonnes idées s’ils n’avaient été que deux et si la mission ne puait pas le piège. Il acquiesçait de la tête tout de même. Mais Éole avait une autre idée. Il lui fit un clin d’œil quand elle parla de ses inquiétudes. Un clin d’œil avec un léger sourire pour transmettre une confiance et une maitrise de la situation que le magicien n’était pas sur d’avoir complètement sur les quatre jours. Mais pour le premier, ça serait facile. Les sept mercenaires étaient enfin réunis, prêt à partager à leurs idées pour protéger la prime et les lieux.

Le chevalier s’avança, il avait été le premier à proposer d’explorer séparément les lieux. Il continuait sur sa lancée.

Avant de commencer, nous devons être d’accord sur lequel d’entre nous va commander les autres pendant la mission. Nous sommes sept. On ne peut pas se permettre de jouer chacun dans notre coin. C’est le meilleur moyen de mal faire ce travail.
Je suis bien d’accord. Ajouta le mercenaire.
Alors tu te proposes pour commander je suppose ? Enchaina l’élémentaliste en posant sa canne et s’asseyant.

Il fut imité par son partenaire l’épéiste. Autant dire que les deux hommes se connaissaient. Jacen resta silencieux, s’il voulait commandait il fallait attendre  un peu. Il jeta un œil aux autres. Le mercenaire semblait le fixer, comme s’il attendait que le pistomancien ouvre la bouche pour prendre le commandement.

Absolument pas, j’ai déjà commandé des petites unités mais pas pour ce genre de mission. Demandez-moi d’escorter un convoi ou de fouiller une zone, d’attaquer un camp de bandit, pas de soucis. Mais la défense d’une cible fixe, pas ma spécialité, surtout pas avec cette configuration.

Dois-je comprendre que tu attends que je me propose ? Lança Jacen au mercenaire.
Mince, j’ai été percé jour. Fit-il avec un ton amusé.
Pourquoi tu penses que je peux remplir ce rôle ?
Je suis dans le métier depuis suffisamment longtemps pour le comprendre. De nous tous, tu sembles être le seul qui est dans son élément, ici. T’es revenu dans cette pièce le premier et tu te la coules douce depuis. Tu n’as pas cherché à nous écouter pour connaitre nos idées, tu sais déjà quoi faire.

Le chevalier avait l’air perplexe. L’épéiste et l’élémentaliste, pas chaud du tout à l’idée de confier les clés au magicien de Wildrose Thorn.

T’as une formation pour cela ? Lança le chevalier.
Diplômé de l’académie militaire impériale d’Iceberg. Officier, spécialisé dans la protection des lieux et des personnalités. Cela te rassure ?

En balançant comme ça une ligne de Cv, Jacen imaginait Hikari entrain de compléter la liste en comptant avec les doigts pour vanner gratuitement le magicien. Juste pour le plaisir de l’embêter.  Elle ferait certainement des remarques mais en privé.

Personne n’est contre ? Fit le chevalier.

Aucun n’éleva de contestation.

Bien, Eole t’es au commande de cette mission.
D’accord.

Le magicien exposa son plan. Deux gardiens, un observateur, des vadrouilleurs. Le chevalier et la montagne de muscle resteraient en position à coté de la récompense. Les deux en plus de protéger la récompense, ils impressionneraient par la carrure et l’armure. L’observateur, sera une observatrice. Hikari serait au dessus de la zone. Au dessus des lumières sur les passerelles au dessus qui servent pour fixer les spots et autres. Personne ne la verrait et elle verrait tout le monde. Cela serait parfait pour elle. Prêt à bondir dans la mêlée si d’aventures des voleurs s’en prenaient à la récompense. Les autres vadrouilleraient. Ils seraient habillés en civil ou en membre du personnel. Cela permettrait de patrouiller dans la salle et dans les couloirs adjacents, un peu partout dans l’hôtel.

Nos deux gardiens ne devront pas bouger quoi qu’il se passe. Même s’il y a beaucoup de grabuge. La récompense doit rester sous surveillance. Si on a une situation, ce sont les vadrouilleurs qui bougent deux par deux. L’observatrice attend, elle bouge si la situation le requiert. Dissimuler notre nombre sera un avantage. Évitons les usages massifs de magie.
Toujours dissimuler ses forces ?
Tout à fait. Nous n’aurons que cet avantage. Le terrain est déjà connu de nos adversaires. Seuls notre nombre et nos positions seront une surprise.
D’où ta demande d’éviter la magie.
Plus on a de cartes dans sa manche, mieux c’est. Des questions, des remarques ?
Pendant les heures où le complexe est fermé, comment ça se passe ?
On partage en deux. La première partie, la moitié de l’équipe se repose pendant que l’autre surveille. La seconde on inverse.
On a plusieurs heures avant que ça commence.
Soyez de retour une heure avant l’ouverture pour se mettre en conditions.

Tout le monde se leva, vaquant à ses occupations. Le pistomancien partait se servir un autre verre au bar au frais de la maison. Le mercenaire s’arrêta quelques instants à sa hauteur.

Je suppose que tu dois déjà le suspecter mais ça sent le piège cette mission.
Je suis donc pas le seul paranoïaque par ici.
Me voilà encore plus certains que tu es la bonne personne pour commander. Je vous laisse discuter avec votre amie. A plus tard… Chef.
Éole suffira.
Marek.

Jacen acquiesça de la tête. Il ne restait que Hikari et lui dans la pièce.

Je te sers un truc non alcoolisé ? On sait tous les deux les ravages que ça fait sur toi. Lâcha-t-il avec un large sourire pour rappeler une mission bien particulière.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.


Dernière édition par Jacen Artner le Jeu 2 Nov - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 25 Aoû - 3:22


Jacen écoute mes inquiétudes, ainsi que mes idées. Je ne sais pas s’il en tiendra vraiment compte. Mais au moins, il prends le soin de m’écouter. Après un moment, les autres gars se regroupent. Ils semblent enfin prêt à parler affaires. Nos cinq collègues en rond pour parler de notre mission. C’est un tableau un peu amusant j’avoue. Cinq grands gaillards postés comme des enfants jouant au facteurs. Je me rapproche également, étouffant un petit rire. Je ne compte pas prendre part à la discussion. Je ne suis pas vraiment sûre qu’ils m’écouteraient. Après tout, j’ai l’air bien frêle face à ces armoires à glace. Mais il faut bien que je sache comment ils comptent s’organiser. Ils décident d’emblée de choisir un chef, un commandant, qui organiserai nos défenses. Et franchement, je ne suis même pas surprise quand ils désignent plus ou moins à l’unanimité Jacen comme chef de plan. Comme si ça pouvait être autrement. Après tout, il a déjà tout de prévu dans la tête. S’il n’avait pas été choisi, il aurait pris soin de conseiller l’élu. La fin aurait été la même, donc bon. Pour rassurer les hésitants, il se met à déballer ses qualifications. Diplômé d’une académie militaire impériale, spécialisé de la protection de lieux et personnalités… J’ai presque l’impression qu’il se vante. Et pourtant, il se contente de peu. Je serai ravie d’allonger sa liste. Je suis sûre que je pourrais bien embellir son CV. Enfin, ça dépend de ce que j’ajoute. Pervers serait sans doute la première ligne que j’ajouterai. Pas si gratifiant pour un CV au final. Mouais, c’est peut-être mieux que je me taise.

Il nous dévoile son plan. Je n’écoute qu’à moitié. Il m’en a déjà parlé alors que nous étions hors du casino. Donc ce n’est rien de vraiment nouveau pour moi. Deux personnes comme protections rapprochée de la récompense. Un observateur, pour garder un œil sur tout, sans ce faire remarquer. Puis tous les autres doivent infiltrer la salle, pour garder un œil sur tout le monde depuis l’intérieur. C’est le plan qu’il m’avait confié, à quelques détails près. Par contre, je suis attentive à la distribution des postes. Ça, il ne m’en avait pas parler. J’imagine qu’il a déjà bien réfléchi à la question. Pour être honnête, vu son amour des déguisement, je m’attendait presque à ce qu’il me demande d’infiltrer la salle, comme serveuse où je ne sais quoi. Vu les missions qu’on a faite, ça ne m’aurait pas étonné. Mais je suis agréablement surprise par le fait que, déjà, je n’aurais pas à me déguiser, et de plus, je n’aurais pas à être dans la foule. Une double victoire. J’aurais le rôle d’observatrice. Perchée en haut de la salle, j’aurais une vue d’ensemble. Je pourrais tout surveiller, donner les infos qu’il faut, et débarquer n’importe où en cas de pépins. Ce sera comme lorsque je restais perchée sur mon arbre, et que j’observais le grand village de Rosemary. Et me faire discrète, ça je sais. Et loin de la foule, je pourrais peut-être même venir avec mon oiseau ! Personne ne pensera à lever les yeux dans une salle de casino. C’est presque un comble, trouver le calme est la solitude dans une salle noire de monde.

Jacen continue avec ses consignes. Les gardiens de la récompense ne doivent jamais quitter leurs postes. Utilisation restreinte de la magie. La discrétion avant tout. Bref, le blabla habituel pour une mission d’infiltration. Sur ce, Jacen nous laisse une sorte de quartier libre, jusqu’à une heure avant l’ouverture. Tous nos collègues s’éloignent tranquillement. Pendant que le pistomancien se sert un verre, le dernier homme à partir lui parle. Je reste à l’écart en attendant qu’ils finissent leur échange. Et une fois l’autre type reparti, je m’avance vers Jacen. Ce dernier me propose, avec un grand sourire amusé, un verre sans alcool. Je sais très bien pourquoi il garde ce sourire. Il pense à une mission qui m’a bien fait comprendre de ne plus jamais boire en pleine mission. Lorsqu’on aura réussi, peut-être que je me permettrai un petit shot. En attendant, je hoche la tête, et mon camarade me sert un verre. Avant même de boire, je parle, un rire ironique dans la gorge.

« Ha-ha. Te moques pas trop, je me serai fait un plaisir d’allonger ta liste de compétences tout à l'heure. »

Je sirote à petites gorgées mon verre. J’observe Jacen du coin de l’œil. Il ne dit rien, mais continue de me fixer. Son petit sourire toujours sur ses lèvres. Ça m’irrite autant que ça m’amuse. Je prends ça un peu gaminement comme une provocation, et continue dans ma lancée.

« Bien, par où commencer… pervers quand il s’y met, plutôt bon danseur, pro des plans à l’arrache, amateur des bals de musée, excellent tireur, très bon camarade… Mais comment oublier : dragueur à ses heures perdues. »

Je me rends compte que le ton de ma phrase ferait presque penser à de la jalousie. Je change vite de pensée en songeant au CV de Jacen que je pourrais écrire. J’imagine déjà des pages et des pages. Je suis sûre que j’en ferai facilement un livre. Je pourrais continuer d’énumérer ça devant lui, mais le temps me manque. Un petit sourire satisfait éclaire mon visage alors que je prends une autre gorgée. C’est purement enfantin mais ça m’amuse. Je laisse un petit silence, dans lequel je ressens une légère fatigue. Je repense à ce qu’un des types a dit. Il nous reste plusieurs heures avant l’ouverture du casino. Je ne compte pas toutes les passer à tourner en rond dans une sorte de salle d’attente. J'apprécie mieux la compagnie de mon camarade de la Rose. Mais j’admets que si je pouvais me prendre un douche et me reposer quelques dizaines de minutes. Après bien sûr profiter de quelques verres avec Jacen. Je prends d’ailleurs une nouvelle gorgée. Jacen étant le nouveau chef proclamé de cette mission, je pense qu'il est tout à fait justifier de lui proposer ma requête. Je reprends donc la parole.

« Bon Éole, » J’insiste sur le nom. Pour m’amuser, rien de méchant. Je préfère l’appeler Jacen. Rien de mieux que le prénom original. « Parlons utile. Je compte bien profiter de mes repos, pendant ces quatre jours. Et j’aimerai bien me détendre quelques minutes seule avant le début de cette longue mission. Est-ce que tu sais où on loge ? Parce que si notre employeur n’a prévu qu’un dortoir à nous sept, j’irai moi-même lui soumettre ma demande. »

Pas question que je dorme entouré de six hommes. Je n’ai pas peur – ce serai à eux d’avoir peur. Mais ce serai terriblement dérangeant. Et comment je pourrais me détendre au milieu de ces gros bras. Évidemment, je sous-entends bien que cette demande au patron risque d’inclure des menaces. Et pourquoi pas ma lame près de son visage. Bref, ce sera plus une obligeance qu’une simple demande. Et je suis sûre que mon camarade s’en doute bien. Il me connaît trop pour ne pas le deviner.

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Mer 30 Aoû - 17:52

Le pistomancien écouta la liste de son Cv. Autant dire que c’était juste une excuse pour le taquiner sans trop de réflexion. Le magicien souriait ou secouait légèrement la tête à chaque  ligne du Cv. Cela rappelait la salle commune à Wildrose Thorn.  Hikari qui râlait après un plan de Jacen. Ce dernier avait le sourire et le tout était commenté par Elleanore. Puis la jeune femme se remet à causer sérieux et boulot. La menace envers l’employeur fit rire le magicien.

Aurais-tu oublié avec qui tu bosses ? Première étage, chambre cent douze. Pour le service d’étage, tu es Néril Thorn. Et prends ça. Dit-il en sortant une petite boite de sa poche. C’est un lacryma de communication. Tu le mets dans ton oreille et tu m’entendras moi et certainement l’entourage proche comme si tu étais là. J’aurais le même. Reposes-toi bien.

Jacen laissa son amie prendre son repos. Il ne lui parla de Marek, La jeune femme se ferait son idée du mercenaire. Mais pour Jacen, hormis Hikari, Marek était certainement le seul allié dans le groupe. L’ancien espion resta dans la salle, seul, à observer la disposition des tables, les différents accès, les points de vus dissimulés, les angles morts, il passait en vu. Il devait connaitre la salle dans le moindre détail et les pièces aux alentours menant à la récompense. Dans un autre coin de sa tête, le magicien cherchait, où, quand, comment le piège allait se refermer sur eux.  Sans indice, cela ne mena à rien, le magicien alla dans sa chambre pendant un petit moment. Il se détendit puis revint bien en avance sur l’heure qu’il avait lui-même fixé, habillé en serveur… ce qui ne changeait pas grand-chose à sa tenue mais il ne pouvait pas dissimuler ses deux armes. Hikari ou Yami lui garderaient là-haut. Il patienta le temps de voir revenir tout le monde.

Petit briefing rapide, Jacen rappela les rôles de chacun et ajouta quelques informations sur des lieux, plus propice pour voir les gens attendre, observer ou passer à l’action. Il indiqua aussi des zones dites  « mortes » là où certains membres ne verraient pas les évènements qui s’y dérouleraient.

Juste avant que tout le monde prenne ses positions, Jacen confia sa seconde arme à Hikari lui expliquant qu’il ne pouvait la cacher sur lui, pas avec la tenue du serveur, il fournit aussi un papier avec le plan des tables du tournoi avec des numéros pour mieux se repérer. Le chevalier et la montagne de muscle étaient devant la récompense. Jacen faisait le serveur, Marek, l’un des barmans. Les deux autres faisaient des clients et Hikari était la vigie. Le tout se mettait en place.

Le patron du casino passa peu de temps avant l’ouverture. Tout le monde était en place. Le tournoi ne commencerait que quelques heures après l’ouverture. Le serveur Eole entrait donc en scène. Il y avait déjà des clients, déjà des joueurs, et des spectateurs. Tout le monde occupait son temps attendant le début du tournoi

Alors, comment ça se passe là-haut, petite ninja ? La météo est-elle clémente ?

Un sous entendu pour savoir si elle n’avait pas de soucis pour voir tout le casino en dessous d’elle. Le pistomancien commença le service à une table de joueur  très calme. Chacun sa boisson, caché derrière des casquettes ou des lunettes de soleil. Tous très sérieux. On aurait presque dit qu’ils étaient tous constipés. Jacen eut un petit rire discret qui serait entendu par la jeune femme. Le mage est interpellé par un groupe de jeunes femmes, qui manifestement, venait faire la fête et sortez de la plage. Il énuméra les différents rafraichissements possibles.  Il revint quelques minutes plus tard avec la commande, l’une des filles lui demanda «s’il faisait des heures supplémentaires » Jacen eut un léger rire et déclina poliment prétextant avoir déjà une petite amie. Là aussi Hikari irait certainement de son commentaire. Savoir si cela serait ironique ou sarcastique ou bien autre chose. L’ancienne rose arriverait certainement à le surprendre. Le magicien fit d’autres allers-retours jouant le bon petit serveur. Peu de temps avant que le tournoi commence Marek l’interpella sur deux personnes qui regardaient vers la scène du tournoi. Eole vérifia mais ces gens là regardaient les machines à sous et les gens qui se plaçaient devant.

Deux hommes, à coté de la fontaine. Je pense que c’est une fausse alerte mais vérifie au cas où.

Le tournoi débuta et la récompense était enfin parfaitement visible et atteignable pour toute personne voulant se ruer dessus mais les deux gardiens étaient déjà devant veillant au grain. La récompense était sur un promontoire, quelques marches pour y accéder. De l’eau autour et les gardiens devant. Les deux autres surveillaient leur coin depuis leur table.

Le tournoi débuta, El pistolero faisait le chemin entre les tables ramenant les consommations aux participants. Tout débutait bien. Le chevalier acquiesça de la tête pour signaler que tout roulait, Marek et les vadrouilleurs aussi. Et Hikari allait très bien, Jacen l’entendait commenter.

Petit nuage, surveille la table quatre et sept, je trouve deux participants bizarres. Mis à part ça, je ne pense pas qu’il y aura quelque chose ce soir. Mais je peux me tromper.

La soirée ne faisait que commencer.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 31 Aoû - 18:52


Je me sens soulagée lorsque Jacen me donne le numéro de ma chambre. Une chambre individuelle. C’est parfait. La 112, au nom de Néril Thorn. Il y avait pensé, comme j’aurais pu m’y attendre. Il profite que nous parlions travail pour me tendre une boite. Je l’ouvre. Je le vois, et Jacen m’explique. C’est une petite lacryma de communication. Il aura la même lui aussi. Comme ça, on pourra se tenir informer de tout ce qu’il se passe. Ça me rassure un peu. Du haut de mon perchoir, je ne vois pas comment j’aurais pu les prévenir d’un quelconque danger. À moins de me jeter dans la salle au milieu de la foule, ou de le leurs gueuler le plus fort possible… Moyen, niveau discrétion. Au moins, c’est un problème de résolu. Je reste un peu avec Jacen, le temps de finir mon verre. On ne parle pas vraiment, mais je ne le lâche pas tout de suite. Après tout, on a encore du temps. Puis après de longues minutes, je le laisse vaguer à ses occupations, le remerciant pour le verre et la chambre, tandis que je me dirige dans la partie hôtel du casino. Je vais chercher ma clé au comptoir, sous le nom que m’a dit mon camarade. Je la récupère donc, et en moins d’une minute je m’enferme dans la chambre cent douze. J’entrouvre la fenêtre pour laisser le champ libre à mon corbeau, puis je me fais couler un bain. Oui j’avais dis une douche, mais bon, j’ai le temps. Et un bon bain moussant, ce sera parfait pour encore mieux me détendre.

Après bain et sieste, soit après un long moment de repos, je me décide à me lever. L’horaire imposée par Jacen approche. Je mets une tenue assez sombre. Je ne pense pas que beaucoup de personne prendront la peine de lever les yeux au plafond. Mais si ça devait arriver, comment rester dans l’ombre s’ils remarquent une tache claire se déplacer entre les plateformes ? J’opte donc pour quelque chose de plutôt discret dans l’ensemble. Fait assez rare pour moi, je laisse toutes mes armes dans ma ‘‘dimension de poche’’. Et par toutes, j’entends également mon sabre fétiche. Mon job, c’est de me battre qu’en extrême nécessité. Donc je la laisse. Mais elle restera au chaud dans l’ombre de mon pouvoir. Refermant la fenêtre, j’appelle mon oiseau et quitte la chambre, gardant la clé sur moi. Je rejoins Jacen et le reste de la bande à l’endroit où nous nous sommes quittés il y a quelques heures. Il nous fait un rapide rappel de nos rôles. Ajoutant des conseils sur les endroits à observer, les zones difficiles à surveiller, etc. Les autres prennent leurs places, et je m’apprête à faire de même, lorsque Jacen me demande de garder une des armes. Son costume, qui est plus sa tenue classique, ne lui permet pas de bien les cacher. J’accepte sans problème, lui assurant que mon oiseau lui ammènera au moindre besoin. Il me donne également un plan plutôt détaillé de la salle. Ça m’aidera à mieux me repérer et à donner des infos précises. Je mets un peu plus de temps pour prendre place que les autres. Après tout, ils sont tous postés dans la salle même. Moi je dois encore grimper jusqu’à mes perchoirs..

Une fois en haut, je mets en place ma petite lacryma de communication, et j’entends presque immédiatement la voix de Jacen me demandant si tout est bon. Je lui réponds de manière affirmative. Le casino ouvre, et la soirée commence calmement. Le temps que tout le monde arrive. Au début, je n’ai même pas besoin de bouger. Je reste sur une passerelle à observer les quelques tables de joueurs. Les gorilles sont postés près de la récompense. Les autres sont infiltrés. Jacen fait le serveur entre les clients. Un plateau, des verres. Des boissons pour tout le monde.

« J’aurais du prévoir quelques boissons, en plus de ma petite bouteille d’eau. Rester en planque là-haut, ça va être long... »

Je parle à voix haute. Personne ne m’entant, enfin à part Jacen. Alors je me permets, cette fois, d’exprimer chacune de mes pensées. Et puis, ça m’amuse de l’embêter un peu. Enfin, s’il faut être honnête, il y a bien des moments où j’aurais aimé ne rien entendre. Mon camarade, servant un groupe de jeune femme, habillées comme pour une soirée maillot. L’une d’entre elles gloussant et demandant directement un extra. Enfin, ce n’est pas vraiment ses mots. Elle voulait savoir s’il faisait des heures supp. Mais le message est bien clair. On ne demande pas ça pour rien en général. J’hésite entre être grossière et méchante, ou simplement blasée. Pour être honnête, j’apprécie pas trop. Je n’apprécie carrément pas, même. Si les quatre jours je dois écouter de force ce genre de requête, ça risque de me jouer sur les nerfs. Jacen argumente poliment, sortant un joli mensonge comme quoi il aurait déjà une copine. J’ajoute sèchement dans son oreille.

« Nan mais cette… En voilà une qui adorerait que tu lui offres autre chose qu'un simple verre sur un plateau d'argent. »

Les gens arrivent de plus en plus. J’arrête de camper à un endroit et me mets à arpenter chacune des passerelles. Avec le casino qui se remplit, je ne peux plus avoir une vue d’ensemble est restant à un seul endroit. J’observe donc la salle de tous les endroits possibles. Avant le début du tournoi, Jacen me demande de surveiller deux hommes au niveau de la fontaine. Je garde un œil sur eux un moment, mais  réduit les doutes de mon camarade. Ils sont quelconques. Ou du moins, ils ne font vraiment rien de suspect. J’arrête de les observer et balaye d’un regard toute la salle. Mon regard s’arrête sur un grand personnage. Un type grand, maigre, blond. Il est vraiment taillé comme une allumette. Une allure de majordome, habillé comme un pingouin. Très élégant, il a l’air d’être dans une plutôt bonne situation. Rien de suspect en somme. Mais il est seul, dans son coin. Je ne distingue même pas de verre à sa main. Il ne joue pas, il n’est pas accompagné. Il reste dans son coin. Je ne sais pas ce qu’il est venu faire, mais je pense que je vais le surveiller, lui. Lorsque le tournoi commence, je le vois se rapprocher un peu des tables réservées aux joueurs. Il aurait pu être un inscrit voulant rester sobre pour le tournoi. Mais il ne prends pas place. Il reste là, immobile, à quelques mètres d’une des tables. Je jette un coup d’œil vers la récompense. Je ne peux m’empêcher un petit commentaire, ni le rire qui suit l’image que je me fais.

« Des gardes d’entrée, une douve… La récompense ressemble plus à un mini château-fort qu’autre chose. »

Quelques temps après le début du tournoi, Jacen me demande de surveiller deux tables. Deux joueurs lui semblent suspect aux tables 4 et 7. Je regarde sur le plan pour bien repérer les tables. Je bouge sur ma plateforme, et fais le guet pendant quelques mains. Les deux joueurs prennent leurs cartes, misent, gagnent et perdent. Je les vois tourner leurs têtes régulièrement vers la montagne de récompense. On pourrait presque dire qu’ils bavent. Ils ne bougent presque pas, ils ont l’air tendu, mais plus à cause du tournoi qu’à cause d’un plan de vol. Rien qui m’a l’air vraiment suspect. Après quelques minutes d’observation, je donne mon verdict au serveur-pistomancien.

« Les types des deux tables n’ont pas l’air de menace. Ils observent certes la récompense avec insistance. Mais je pense juste qu’ils ont très envie de gagner. Par contre… »

Je tourna la tête encore dans un coin près des tables de joueurs. Le même que je surveille depuis un moment. Et le type est encore là. Le majordome blond. Il a un verre cette fois, mais il m’a l’air vide. J’en informe Jacen.

« Il y a un type seul depuis un moment, loin sur ta droite. Il consomme à peine, ne bouge pas, et j’ai l’impression qu’il observe les alentours depuis un moment. Ce n’est peut-être rien, et comme tu l’as dit ça m’étonnerais également qu’un problème survienne le premier soir. Mais il faudrait peut-être voir ce qu’il fait. »

A part ça, rien de suspect. Je donne à mon camarade sa description, et l’endroit où il reste le plus précisément possible. Je m’aide du plan pour lui donner le numéro de la table la plus proche. La 9, il me semble. En attendant la décision de Jacen, je garde un œil sur le type suspect, avant de de nouveau me déplacer sur ma plateforme. Je ne dois pas m’arrêter sur un seul type. Mon poste de vigie s’étend sur toute la grande salle, et je ne peux pas m’attarder sur une seule personne. Maintenant que Jacen est au courant, c’est à lui de gérer.

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Dim 17 Sep - 16:06

La soirée ne faisait que commencer et les commentaires de la jeune femme aussi. Tous faisaient sourire le magicien, il aurait voulu que Nestor et Elleanore et les autres roses soient présents ici. La mission aurait été simple pour les roses au complet et très amusant, c’était une certitude.

Quoi, tu veux que je t’offre à toi aussi plus qu’un simple verre sur un plateau d’argent ? Je suis dans la chambre 117 si t’es intéressée, elle se trouve en face de la tienne. Fit-il en lâchant un petit rire en pensant comment cette conversation pourrait finir avec Elleanore et Nestor pour renchérir.  

Cette conversation aurait fini sur complètement autre chose, concernant les habitudes des uns et des autres, Nestor aurait fini par parler de l’économie de la pêche après des liens de cause à effets très bancales. Près du bar, Jacen échangea avec Marek quand Hikari confirma que les deux joueurs n’étaient pas pertinents et enchaina avec un nouveau suspect.

Vers la neuf… Hum. Ok je vais voir. Pendant ce temps, va vérifier un type que Marek m’a signalé. Un gars cheveux noirs, lunettes, habillé presque de la même manière que moi. Il rôde non loin de la porte de service. Marek sera grillé s’il s’intéresse trop à lui.

Le pistomancien se dirigea vers le mini château fort pour ravitailler en eau les deux gardiens. La soirée serait longue et ils ne pouvaient pas bouger. Ils échangèrent quelques mots pour ne pas être suspect, une rapide mise à jour des impressions et des gens. L’ancien espion prit la commande la table neuf tout en décryptant le suspect d’Hikari.

Bonne pioche. Dit-il en repartant vers le bar. Son monocle enregistre quelque chose et le fait de le voir tapoter ses doigts sur la cuisse. Il est entrain d’apprendre sa zone du casino pour la restituer. Le tien fait quoi ?

Quelques instants plus tard, Eole fut légèrement bousculé par l’élémentaliste qui lui remettait au passage un message. Il le transmit à Marek qui avait le temps de le lire sans éveiller de soupçons.

Notre ami en a trouvé deux qui font bien l’affaire.
Je vois. Je vais vérifier.

Jacen s’éloigna du bar avec sa nouvelle commande.

Quand t’as fini avec le type de Marek, va au niveau des petites machines... Je l’ai appelé glingglingland sur ton papier. Il devrait avoir un suspect, je vais m’occuper de la table quatorze.

Quelques minutes plus tard, le pistomancien avait observé l’homme à la table quatorze mais n’était pas convaincu. Il en discuta quelques instants avec Marek puis reprit son colportage de boisson. Ce petit jeu durant jusqu’à quatre heures du matin. Les mages avaient fait le boulot. Des gens étaient détectés, observés et classés en pertinent ou non pertinent, une bonne trentaine pour seulement quelques uns. Le tournoi avait commencé à éliminer les participants. La moitié d’entre eux avaient déjà été éliminés. Avant de laisser quelques heures de repos bien mérités à l’équipe, Jacen fit un petit débriefing de la nuit, une fois le casino vide.

On a identifié quatre à cinq personnes suspectes cette nuit. Pas moyen de savoir s’ils sont là pour regarder le tournoi ou le vol de la récompense. Je pense qu’ils tenteront le coup le troisième soir ou le quatrième soir quand tous les yeux seront braqués sur les tables des demi-finales ou celle la finale, s’il y a un coup de prévu. En tout cas, c’est ce que je ferai. Une bonne partie des participants ont été éliminés mais ils vont rester jusqu’à la fin du tournoi. La récompense a été mise au coffre pour la journée, elle sera ressortie ce soir. Donc repos pour tout le monde. Ramenez-vous une heure avant l’ouverture du casino. Bon boulot tout le monde.

Laissant l’équipe vaquait à ses occupations pendant le repos, le magicien retourna dans la salle maintenant déserte, il lui fallait comprendre ce que les quelques personnes repérés avaient fait. Il allait prendre une bonne heure pour se mettre à leur place et se remettre en situation. Pendant cette heure là, il se creuserait l’esprit en essayant de se mettre à la place des voleurs. Une fois terminée, le pistomancien irait se reposer et se détendre quelques heures dans sa chambre.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Sam 30 Sep - 15:51


Je ne relève pas les remarques de mon camarade. J’essaye tout du moins. Même si j’esquisse un sourire. Je le laisse s’occuper du majordome louche, et lui me mets sur la piste d’un autre suspect potentiel. Je le cherche, près de la porte de service, et le trouve plutôt vite. Merci à la description de Jacen. Je le surveille pendant de longues minutes, écoutant d’une oreille ce qu’il se passe du côté de Jacen. Mon suspect n’a pas l’air de vouloir trop bouger, toujours non loin de la porte. C’est vrai que son habit fait penser à celui de Jacen et des autres serveurs. Je le suis de ma passerelle. Tandis que mon camarade me fait une petite conclusion sur mon suspect. Bonne pioche, apparemment. D’après lui, il enregistre et mémorise la disposition de la salle. En voilà un qu’on va devoir surveiller. J’avoue être un peu fière. Jacen me demande alors où j’en suis avec le mien.

«Il a l’air de surveiller tout le monde.. Un peu comme nous. J’ai l’impression qu’il surveille les allées et venues de certaines personnes. Le type, Marek, il fait bien de ne pas insister. Il devrai éviter de trop l’approcher jusqu’à la fermeture du casino. Si on se fait repérer dès le premier soir… »

Jacen, lui, continue à traquer, et me mets sur la piste d’un autre suspect. Il me demande de chercher vers.. comment il a appelé ça ? Glingglingland. Original pour des machines à sous. Je suis le plan qu’il m’a fait, même si je commence à m’habituer à la disposition du casino. Peut-être que je n’en aurais plus besoin demain soir. On verra bien. Je m’occupe donc du type près des machines. Je le file pendant de longues minutes, et reste longtemps indécise. Je me décide finalement sur le fait que la personne ne représente pas une menace. En espérant ne pas me tromper. La soirée suit son cours. Et ce sont de longues heures qui s’enchaînent, s’ennuyant que rien ne se passe, mais espérant en même temps que le calme dure. On va pas non plus souhaiter le vol de la récompense. Mais faut dire que ça ferait un peu d’action. Jusqu’au petit matin, Jacen me mets sur la piste de  différents types, sortant des blagues de temps en temps. Je fais de même. Avec peut-être un peu moins de blagues tout de même. Puis petit à petit, les tables se vident, la salle également. On approche de la fin, c’est pas trop tôt. La soirée finie, le premier tour de tournoi clos et les clients partis, on se rejoints tous pour débriefer de la soirée. Les serveurs délaissent leurs plateaux, et je descends de mon perchoir. On se retrouve, pour écouter le serment de père Jacen. Un bon résumé de la soirée. Quelques suspects, rien de certains pour autant. La récompense sera en sûreté pour la journée, donc on peut aller se reposer tranquillement jusqu’à demain. C’est sur cette bonne nouvelle que se termine la première journée de mission.

D’un seul et même mouvement, on se dirige tous vers l’escalier. Enfin pas tous, mais la plupart sont tout de même fatigués de cette soirée. Moi comprise. Prêts à monter à l’étage pour nous reposer. Comme un groupe à qui on vient de sonner le couvre feu. Comme une petite colo de vacances. Dis comme ça, on a tous l’air bien moins impressionnant. Cette pensée m’arrache un rire silencieux. En observant la meute bouger, je repère Jacen au loin. Lui n’a pas l’air d’aller se coucher, loin de là. Il me donne plus l’impression qu’il va rester ici pendant des heures et réfléchir à la soirée. Et ça ne m’étonne pas vraiment de lui. Je m’approche, sortant le flingue qu’il m’a filé. Je l’avais presque oublié. J’allais le ramener dans ma chambre, le garder pour la nuit. J’y aurais penser peut-être en me changeant, le distinguant parmi mon tas de fringues. Mais je n’aurais pas osé lui ramener. Pas après ses remarques. Je préfère pas imaginer les blagues et réactions qu’il m’aurait donné.

« Au fait, tiens. »

Je dépose son arme devant lui, sur la table.

« Tu devrais aller te reposer, toi aussi. Tu supervises déjà toute notre petite opération. Si tu veux quelqu’un pour surveiller, je peux jouer les gardes de nuit pour ce soir. »

Il hoche la tête, sans dire mot. Pas la peine de parler, on a l’habitude. On a fait toutes sorte de missions ensemble, on commence à bien se comprendre. Je n’attends pas vraiment de voir ce qu’il compte faire. Même si je me propose, je suis presque sûre qu’il va rester encore un peu debout. Enfin, il est grand il fait ce qu’il veut. Il récupère son flingue, et je me retourne, et je m’éloigne donc. Direction la cage d’escalier, pour faire plusieurs tours du complexe, avant d’aller me coucher à mon tour. Alors que j’arrive près des escaliers, je me retourne. J’ajoute rapidement, un petit sourire aux lèvres. Je tiens à avoir le dernier mot là-dessus.

« Et tu peux dormir tranquille, je ne compte rien venir te demander cette nuit. Alors ne m’attends pas. »

Un petit clin d’œil, avant de monter deux par deux les marches. C’est parti. Je fais quelques aller-retours dans les couloirs. Surveille de longs instants la salle où la récompense est cachée la journée. Je ne croise personne, enfin presque. Quelques gens qui ont préférés finir leurs soirées dans d’autres bars, et cherchent leurs chambres. Quelques employés encore en plein travail. Je fais le tour de chaque étage plusieurs fois, passant encore plus de fois devant la salle de récompense. Une fois mes tours de garde finis, après n’avoir rien constater de suspect, je retourne dans ma chambre, bien décidée à dormir toute la matinée. Si c’est pour se coucher tous les jours après trois heures du matin, ça ne sert à rien de se lever aux aurores. Et puis, c’est pas des chambres d’auberge au bois grinçant. Ici c’est la classe. Je compte bien profiter et me reposer. La fenêtre entr’ouverte pour laisser mon oiseau faire ce qu’il veut, je m’étale dans les draps. La soirée de demain va être longue encore…



Le lendemain soir, une heure avant l’ouverture, même manège. Petit discours de Jacen pour nous rappeler ce qu’on a à faire. Rapide rappel des rôles et des suspects potentiels à retrouver. Je l’écoute de façon peu attentive. Je n’ai pas tout oublié en une nuit. Je me souviens des principaux suspects, et je les chercherai dès le début de la soirée. Je sais aussi quels coins je dois surveiller en particulier. Une fois son monologue terminé, tout le monde prend place. Et je remonte à l’étage supérieur. Sur mes passerelles. Prête à faire une nouvelle fois des dizaines d’aller retour pour garder un œil partout. Une fois en position, je sors l’outil de communication que m’a filer Jacen hier. Je mets la lacryma dans mon oreille, m’assure qu’elle fonctionne bien. Manquerai plus que je ne puisse plus communiquer avec le monde d’en bas.

« En place, chef ! En l’attente de tes ordres. »

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Sam 25 Nov - 12:57

La première soirée et nuit de surveillance se termina après une longue soirée de jeu, éliminant petit à petit les participants. Des adversaires supposés pour le moment, aucun n'avait été certifié comme un voleur de la récompense du tournoi. Jacen retourna à sa chambre retraçant dans sa tête les évènements de la soirée en changeant les paramètres de son scénario personnel s'il devait voler la récompense. Cela augmentait juste le nombre de scénario possibles sans en faire dégager un plus les autres, une belle perte de temps se disait-il. Mais là, c'était le moment du repos, donc une douche et un léger dodo pour le pistomancien. Il revint le lendemain, une heure avant l'ouverture du casino, refaisant un point avec les autres agents de la mission. Tout le monde vérifia son équipement et le même manège que la veille pour l'ancien espion, mettre une arme en gardiennage avec Até pour cette seconde soirée de protection. Il glissa un mot à Marek avant d'entendre l'une de ses voix préférées dans l'oreille.

Pareil. Prêt à recevoir des invitations de la gente féminine. Lâcha-t-il en rigolant. J'ai réfléchi, si les rôles étaient inversés, je lancerai des petits trucs ce soir pour voir les gens qui réagissent et leur réactions aux différentes situations. Attends toi à des diversions en tout genre, un peu plus tard dans la soirée, une fois que les gens auront un peu bu. A ce moment là, cherche celui qui observe les autres et pas en direction de la diversion mais je t'apprends rien pour le coup. Marek est au courant aussi, une autre paire d'yeux ne fera aucun mal. Repère rapidement les  suspect d'hier, je m'occuperai de les surveiller. Normalement l'épéiste et l'élémentaliste déguisés en client du casino devraient faire de même.

Il ne se passa rien pendant les premières heures, le tournoi suivait son cours, éliminant peu à peu les participants. Jacen surveillait les suspects de la veille, après que Hikari lui ai retrouvé dans les clients du casino. Ils étaient chacun dans un secteur différent, seul deux d'entre eux avait repris la même position que la veille. Deux autres étaient présent mais dans les même zones et le dernier n'était pas là du tout. Bref, ça n'avançait pas plus. Alors que l'ancien magicien de la rose se demandait s'il n'avait pas complètement foiré ses suppositions, le premier évènement se pointa. Un joueur, non lié au tournoi, venait de perdre ses derniers jetons, de colère, il râla et se retourna bousculant une serveuse qui fit tomber son plateau de cocktail. Les gens lâchaient un son de surprise, se retournaient vers le lieu de l'évènement.

C'est parti. Fit le magicien pour son équipière alors qu'il amenait son plateau vers un autre lieu du casino, observant les suspects de la veille.

Jacen fit son service, repérant les suspects et surveillant leur réactions. Trois d'entre eux regardèrent l'espace d'un instant puis reprirent leur activité juste après mais le quatrième n'était plus là.  Le pistomancien regarda en direction de la récompense, le chevalier lui fit le signe. Celui mis en place pour signifier que tout allait bien. Une seconde diversion eut lieu quelques secondes après, Eole ne s'en préoccupa pas, il cherchait le quatrième suspect. Soudainement il vit l'épéiste sortir de la pièce par un couloir menant vers une autre section du casino.

Até, un truc cloche, surveille la zone, je reviens. Fit-il en prenant la même direction que l'épéiste. Il fit un signe au chevalier et à Marek pour leur signifier qu'il y avait peut être un danger. L'équipe était en alerte maximale pendant le temps où le pistomancien irait voir ce que foutait l'épéiste.

Il entra dans le couloir, referma la porte derrière lui et dégaina son arme. Il entendait des bruits de pas plus loin. Dans la foulée, des voix, puis plus rien. L'ancienne rose se précipita jusqu'au bout du couloir, il jeta un œil, un flash de lumière l'empêcha de voir ce qu'il y avait dans le couloir. Il laissa passer le flash, se baissa puis jeta de nouveau un œil. il y avait un corps, une marre de sang. Le magicien s'approcha. L'épéiste avait été éliminé, à bout portant, transpercé par sa propre épée apparemment. Il chercha des indices sur la scène du crime, des éléments pouvant l'aider à comprendre les évènements.

Jacen tentait de se refaire le film de la scène. L'épéiste avait suivi le quatrième suspect, il était ensuite tombé dans un piège, où deux personnes, dont l'un des suspects, lui étaient tombés dessus, Jacen était arrivé au moment de leur fuite…. Enfin peut être que ça s'était passé comme ça. Ils s'étaient servis de son épée, les connaissaient-ils ? Deux attaques, pleines, poitrines, il y avait des projections de sang. Ils étaient au moins deux, vu les traces laissés avec le sang du mercenaire.

Hikari, J'ai une mauvaise nouvelle, l'épéiste a été tué. comment ça se passe de ton coté ? Dit-il à son lacryma. Il se mit à étudier la scène du crime. Tout le monde est à sa place dans le casino ?

Le magicien vérifia d'autres détails sur le corps puis, continua d'avancer dans le couloir pour suivre le chemin choisi par les fuyards. Il arpentait les différents couloirs sans pouvoir déterminer

Je vérifie deux, trois éléments et je reviens dans la casino. On risque d'être coupé le temps que je fasse le tour. Garde le fort.

Plusieurs minutes plus tard, le magicien revint vers le casino, après avoir arpenté plusieurs couloirs sans avoir récupérer des informations. Il s'était rapproché de la grande salle du tournoi.

Hikari, Je serais dans la grande salle dans une minute, il s'est passé quoi pendant mon absence ?

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 8 Déc - 11:28


« Je t’en pris.. Devoir supporter les gloussements de femelles n’est vraiment pas dans ma wish-list. »

Je constate au moins qu’il n’a pas perdu son sens de l’humour pendant la nuit. S’il démarre comme ça, ça promet pour le reste de la soirée. Il me fait part du plan de la soirée. Surveiller comme hier soir, et attendre que quelque chose se passe. Jacen semble persuadé que la soirée sera parsemée de petits éventements. Rien de bien sérieux. Des histoires de personnes saoules. La plupart ne seront même pas causées par les voleurs. Mais ils pourraient en profiter. Et nous aussi. Je dois repérer de ma hauteur les clients qui ne se retournent pas, ou ceux qui n’ont pas une réaction ‘‘naturelle’’ face aux perturbations. Rien de bien compliqué, en soi. Sauf que la salle est immense, et que le casino est rempli. Sans parler que les gens ne s’attardent jamais trop longtemps. J’aurais quelques secondes, mais ce sera suffisant. Marek, le nouveau pote de Jacen, est au courant également de ce petit plan. Et en attendant que ça arrive, je dois repérer les suspects de la veille. Je m’y attelle, donnant précisément à Jacen leurs descriptions et positions. Deux de nos collègues s’occuperont de les surveiller, accompagnés du grand chef. Ils ne seront pas trop de trois. La première partie de soirée est plutôt calme. Je surveille, je donne quelques infos de temps en temps. Mais rien de bien intéressant, et je commence à croire que cette deuxième soirée sera aussi ennuyante que la première. Mais au bout de quelques heures, les problèmes arrivent. Je me concentre sur la salle.

La première diversion, comme dit Jacen. Un joueur quelconque, pour qui la partie s’arrête. Il ne participe même pas au tournoi. C’est juste un simple joueur, qui a sûrement cru qu’il pourrait s’enrichir pour la fin de sa vie. Quelle triste désillusion. Non content de balancer ses jetons, il bouscule une serveuse en s’écartant, la faisant renverser son plateau de boisson. Je soupire. La pauvre va devoir s’excuser auprès de quelques clients, alors que rien n’est de sa faute. Et le perdant s’éloigne sans même un regard. Ce type de personne m’énerve. Il peut pas perdre en silence, faut en plus qu’il dérange la moitié de la salle. Enfin bon, je ne suis pas là pour faire l’analyse psychologique de chacune des personnes présentes ici. J’ai d’autres choses à faire. Je regarde donc attentivement toute la salle de ma petite tourelle. Les personnes les plus proches se retournent immédiatement. Intriguées par le bruit. Le mouvement de foule se propage, et finalement, c’est presque tout le casino qui cherche la source du conflit. Presque. Je balaye la salle du regard, et j’en repère certains qui ne bougent pas. Ne prêtant aucune attention aux perturbations. Un regard peut-être, mais aucun mouvement que je puisse repérer. Et parmi ces imperturbables, il y en a deux que j’ai déjà vu hier. Observant encore quelques instants, je fais mon petit rapport à mon camarade.

« Le pingouin… Il est encore là, mais cette fois à l’exacte opposée de sa position hier. Lors de la première diversion, il n’a pas bougé, et s’est contenter de regarder de loin. Il n’a même pas sursauter. J’ai pas confiance avec se type. Un autre de tes suspects d’hier est présent, lui aussi. Celui aux cheveux noirs même tenue que toi. Il semble s’intéresser aux parties, mais c’est peut-être pour mieux se fondre. Lui non plus n’a presque pas réagis. Il est table 2, quant au pingouin, il est plutôt près du bar. »

La soirée reprends son court aussi vite qu’elle avait arrêtée. Une autre diversion, mais rien de bien importants. Les mêmes remarques que plus tôt, je me répète. Mais bien vite, j’entends la voix de Jacen. Quelque chose l’inquiète. Je ne sais pas quoi, mais pour qu’il s’éloigne de la salle, ça doit être important. Il veut s’assurer que tout va bien, et me laisse la salle pour un moment. Bon, alors allons-y. Les minutes passent, sans un mot de Jacen, et sans grand-chose à signaler dans la salle. Je trouve ça beaucoup moins évident de travailler comme ça, sans contact direct avec la salle. Je ne peux pas crier pour demander des informations. Et nos infiltrés ne peuvent pas faire de grands signes pour me prévenir d’un quelconque problème. Il faudrait peut-être que je puisse communiquer avec quelqu’un d’autre que Jacen. Question de pratique. Jacen prends alors la parole. Annonceur d’une nouvelle grave et angoissante. L’un de nos alliés est mort, assassiné. Lui garde son calme, et me demande ce qu’il se passe dans la salle. Je n’ai rien a lui signaler, à part un type qui semble ne plus pouvoir se tenir. Quelques verres de trop sûrement. Jacen m’annonce qu’il va continuer d’investiguer. Et donc qu’on sera coupé pendant un moment. Il me demande de garder le fort… Il en a des bonnes lui ! J’ai à peine le temps de protester, qu’il est déjà parti. Ce n’est pas comme si j’avais le choix. Je surveille donc encore la salle en son absence.

Il ne se passe pas grand-chose. Je garde un œil sur les suspects qu’on a repéré plus tôt dans la soirée. Mais ils ne font rien d’inquiétant. Je jette aussi plusieurs regards vers l’homme apparemment trop bourré. Il se rapproche de plus en plus d’un de nos hommes, et m’a l’air de plus en plus agressif. Je ne sais pas vraiment comment ça va se finir, et je ne peux prévenir personne. Après plusieurs pas balbutiants, il se retrouve près de Marek. Et évidement, ça chauffe. Ils commencent à parler, mais l’échange m’a plutôt l’air agressif. Surtout du côté de l’autre homme. Les autres sont tous occupés, et j’hésite à descendre moi-même pour essayer de le sortir de là. Mais il me fait signe. Discrètement, en cohérence avec ses mouvements. Il veut que je reste, alors je ne bouge pas. Et Jacen qui se fait attendre… Je l’entends dans ma lacryma, après de longues minutes. Enfin ! Je laisse échapper un soupir. Un soupir de soulagement à l’entente de la voix de mon pistomancien. Je relâche le souffle que je ne savais même pas que je retenais. Je suis sûre que même Jacen a pu ressentir une partie de mon stress s’envoler en un instant. Ça y est, le grand chef de retour. Je n’ai plus besoin d’être parano, j’ai enfin un homme sur les lieux. Quelqu’un de confiance. Mais je ne perds pas mon temps, il y a urgent. Je reprends mon sérieux.

« Enfin te revoilà ! Le drôle de type tiens la jambe à Marek depuis quelques minutes, J’ai l’impression qu’ils s’engueulent. Il nous fait signe de ne pas intervenir, mais c’est frustrant. Marek essaye de le ramener dehors. C’est sûrement qu’un pauvre mec trop bourré, mais après ce qu’il s’est passé avec l’épéiste… Tu devrais le rejoindre. »

Je lui donne une indication, environ à dix heure de sa position. Je le vois se déplacer. Ce n’est peut-être rien. Après tout, dans des casinos, on trouve des types pleins d’alcool plutôt facilement. C’est même monnaie courante, à vrai dire. Le bar et les serveurs ne sont pas là pour rien. Mais avec la mort d’un de nos collègues.. Je ne peux m’empêcher de paniquer un peu. Peut-être que c’est une autre tentative d’assassinat dissimulé. Si c’est le cas, personne n’est en sûreté. Même pas moi, du haut de mon petit perchoir. Et contrairement à la troupe d’en bas, qui eux peuvent se venir en aide l’un l’autre, je n’aurai pas ce luxe si l’on m’attaque. Je reprends mon travail de surveillance, jetant des coups d’œil du bar aux tables de jeu. Un suspect, le type aux cheveux noirs, a bouger. J’en informe mon camarade, avant de repérer sa nouvelle position dans la salle. J’ajoute dans son oreille, à voix basse. Mon inquiétude clairement évidente, quoique dissimulée.

« S’ils viennent vraiment nous chercher un par un, et dès le deuxième soir… C’est qu’on est déjà tous repéré. Et ça, ça craint. »

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Sam 6 Jan - 15:38

De retour dans la grand salle, Jacen s'informa des derniers évènements en cours avec Hikari. Elle lui parla de l'urgence de la situation avec Marek, sans répondre, le pistomancien se dirigea rapidement vers Marek, hors de question de perdre un autre membre de l'équipe. Il finit par ralentir en arrivant  proche du type puis il s'arrêta quelques pas derrière lui pour observer la situation. Le type est armé avec une petite lame mais il a aussi bien chargé niveau alcool, il serait pas une menace pour l'ancien espion et si son estimation du talent de Marek s'avérait exact, il n'était pas un danger non plus mais c'était peut être pour mieux le piéger à l'extérieur avec d'autres gars. Jacen prit une courte inspiration et se lança dans la conversation entre les deux.

L'ancien espion joua son rôle de serveur, demandant au gars ce qu'il se passait. Marek refusait de lui servir à boire car il avait trop bu et cela l'énervait. Jacen essaya par la discussion de convaincre ce gaillard de stopper la boisson au moins pour ce soir. Malgré de bons arguments, le type ne démordait pas, il voulait sa boisson. Têtu le bougre insiste…. trop pour que cela soit normal, Eole flaira le piège et plus le type insistait plus c'était évident. Il fit un geste de la main à Marek pour lui signaler de laisser faire. Un petit regard au alentour pour vérifier les regards, les gens les plus proches se désintéressaient de la situation, surtout que le pistomancien l'avait petit à petit éloigner des gens. En une courte seconde, le magicien fit apparaitre sur son avant-bras et sa main, son persona et frappa discrètement et rapidement dans le foie de gaillard. Avec l'aide de l'alcool, ce dernier s'écroula d'un coup, complètement groggy par le coup. Le magicien appela la sécurité habituelle du casino pour sortir le type du casino.

C'était tendu.
En effet, mais ce problème a été réglé en finesse.
Tu étais où ?
Enquête sur assassinat…. l'épéiste est mort.
C'est mauvais signe.

Jacen ne répondit pas  et acquiesça de la tête. Il prit un plateau rempli de verre et parti les distribuer comme si rien ne s'était passé. Pendant qu'il ramenait les commandes aux clients, il se décida à répondre à Hikari.

Respire, calme toi petit nuage. On est peut être repéré mais cela ne change rien. Aux échecs, on dit que les bons joueurs ont plusieurs coups d'avance mais que les véritables maitres n'en ont qu'un seul. Pour ce genre de mission tu me places à quel niveau ? Je peux t'affirmer avec certitude que Marek, toi et moi on va s'en sortir vivant. L'avenir de nos deux gardiens est encore incertain et l'élémentaliste est  presque condamné, surtout avec la mort de son collègue.

Il déposa l'intégralité du plateau à une table sans aucune erreur, grâce à Marek et son petit papier sur le plateau puis il repartit.

De ton coté, personne de louche ? Personne ne t'a vu monté là-haut. Et si tu étais observé, je pense que tu le sentirais. Peu importe qu'il ait repéré l'élémentaliste, Marek ou moi. Ce que j'ai découvert en arpentant les couloirs et en fouillant le corps de l'épéiste m'amène à penser qu'on joue contre quelqu'un qui nous connait déjà. D'ailleurs ce n'est pas une pensée… c'est une certitude. Tu comprendras mieux au débriefing…. Ah au fait, rien à voir avec la mission ou presque…. Je suis curieux, il y a quoi sur ta "wish-list" ? Lâcha-t-il avec un petit rire, une fois assez éloigné des gens pour la seule attention d'Até.

La soirée se termina plus tôt, les quarts de final étant terminés, les demi-finales étaient prévus pour le lendemain soir. Le casino se vida rapidement. Dans la salle, il ne resta plus que l'équipe. L'épéiste était lui aussi sur une civière prêt à être emmené vers la morgue la plus proche.

Malgré la perte de ce soir, on a encore fait un bon boulot. Nous allons maintenant partir du principe que nous sommes tous découvert. Mais cela ne change rien à notre situation. En tuant l'un de nous, ils nous ont juste signifier leur présence et leur nombre. Ils sont deux fois plus nombreux que nous. Nous avons repéré une partie d'entre eux au casino. Et ceux qui s'en sont pris à lui… Dit-il en pointant le sac mortuaire étaient au nombre de quatre.
Chez moi ça fait neuf.
L'alcoolo qu'on a sorti plus tôt dans la soirée. Ils ont ciblé Marek.  Ils auraient été quatre aussi pour s'assurer d'avoir le dessus.
Treize, on ajoute le cerveau….
Le compte y est.

Jacen leur cacha une information, pour lui Marek n'était la cible au départ. C'était lui la cible initiale. Car pour le pistomancien, il était clair que le cerveau de l'opération connaissait tout avant même de mettre son plan à exécution. Le cerveau était peut être le même homme qui les avait engagé. Ce dernier connaissait en partie les compétences de l'équipe. Si on ajoutait l'argument argent, son raisonnement tenait la route.

Donc la suite c'est quoi ?
Repos pour tout le monde comme hier, vérifier vos chambres respectives en binôme, on sait jamais.
Demain, on va changer de tactique…. on sera tous au même endroit, tous autour de la récompense.
T'es sur de ton coup ?
Oh que oui. Croyez-moi, demain ça va être sportif. Mais à coté du dernier jour, ça fera office d'échauffement.

Tout le monde le regarda avec étonnement, sauf peut être Hikari qui connaissait suffisamment Jacen pour appréhender le véritable sens de ces phrases toujours tinté de mystère sur le contenu.

Allez vous reposer. Vous deux et vous deux ensemble pour les vérifications. Fit-il en pointant les binômes.

Il ne restait plus que Jacen et Hikari. Le pistomancien avec le sourire, avec une idée bien précise derrière la tête.

Alors cette wish-list… j'attends. Dit-il avec un air amusé.

Petit moyen de l'amener, si elle le souhaitait, à lui parler. Il commençait avec le truc le plus amusement. Elle pourrait se détendre avec une réplique ou deux et elle parlerait peut être du reste, de ce qui la tracassait, de la mission après avoir, peut être, satisfait la curiosité du pistomancien. Et elle finirait certainement avec une remarque de leur binôme et un commentaire sur le plan machiavélique de Jacen pour s'immiscer dans sa chambre. Bêtise et humour pour enchainer sur un moment sérieux puis finir sur une connerie, une habitude chez les deux anciens magiciens de Wildrose Thorn.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 11 Jan - 0:11


Jacen s’approche pour s’occuper du type louche rapidement. Ce qui me soulage un peu. Je continue de surveiller la salle, gardant malgré tout un œil sur mon camarade. Je les entends parler et essayer de résonner le type, sans succès. J’écoute d’une oreille la conversation, surveillant en même temps nos suspects. Je ne sais pas comment ils comptent s’en tirer. L’important, c’est qu’ils ne sortent pas. S’ils restent à l’intérieur, il ne pourra rien leur arriver. Je pourrais les aider. Mais il faut le faire lâcher prise, et j’ai comme l’impression qu’il est plutôt têtu. Finalement, Jacen emploie les grands moyens. Il assomme l’autre homme, alertant la sécurité, puis reprend son service. C’est une manière efficace de régler le problème. Mon camarade me parle alors. Il essaye de me rassurer comme il peut, persuadé qu’au moins trois de nous y survivront. Marek, lui, et moi. Mais à vrai dire, ce n’est pas vraiment rassurant. Pourtant il a raison, je l’aurais sûrement senti si quelqu’un m’épiait. Mais aussitôt rassurée qu’il m’inquiète à nouveau. Il est presque sur qu’on est déjà repéré. Que nos ennemis nous connaissent tous déjà. Merci pour ces mots Jacen, vraiment. Je n’ai jamais été aussi confiante. Je garde mon sarcasme pour moi et continue d’observer de mon balcon. La seule chose qui me rassure vraiment, c’est que c’est lui qui surveille mes arrières. Jacen s’occupe d’une autre table, puis reprend la parole, me taquinant. Il me reparle alors de cette wish-list, semblant vouloir détendre l’atmosphère. Je lève les yeux au ciel, détournant le regard. Bien que cela ne serve à rien, il ne peut me voir. J’ai sorti ça pour la blague, mais il a l’air de ne rien oublier ce soir.

« Quoi.. Enfin, c’est pas le moment ! Mais tu ferai sûrement un très bon joueur d’échec. »

La soirée suit son cours, sans autres péripéties. Du moins, rien de suspect et dangereux pour nous. Des détails qui n’interpelleraient personne. Les quarts de final se terminent vite, bien plus vite que la dernière soirée. Il faut dire qu’il y a beaucoup moins de joueur qu’hier. Une grande partie a été éliminé. Et c’est encore le cas ce soir, beaucoup repartent bredouille. Le jeu arrivant à son terme, les gens commencent à sortir. N’ayant plus aucune distraction, aucun spectacle pour se divertir, ils s’en vont. Sûrement pour se reposer, être prêt pour les demi-finales. Une fois le casino vidé, nous nous retrouvons tous en bas. Moi la dernière, ayant le plus de chemin à parcourir. Tous présents, bien que pas tous en forme. L’épéiste est là aussi, recouvert d’un drap, raide mort. Et c’est parti pour le récap de la soirée. Jacen nous fait part de ses suppositions, qui sont, je trouve, plutôt précises. D’après lui, ils sont le double de nous. Et c’est tous ensemble qu’ils comptent leurs suspects. Quatre, neuf, treize, quatorze. Quelle belle comptine de sortie de classe. Ils ont l’air inquiet, mais pas plus que n’importe quel garde. Comme si c’était rassurant de savoir qu’ils sont au moins deux fois plus que nous, et qu’ils nous connaissent tous…

Je connais suffisamment Jacen pour croire qu’il pense plus que ce qu’il dit. Tout ça doit tourner dans sa tête. Comme toujours, il réfléchit trop à la situation. Il devrait se détendre. Mais en même temps, c’est ce qui fait qu’il peut si facilement anticiper nos ennemis. Oui, je ne doute pas de ses compétences aux échecs. Mais ce n’est plus le moment d’y réfléchir. Il est tard, et la soirée est fini. Et même lui le dit, il est temps d’aller se reposer. On va vérifier nos chambres deux par deux, puis aller se coucher. Autant ne pas prendre de risque. Il nous expose le plan de demain. Tous ensemble autour de la récompense. Un barrage. C’est risqué, mais Jacen a l’air sur de lui. Je lui fait confiance. Il désigne ensuite les binômes, et je ne suis pas surprise de me retrouver avec lui. Pervers. Remarque, je préfère toujours lui plutôt qu’un de ces mecs louches. Hors de question qu’ils s’approchent de ma chambre. Les autres s’éloignent. Et encore une fois, il ne reste que moi et le pistomancien de la Rose. Il me reparle encore de cette wish-list, un sourire sur le visage. Je soupire.

« Au plus haut, c’était d’avoir de tes nouvelles, c’est chose faite maintenant. Le reste n’est pas vraiment important… Et enlève-moi ce petit sourire amusé de ton visage ! »

Inutile de lui parler de ma solitude, de comment j’avais besoin de quelqu’un en qui j’avais confiance.  Inutile de lui dire à quel point je voulais retrouver cette famille qu’était Wildrose Thorn. Inutile de lui dire que sans Sélès, ou même lui comme guide, sans cette lumière dont j’ai besoin, j’ai franchis la ligne de la légalité bien trop de fois. Comme je lui ai dit, il est là maintenant. C’est le principal. J’avance, et alors que nous montons vers nos chambres, je me tourne vers lui. Un petit sourire, une petite moquerie.

« Tu sais, tu n’avais pas besoin de faire tout ce cinéma si tu voulais t’introduire dans ma chambre. Non, attends ! ce n’est pas ce que je voulais dire… »

Je me rends compte un peu tard de la maladresse de ma phrase. Ce qui devait être une remarque moqueuse n’en a pas du tout l’air. Gênée, je rougis et reste silencieuse un instant. Jacen ne manquera pas de me rappeler cette erreur, ça je n’en doute pas. Il en prendra même un malin plaisir. Je continue en silence jusque ma chambre. Je préfère commencer par là. Après on fera sa chambre, et j’irai me coucher. J’ai pas envie de m’attarder. Et puis c’est pas comme si on était loin. Monsieur a pris la chambre juste face à la mienne. Au moins si l’un de nous deux a un problème, l’autre n’a qu’un pas à faire. Je rentre donc, laissant mon camarade entrer. Priant qu’il ne fasse aucune remarque sur la situation. Je le connais trop bien. On doit donc vérifier qu’il n’y a aucun danger dans ma chambre. Et dans la sienne. Mais par où commencer. Ce n’est pas comme si on avait un manoir à inspecter. Deux chambres, pas plus de trois pièces minimums chacune. Ce ne devrait pas être long. La petite salle d’eau, les plus grands placards. Je pense que c’est ce qu’on regardera en premier. Il n’y a vraiment pas la place de cacher quelqu’un dans les plus petits placards. Ils sont bas et bien trop étroits. Et puis attendre des heures dedans… Je n’ose pas imaginer les courbatures. On ne serait même plus en état de faire quoique ce soit.  Peut-être par la fenêtre aussi. Même si je ne pense pas que ce soit utile, je dois entrouvrir la fenêtre pour Yami. Il a eut la soirée pour sortir, il faut bien qu’il rentre maintenant. Je commence par ça. Et je questionne Jacen sur son plan de demain.

« Tu veux que je descende moi aussi demain ? Tu ne vas pas me faire porter une tenue de serveuse ou de soirée j’espère. »

Me retrouver au milieu de tout le monde, ce n’est pas ce que je préfère… Mais ce sera toujours plus facile si je n’ai pas à porter de tenue différente. Mes habits sont bien plus pratiques et confortable qu’un quelconque déguisement. Et puis je ne me sentirais pas mal à l’aise. On continue.

« Dépêchons nous de finir ici, que l’on puisse faire ta chambre et aller nous coucher. » Je me retourne vers lui, un sourire sur les lèvres. « Tu ne comptes pas non plus rester là toute la nuit ? »

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Lun 12 Fév - 18:28

Il ne put s'empêcher de garder ce sourire, à chaque fois que Hikari disait quelque chose, il ne pouvait s'empêcher de sourire. Premièrement pour la contrarier, il n'avait pas obtempéré à sa demande, puis elle fit une petite gaffe sur la façon de tourner sa phrase, le pistomancien avait quelques réponses à lui sortir qui ferait certainement changer de couleur le visage de la rose et fidèle à lui-même, il ne put s'empêcher de la taquiner là-dessus.

Je vais finir par croire que tu n'attends que ça que je m'introduise dans ta chambre, mais méfie-toi, la suite pourrait te déstabiliser. Pas sur que tu sois prête pour ça. M'enfin, tu sais où me trouver…. Je suis juste en face. Lâcha-t-il en sifflotant. Il savait pertinemment qu'elle n'en ferait rien, en tout cas, dans son état normal.

Jacen entra dans la chambre de la jeune femme. Le casque de son persona se matérialisa autour de sa tête, lui donnant accès à tous les scans disponibles dans les systèmes de l'armure.

Oui je veux que tu descendes aussi, en cas de problèmes, tu seras presque impossible à atteindre si t'as besoin d'aide, même si j'utilise mon armure, je pourrais pas te rejoindre suffisamment vite. Si j'ai raison sur l'homme qui a porté le coup fatal, il possède une capacité très problématique pour une personne seul. En restant à proximité, j'espère juste l'empêcher de réussir son coup. Je ne sous-estime par tes réflexes et tes temps de réactions d'épéistes mais là ça peut se jouer à trop peu de choses que je prendrai pas le risque de perdre une amie.

Le pistomancien ne fit pas de commentaires sur la chambre, Hikari avait quelques habitudes qu’Éole connaissait bien, pas la peine de la taquiner là-dessus surtout qu'elle en remit une couche sur le fait de rester dans sa chambre… Faisait-elle de manière innocente ou cherchait-elle vraiment à le faire rester dans la chambre. El pistolero allait donc taquiner son équipière. Il était rentré dans la chambre en premier, lui tournant le dos. Il ne verrait donc pas ses réactions à ses taquineries.

Il n'y a personne, ni aucun piège. Tu veux aller dans ma chambre, tu n'as peur de ne pas pouvoir ressortir ? Balança-t-il en riant. A croire vraiment que tu recherches soit à ce que je reste, soit à t'inviter dans ma chambre. Soit tu fais pas exprès, soit t'as des intentions que tu caches mal. Dans les deux cas, c'est marrant. Dit-il en retirant le caque de son Persona. Niveau tenue, tu portes ce que tu as envie. On ne fera pas parti du personnel demain, on sera des gardiens privés de la récompense. Les mercenaires s'habillent comme ils veulent.

Le magicien changea de chambre pour vérifier la sienne avec Hikari. A aucun moment il ne lui jeta un regard, il ne voulait pas lire la réponse sur son visage. Cela devait venir d'elle.

Cela change de la mission à Desertio où tu me menaçais de m'éventrer si je te touchais encore, c'était il y a longtemps… Là t'es presque entrain de m'inviter à rester… T'as changé, tu t'améliores… Tu sens capable de faire ça ? Tu me répondras après la mission. Je t'apprendrais ce qu'il y a savoir mais je te préviens, si tu commences, tu dois aller jusqu'au bout sinon cela ne te servira à rien.

Rien dans cette pièce non plus. Ça sera bon pour nous deux. Bonne nuit Hikari, récupère bien, demain ça va être plus compliqué.

Le lendemain, peu de temps avant l'ouverture des demi-finales, le groupe fit son briefing.

On va faire simple, une table, six chaises et on attend. J'ai fait passé le message aux participants et au personnel du casino. S'il y a un combat, ils continuent leurs activités, nous serons les seuls à réagir. On va rester sur une stratégie plutôt attentiste, nos deux gardiens à vos places habituelles, deux qui feront le tour de la fontaine et les deux derniers autour de la récompense. Au vu des styles de combat de chacun, je resterai au milieu avec toi. Dit-il en pointant l'élémentaliste.  Marek et Até vous faites la girouette. Prenez votre temps, faites des tours avec pauses et d'autres sans pauses, ça doit être un peu aléatoire. Ça peut retarder leur attaque, mais je vous le dis, il y en aura une, au minimum.  Ne buvez rien d'autres que le contenu de nos bouteilles ici.

Le casino ouvrit à nouveau, la surveillance commença. Beaucoup de gens furent interpellés par la présence des six mages pour protéger la récompense. Les joueurs reprirent leur place et le tournoi commença. Jacen fit du Jacen… Assis sur la chaise, les pieds sur la table, il nettoyait son flingue, enfin il faisait semblant, mais il fallait donner le change, il observait les alentours tel un aigle, cherchant sa proie. Le pistomancien le savait, cela se passerait pas tout de suite, leurs ennemis les laisseraient se fatiguer un peu car le groupe devait rester vigilant en permanence…   Venez m'affronter. Mes pièces sont placées sur l'échiquier, venez les défier… je vous attends vous allez comprendre votre erreur… bientôt. Et quand ça sera le cas, il sera trop tard pour vos vies.. Malgré la tension, le magicien affichait un sourire assez franc, affichant la confiance mais aussi une envie de fracasser du voleur. Un visage qui n'échapperait ni à Hikari, ni à Marek. Peut être ce dernier poserait la question à la jeune femme pour savoir si elle a une idée de son état d'esprit.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Dim 18 Fév - 19:24


Nous fouillons ma chambre, puis la sienne. Je pensais que ce serai simple et rapide. Efficace. Mais mon camarade ne le voit pas comme ça. Et une simple parole de ma part entraîne un déluge que je n’avais pas prévu. Contrairement à ce qu'il dit. Je mesure mal mes mots, et je m'en rends compte un peu tard. Et lui qui enchaîne. Je suis rouge. Rouge pivoine. Rouge comme jamais je l'ai été, ou presque. La dernière fois que je me suis sentie aussi gênée, ce devait être à Desertio. Ou peut-être lors de cette mission avec Nestor. L'une et l'autre ont été des missions relativement… éprouvante pour moi. Mais là, c'est d'un autre niveau. Je ne sais même pas si je dois en rire ou être surprise. Une chance qu'il soit dos à moi. S'il voyait ma tête. Je ne réponds pas à ses premières remarques. Je me dis que si je laisse trainer, il n'insistera pas. Avant cette situation, il a quand même eu le temps de me parler brièvement de son plan de demain. Il veut que je descende moi aussi, pour qu’on soit tous près de la récompense. Je n’aurai plus de vision sur toute la salle, et je me retrouverai en bas, au milieu de la foule. Je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure chose à faire. Outre le fait que je ne serai pas à l'aise, ça nous empêcherait d'avoir un œil sur tout. Je suis un peu perplexe, mais je lui fais confiance. Et je ne conteste pas. Alors que l'on termine ma chambre, on passe à la sienne, et il continue. Une remarque, et même une proposition qui n’améliore pas mon état. Lui ne me regarde pas. Et c'est tant mieux. Il n'a pas besoin de voir ma réaction, il doit bien s'en douter. Je ne peux pas m'empêcher de riposter, bien que médiocrement. Je n'ose pas non plus en rajouter. Je ne veux pas que ça se retourne une nouvelle fois contre moi.

« Oh la ferme. Tu ne penses qu’à ça, pervers… »

Je reste silencieuse par la suite. Me dépêchant de finir le fouillage de la chambre. Je n'ai plus qu’une envie, c'est retourner dans ma chambre. Et je repars vite, une fois le travail fini. Un timide bonne nuit, avant de sortir et d'aller me coucher. Après une bonne nuit de sommeil, ce sera oublié. Pour lui comme pour moi, je l'espère.



Le lendemain, réunion de groupe. J'essaie de ne pas être là dernière à arriver. Jacen a dit que la tenue importait peu, nous ne serons pas infiltrés parmi le personnel. Mais pour être aux couleurs de la soirée, je choisis un vêtement un peu plus colorée. Du rouge à la place du noir, histoire de ne pas avoir l'air sinistre. Je rejoins donc en bas Jacen et une partie de nos alliés. Je n'ai pas oublié notre petite discussion d'hier, mais je fais tout comme. Il s'occupe de la planification de la soirée. Marek et moi ferons des tours dans la salle, autour de la récompense, tandis que le reste sera posté juste à côté de la récompense. Je me rapproche de Marek, pour organiser un minimum nos tours. Je sais que Jacen a dit d'être le plus imprévisible possible, mais si on se retrouve à surveiller le même côté pendant trop longtemps, ça ne servirait pas à grand-chose. Nous convenons ainsi d'un point précis. Lorsqu’un de nous deux s'en approche, nous échangeons en quelques sortes nos tours de garde. Chaque espace bien délimité. Les gardiens prennent leurs positions, alors que la soirée commence. Je m'éloigne, faisant de même, m’apprêtant à mettre la lacryma que m'a donné Jacen. Mais Marek me rattrape.

« Hé Até, doit-on vraiment s’attendre à une attaque ? Éole semble tout sauf prêt au combat, et personne n’attaquerait une salle pleine. »

Marek n’est pas dans le reproche, ni dans la critique, mais plus sur l’interrogation. J’imagine que la situation actuelle inquiète un peu tout le monde. Un allié en moins, mort de manière inconnue. Un changement radical de stratégie. C’est surement pour brouiller un peu les ennemis, mais ça peu nous brouiller un peu également. D’où sa question. Je me tourne alors en direction de Jacen. Il semble serein. À l’aise sur la table, il nettoie son arme. L'exposant librement aux yeux de tous. Une intimidation j'imagine, qui semble plutôt efficace sur les personnes lambdas déjà présentes. Il est calme, comme si rien ne pouvait le déranger. Souriant, comme s’il se donnait en spectacle. Et c’est ce qu’il fait. Il ne semble pas vraiment prêt à dégainer son arme. Mais il est prêt à se battre, je le vois dans ses yeux, dans ses gestes. Il a en effet l'air détendu, seulement je le connais assez pour me rendre compte que ce n'est qu’une image. Il ne pense sûrement qu’au combat qui approche. Cela me rassure un peu. Je me retourne vers Marek.

« Sa réputation le précède parfois de trop, mais c'est un bon stratège. »
« Tu le connais bien ? »
« Je me suis déjà retrouvée en mission avec lui, et ses plans étaient fiables. Il sait ce qu’il fait, j’ai confiance en lui. Tout ce qu’on a à faire, c’est attendre qu’ils viennent à nous. »

Sur ce, je m’éloigne, pour de bon. Je mets la lacryma dans mon oreille, et la soirée commence. Le début est assez calme, comme à chaque soir. Rien ne se passe jamais dans la première partie de soirée. Jacen semble persuadé qu'il va se passer quelque chose, bien que ce soit le calme plat pour l'instant. J'attends avec lui, faisant mes rondes l'air de rien. Il n’y a plus qu'à attendre, maintenant. J’espère juste que l’attaque prévue par Jacen ne sera pas trop dévastatrice pour notre équipe. Les demi-finales du tournoi entamée, beaucoup de monde est regroupé tout autour des tables de jeux. Beaucoup restent également près des machines, mais ce n’est pas la même ambiance. Les spectateurs sont de plus en plus nombreux, soutenant et pariant sur leurs champions. Le casino va se faire une belle somme ce soir, encore. Heureusement qu’on est là. Faisant mes tours de ronde, de manière la plus aléatoire possible, je repère les personnes à surveiller, avec un peu plus de difficulté que les jours précédents. Je ne dois pas trop m’éloigner de la récompense. Et au milieu des gens, ma vision est assez réduite. Mais je finis par tous les trouver. Et une fois certaine que personne ne m’écoute, je fais mon petit rapport.

« Tout le monde est à sa place Éole, alliés comme suspects. J’ai vu deux types qui parlent près d’une porte de sortie, ils semblent prêts à partir. Mais impossible de savoir s’ils sont contre nous. Tu veux que je reste près d’eux ? »

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 977
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2985
Magie: Pistomancien & Persona
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Sam 24 Mar - 16:21

La journée serait longue, le pistomancien le savait et ça lui plaisait. Un combat basé sur l'endurance et la tactique, s'il avait été seul ou seulement avec Hikari, il aurait joué la montre poussant l'ennemi à l'erreur pour asséner un unique coup pour terminer la mission. Mais là, c'était différent, beaucoup de monde, beaucoup d'inconnus et pour lui une évidence, tout cette mission était un piège. Il continuait de nettoyer son arme, vautré non loin de la récompense, faisant semblant de ne pas être prêt.  Il surveillait du coin de l'œil toute l'activité autour de lui. Il serait plus facile de le faire en mettant, à minima, le casque de son Persona mais ça révèlerait des capacités à ses adversaires. Un atout qu'il devait garder le plus longtemps possible. S'il avait eu le temps, il aurait tiré un Trafuri mais ça il aurait l'occasion de le faire pendant un combat.

Hikari lui signala deux personnes suspectes. Le pistomancien jeta un œil puis reprit son nettoyage d'arme.

J'ai mieux, regarde-les en plaçant ta main sur la garde de ton katana. S'ils s'en vont, juste des curieux qui ne veulent pas se faire prendre au milieu d'un combat. S'ils ne bougent pas, tu peux leur mettre une cible sur le torse pour plus tard.

Jacen regardait un peu partout du coin de l'œil, les gens qui se présentaient soit pour regarder le tournoi, soit pour les regarder eux. Le magicien faisait le décompte entre les curieux et les dangers potentiels à leur mission.  

Huit. Fit-il pour lui-même et certainement pour Hikari, si elle tendait l'oreille dans son petit lacryma.

Au premier petit coup qui sortira de l'ordinaire pour les demi-finale, on aura une attaque. Ils viendront nous tester visage couvert… C'est que je ferais, si j'étais à leur place.

Il ne se passa rien pendant la première heure, tout le monde était absorbé par le tournoi, presque tout le monde, environ vingt personnes n'étaient absorbés que par les mouvements de l'équipe adverse. Jacen surveillait les parties pour tenter de dégoter la diversion au moment opportun. Malheureusement pour l'ancien espion, pas de diversion mais quand même une attaque.

Soudain des sorts arrivèrent depuis le haut de la salle, quatre personnes envoyèrent une salve. Il y avait des flèches, un stalactite de glace et deux boules de feu. En levant les yeux, Jacen les repéra, ils étaient là où se serait trouvé Hikari si Jacen ne l'avait pas fait descendre. El Pistolero balança deux balles boucliers pour stopper  le sort de glace et les sort de feu. L'elémentaliste repoussa les deux flèches. Jacen dégaina sa seconde arme non pas vers les quatre en haut mais sur sa droite, deux combattants dont les visages étaient dissimulés firent leur apparition via une porte de service. Il tira deux fois, des simples Blue Shot pour attirer l'attention de deux épéistes qui patrouillaient non loin.  Jacen avait le sourire, il avait deviné le premier assaut.

Il recentra son attention sur les quatre magiciens aériens. Le chevalier et la montagne de muscles ne bougèrent pas comme convenu avec Jacen. Tant que l'ancien espion ne balançait le mot-signal, les deux gardiens ne devaient pas bouger.  

Au niveau du tournoi, les runes disposés par la sécurité du casino s'activèrent protégeant les joueurs, les spectateurs reculèrent dans un petit élan de panique mais ils ne se mirent à courir dans tous les sens.

Jacen n'utilisa que le mode bleu et le mode violet pour défendre la zone, il savait qu'il était inutile de balancer de gros sorts, il fallait garder des surprises et se limiter à quelques balles élémentales, il glissa une petite munition du mode jaune, le fameux Trafuri, qu'il dissimula au milieu des autres tirs. Il aurait pendant quelques minutes, tous les mages présents dans tout le casino et il pourrait en déduire le nombre d'attaquants et leur position.

Après quelques minutes d'échanges, harcelé par le duo formé entre l'élémentaliste et le pistomancien, le quatuor s'en alla. Jacen ne se tourna même pas pour vérifier ce que l'autre duo faisait, il devait soit être occupé avec Hikari et Marek soit entrain de fuir soit neutralisé. Le magicien en profita pour fermer les yeux et visualisa son radar mental… quinze… arf j'étais pas loin… mais au moins je sais à quoi m'attendre. Puis il sourit. Première tentative repoussée, le voilà en train d'ajuster sa tactique et ses prédictions d'attaques. Il savait comment il viendra la prochaine fois.

Até… Prochaine attaque deux groupes de  trois ou quatre sur un coté de notre zone à protéger, je sais pas encore lequel, par contre à l'opposé de cette attaque, il y en aura un autre, certainement caché, dissimulé. Je te le laisse, mais méfie toi, c'est peut être l'assassin. Ne l'attaque que si, j'insiste dessus, que si tu peux le neutraliser en un seul et unique coup. C'est le seul type qui clignote sur le radar mental du Trafuri et si ce sont ces déplacements, je suis pas sur que tu puisses réagir suffisamment vite pour le contrer. Mais je peux me tromper. dit-il comme s'il la défiait d'y arriver. Même avec mon persona je suis pas sur d'y arriver. Mets Marek au courant.

Première attaque repoussée, les spectateurs se rapprochèrent à nouveau, tout le monde ou presque commanda une boisson comme s'ils avaient besoin de souffler, comme si c'était eux qui avait combattu.


___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 242
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2711 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 8 Juin - 23:37


Suivant les conseils de Jacen, je m’approche des deux gars. Je ne me mets pas non plus juste en face d’eux. Je dois garder un œil sur mon côté de la salle. Mais je me poste assez près pour qu’ils me remarquent, et surtout pour qu’ils remarquent que je les regarde. Ils devaient sûrement surveiller les alentours, car ils ont vite les yeux rivés dans les miens. Je m’essaye menaçante, une main sur mon sabre, comme l’a dit mon camarade. Et les deux hommes me fixent toujours. Ça dure ainsi pendant de longues minutes, et je commence à me dire qu’ils ne partiront pas. Mais le plus grand dit un mot à son ami, et celui-ci, après encore quelques secondes, sort par la porte derrière eux. Je me dis que l’autre va le suivre, mais non, il reste là. Je crois même distinguer un léger sourire sur son visage. Si j’étais pas en mission, il aurait déjà pris mon poing dans la figure pour son insolence… J’ai bien envie de continuer cette bataille de regard jusqu’à ce qu’il baisse les yeux et s’en aille. Seulement je ne peux pas continuer comme ça à faire pression de la sorte. Je dois faire mes rondes, et surveiller la salle avec Marek. Je m’éloigne donc, prenant bien soin de le garder dans un coin de ma vision. La main non loin de l’arme, je le regarde régulièrement. Lui faisant bien comprendre que je ne l’oublie pas. Ce n’est qu’après quelques minutes que je l’aperçois enfin franchir la porte et sortir. Si je suis les intuitions de Jacen, ça veut dire qu’ils ne représentaient aucune menace finalement. Mais j’avoue que je m’attendais à une réaction plus rapide. Plutôt une dizaine de secondes, pas à plusieurs minutes de pression. Je laisse quand même couler, signalant malgré tout à Marek de surveiller en coin cette porte. Retenant mon envie de sortir à leur poursuite.

Et comme l’avait prévu notre pistomancien, la première grosse attaque a lieu ce soir. Seule erreur de Jacen, ils n’ont pas attendu une diversion de la salle. Des projectiles en tout genre fusent d’un coup vers les gardiens les plus proches de la récompense. Ils viennent d’en haut, sûrement non-loin de là où j’étais postée les journées précédentes. Heureusement qu’il m’a faite descendre au final. Aux vues des différents projectiles, ils sont au moins plus que deux, et pas sûre que j’aurais pu les tenir sur le long terme. Mais je n’ai pas le temps de regarder plus longuement la scène. Deux autres ennemis viennent de surgir de la porte que je surveillais. Et je ne suis même pas surprise de reconnaître les deux types que je suspectais. Ils sortent, l’air de rien. Et ils ont toujours ce petit sourire aux coins des lèvres. Ce qui a le don de vite m’agacer. Je jette un coup d’œil vers la récompense. Jacen et les gardiens les plus proches sont déjà en train de se défendre. Ils n’ont pas besoin d’aide, et je dois m’occuper des deux autres. Alors tandis que les sorts protégeant les joueurs s’activent, je m’avance vers les deux intrus. J’ai bien envie de leurs faire ravaler leur arrogance. Dégainant mon arme, je m’élance, vite rejointe par Marek. Nous n’avons pas grand mal à les retenir. Ce ne sont pas de très bons combattants, ou en tout cas, ils ne font pas le poids face à nous. Ils parviennent à m’entailler l’épaule, mais rien de bien grave. Je suis plus agacée pour ma tenue. A peine reçue, qu’elle est déjà tachée et déchirée… 
 
« Et merde, un costume tout neuf… Je vous enverrai la facture. » 
 
Après quelques minutes, l’assaut est repoussé. Rien de bien difficile. L’un des deux parvient à s’enfuir, le deuxième est neutralisé, merci à Marek. Faut croire qu’en deux contre deux, ils ne faisaient pas le poids. Un regard vers la récompense, et je constate que les autres ont également repoussé leurs assauts. Je pense qu’on peut dire qu’on s’en est plutôt bien sorti. Aucune grosse casse, la récompense est entière, aucune grosse blessure. Ça s’est passé mieux que ce que j’imaginais. Marek retient notre homme, pendant que j’appelle un vigile. Et je suis plutôt contente de me dire que l’attaque terminée, la soirée sera plus tranquille. Mais j’entends dans mon oreille la voix de Jacen, qui me fait vite déchanter. Selon lui, une seconde attaque est à prévoir. Et elle risque d’être plus dangereuse que celle-là. Une attaque plus précise, plus frontale et plus directe. Il m’explique tout, et j’écoute avec attention ses instructions, visualisant la carte mentale qu’il m’offre. Je repère vite le mage dont il me parle, c’est en effet le seul avec des mouvements si irréguliers. D’après lui, il fera certainement parti de l'attaque, mais sera plus isolé que les autres. Il veut que je m'en occupe, mais me déconseille de l'attaquer. Ou du moins, pas si je ne suis pas sûre de le toucher. Il en a de bonnes lui, je ne peux pas juger de la portée de mes attaques si je ne tente pas ! Il serai trop dangereux, trop imprévisible dans ses mouvements. Il m’en a déjà parlé hier, mais mon avis n’a pas changé. Jacen me sous-estime, je suis parfaitement capable de m’en sortir, il surestime sûrement la puissance de cet assassin.
 
Je le tiens au courant à mon tour de notre situation. L'assaut repoussé, l'homme interpellé. Je ne sais pas vraiment ce qu’il veut qu’on en fasse. Mais c’est lui le chef, ce sera à lui de voir. Je préviens également Marek du plan à suivre. Et, tandis que les participants reprennent leur soirée, nous reprenons nos positions. Tout se passe bien, jusqu’à l'attaque prédite par Jacen. Il les anticipe tellement bien, on pourrait presque croire qu'il se bat contre lui-même. À peu de choses près, c'est comme il m'a dit. Et dès que l'attaque débute, je me détourne et cherche l’attaquant caché prédit par Jacen. Je finis par le repérer. Il se déplace tellement vite, j’ai du mal à le suivre. Alors qu’il se déplace une énième fois, je le vois s’arrêter non loin de moi. Je m’approche, au milieu des gens et du combat. Je suis dans son dos. Il ne fait pas un mouvement pour se retourner, pas un mouvement de tête. Il ne sait pas que je suis là. J’ai l’avantage de la surprise. Mais il faut que j’agisse vite, avant qu’il ne s’éclipse de nouveau. J’utilise donc ma magie, mon Shadow Snake, profitant des lumières de la salle. Et son ombre se met à grimper, l’empêchant de s’échapper. Il ne devrait pas pouvoir partir pendant une petite dizaine de secondes. Son pouvoir ne l’aidera pas cette fois. Je le vois s’immobiliser. Sa jambe est prise par son ombre. Et bientôt, ce sera tout son corps. Tout se passe comme prévu. Ma magie le retient, et je n’ai que quelques secondes avant qu’il ne reprenne le contrôle de ses mouvements et qu’il se déplace ailleurs. Empoignant mon arme des deux mains, je m’élance dans son dos. Je le tiens. Il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Jacen me prends vraiment pour l’enfant que j’étais lorsqu’il m’a rencontré. Je souris déjà, fière de mon coup.

Mais ça ne se passe pas comme je l’espérais. Au dernier moment, il tourne la tête, droit dans ma direction. Et, alors que je pensais le tenir par ma magie, il s’extirpe de mon piège avec une grande facilité. Je tranche dans le vide, et en une seconde, il est derrière moi, m’envoyant au sol d’un coup violent dans la jambe. Je me relève et me retourne : il n’est plus là. Seulement je ne me fait pas avoir cette fois. Je me retourne, mais pas assez vite, et c’est un nouveau coup que je me prends. J’utilise mon Shadow Shield pour me protéger de la plupart de ses attaques. Lorsqu’il se retourne pour s’en aller, je commençais à peine à l’anticiper. Je serre les dents, laissant échapper un insulte. Jacen n’avait pas tord au final, et c’est moi qui l’ai sous-estimé. Il file, annonçant sûrement par la même occasion la fin de ce deuxième assaut. Je l’ai à peine blessé. Même pas une goutte de sang, ou alors elle ne tombe même pas. A peine une égratignure. J’enrage. J’étais tellement sûre de moi quand je me suis jetée sur lui. Je pensais en finir rapidement. Mais je me suis complètement faite avoir. Il s’est bien moqué de moi, pendant nos courts échanges. Il a esquivé chacun de mes coups avec une telle rapidité, sans parler de ses ripostes immédiates. Encore un peu essoufflée du combat, je parle à Jacen depuis ma position. Énervée, un peu inquiète malgré tout.

« Putain! Avec un pouvoir pareil, il pourrait nous avoir un par un pendant notre sommeil. On a aucune chance en un contre un. Si tu pouvais lui tirer dessus pendant que j’occupe son attention… Tout va bien Éole ? Comment s’est passé l’assaut de ton côté ? » 

___________________________________________________________________
Présentation ¤ Fiche Technique ¤ Journal ¤ Succès


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses ! [Ludmila Parker]
» Le hasard fait bien les choses,. ( PV Shord , Mission de rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: "It's like an eternal mystery, an eternal adventure." :: Autres lieux-