Partagez | 
 

 [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Dim 4 Juin - 21:08

Cela faisait peu de temps que Wildrose Thorn avait été dissoute par ces membres pour  rester en sécurité. Les mages s’étaient séparés en duo. Jacen était resté un moment avec Yoake. Ils étaient restés chez Jacen à s’entrainer aux armes, à la magie, d’autres particularités liés à l’espionnage ou à l’infiltration  et surtout pour surveiller les activités du conseil à Rosemary, les empêcher de trouver des preuves de l’existence des roses. Ce temps passé ensemble avait renforcé leur amitié. Ils avaient travaillé sur la création d’un Unison Raid sans savoir s’ils pourraient le refaire en combat. Après plusieurs semaines, chacun partit en mission de son coté. Ils ne s’étaient pas revus ensuite jusqu’à aujourd’hui mais cela, aucun des deux ne le savait.

Le pistomancien faisait le trajet en diligence vers Hasberry. Hasberry était une ville sur la cote sud de Fiore. Une ville profitant de la chaine de montagne au sud ouest pour être a l’abri du froid. A Hasberry, il fait toujours chaud, il y avait des belles plages de sables fins. C’est une belle station balnéaire. On y trouvait tout ce qu’il fallait pour des vacances ensoleillées : un parc aquatique, des hôtels de luxe, un casino, un cabaret, des bars et des restaurants non loin des plages.

Jacen se rendait là-bas pour un boulot. Il avait reçu une offre d’emploi bien payée bien que le contenu de la mission n’était pas encore révélé. Mais en ce moment, le magicien n’avait aucun boulot en cours donc il pouvait satisfaire sa curiosité concernant la mission et en prime, il pourrait se promener dans la station balnéaire. Et si la mission ne lui disait rien, il pourrait manger une glace, profiter de la plage, faire un tour au casino ou au cabaret. Bref Il aurait quelque chose à faire malgré tout.

La diligence laissa les passagers dans la zone de transit, Eole prit la direction de la villa où il étaie attendu. Il faisait bon dans la ville, presque chaud pour le pistomancien. Heureusement, le magicien n’avait pas mis son veston, ni de cravate. Sa chemise blanche débraillé et sa veste pour cacher ses armes. La villa se trouvait dans les beaux quartiers de la ville. Le mage tendit le carton l’invitant à rejoindre à la ville au garde de faction. On lui demanda d’attendre dans le hall d’entrée. Cinq autres personnes étaient déjà présentes. Personne de connu pour le mage mais au vu de leurs affaires, on pouvait reconnaitre un ancien chevalier royale avec son armure, son bouclier et la façon bien droite qu’il avait de se tenir. Un mercenaire expérimentée vu l’état de son matériel. Les autres étaient des mages, l’un possédait une épée, le second une canne et le dernier n’en avait pas mais sa musculature parlait pour lui. Les bras du type… c’était les cuisses de Jacen.

Vivement que je sache l’objectif de la mission…. Pour savoir si je vais pouvoir profiter des activités de la ville.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Lun 5 Juin - 3:43


« Pff, tu le crois ça Yami ? Obligée de me déplacer pour une mission que je ne suis même pas sûre d’avoir ! C’est le monde à l’envers. »

J’exagère un peu la situation. Mais c’est plus ou moins la vérité. Je suis tombée il n’y a pas si longtemps sur une proposition de mission. Aucun détail. On nous demandais juste de nous rendre à la ville d’Hasberry, à une certaine date. Je sais que plusieurs demandes ont été faites. J’ai décidé de m’y rendre. Je n’étais pas si loin. Et la date de convocation approchait. Je me suis dit pourquoi pas. Et puis, la date et la localisation n’ont pas été les seuls facteurs de ma décision. L’argent, j’avoue. La récompense de cette mission est plutôt grande. Elle me permettrai de disparaître, et de pouvoir vivre à mes frais pendant un petit moment. Pour vous dire. Donc non, je n’étais pas obligée de venir. Mais la récompense est tellement alléchante. Je ne pouvais pas l’ignorer. Donc me voilà à Hasberry, une ville qu’on dirait faite pour le tourisme. Les plages, les hôtels, le beau temps quelque soit la saison. Un petit endroit paradisiaque dans lequel j’aimerai bien passer mes prochaines vacances. Mais je ne suis pas là pour ça. Je cherche la villa, le lieu de rendez-vous. Située dans les beaux quartiers, je n’ai pas à beaucoup chercher pour la trouver. Même au milieu des belles bâtisses, elle se distingue de par sa taille. Elle en impose beaucoup. Mais je m’approche d’un pas décidé.

J’entre dans la villa. Observant l’intérieur avec attention. Elle a bien sa place dans les quartiers bourgeois. Les lustres impeccables, les meubles ont vraiment l’air de qualité. Tu m’étonnes que la récompense soit aussi élevée. Je me demande qui est derrière la demande. Sûrement quelqu’un d’important. Dans tous les cas, quelqu’un de très riche. Je présente mon invitation à un garde, qui me laisse entrer dans la grand salle. J’avance dans la grande pièce, jetant un rapide coup d’œil autour de moi. Mais le hall n’est pas vide. Il y a d’autres gens. Six autres personnes, toutes aux allures différentes. Je suis apparemment loin d’être la seule sur ce coup-là. Un chevalier, tout en armure. Il sort tout droit de l’armée celui-là ou quoi ? Et ce n’est pas le seul à avoir un style bien particulier. Une montagne de muscle, au moins trois fois ma carrure. Je suis sûre qu’il pourrait me briser le cou avec une seule main. Un type avec une canne, et un autre avec une simple épée. Des mages tous les deux. Les deux dernières personnes présentes attendent chacune dans un coin, je les vois à peine. Ce sont les seuls qui ont l’air plutôt normal. Je veux dire, ils n’ont pas une allure extravagante. Quoique, l’un d’entre eux semble avoir un bon matériel quand même. Enfin, tout ça pour dire, j’ai l’impression d’être au cirque. On est là pour faire une mission, pas pour faire un spectacle. Et je ne me dérange pas pour exprimer mon mécontentement.

« Dis donc, c’est la foire ici. Je suis pas là pour m’amuser. C’est pas une mission de groupe, que je sache ? »

Je soupire. Je commence de plus en plus à douter de l’utilité de ma présence ici. Il y a déjà pleins de postulants. Et je commence à me questionner sur les conditions de la missions. C’est vrai qu’on a quand même eu aucune info. Et une forte récompense. Je commence à trouver ça assez louche. Mais bon, je compte quand même attendre d’en savoir plus avant de décider quoi faire. Je m’apprête à me poser dans un coin, attendant l’annonce de la mission. C’était sans compter les réactions imprévisibles de mon petit compagnon. Après quelques minutes à regarder dans tous les sens, mon oiseau noir s’envole. Il fait un petit tour rapide de la pièce, avant de s’approcher bruyamment d’un des individus présents dans le hall. Il est intenable cet enfant. Je me demande qui a bien pu l’intriguer au point de partir de son perchoir – mon épaule. On ne pense pas, mais c’est un grand timide. Il n’est pas toujours à l’aise avec tout le monde. Encore moins les inconnus. Je le rappelle immédiatement.

« Yami ! Mais qu’est-ce que tu fais, veux-tu revenir ici ? »

Mon amour d’oiseau s’est posé sur les genoux d’un des hommes. Hé, mais c’est l’un des hommes ‘normaux’. Je le vois, il le regarde, il le fixe de ses yeux noirs. Il croasse doucement. Bon, il faut bien que j’aille le récupérer. Je m’avance à pas rapides. Sans même regarder l’homme, je me penche et tapote délicatement sur la tête de Yami. Un tout petit sourire aux lèvres. Ce corbeau me causera bien du soucis. Je m’apprête à m’excuser. Je lève la tête, pour regarder qui est donc ce nouvel ami de mon adorable corbeau. Je distingue une chemise, une veste. Et je plante mes yeux droits dans un regard que je connais bien. Un bleu clair et intense, autant que les miens, si ce n’est plus. Je reconnaîtrais ces yeux entre mille, je les ai vu si souvent. J’ai passé du temps à les avoir face à moi. Enfin, ça c’était le cas jusqu’à quelques mois. Depuis la fin de Wildrose, j’ai passé quelques temps avec lui, chez lui, à m’entraîner. Il m’a aidé à approfondir mes capacités en combat et en espionnage. Pendant plusieurs semaines, j’ai pu intensivement m’entraîner grâce à lui. Puis je suis partie pour faire quelques missions, lui aussi. Et je ne l’avais pas revu depuis. C’est pour ça que Yami est directement allé le voir. Il l’a tout de suite reconnu. Après tout, lui aussi, il l’aimait bien. C’est assez.. Perturbant, je trouve. Je ne pensais pas le revoir, pas si vite. C’est une drôle de coïncidence, et je ne sais pas comment y réagir. Je parle. Et dans ma voix, un mélange de joie et de beaucoup de surprise.

« Ja.. Jacen ?»

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 23 Juin - 21:36

Patientant tranquillement dans son coin, Jacen continuait d'observer, discrètement les autres protagonistes de la pièce et tenter en regardant le décor de savoir d'apprendre quelque détails sur l'éventuel commanditaire. Une nouvelle personne entrant dans le hall, une femme, Eole la jugea l'instant d'un regard avant de retourner à sa première occupation. Pas eu le temps de se concentrer plus de quelques minutes, un volatile vint se poser sur les genoux.

Salut toi. Fit-il en caressant l'oiseau.

Le pistomancien reconnue l'oiseau. C'était Yami, le compagnon ailé de Yoake. L'identité de la jeune femme était donc percée, ce n’était pas vraiment un mystère qu’il cherchait à éclaircir non plus. La probabilité que tous les deux se retrouvent là était faible voir nul et pourtant... À croire que le hasard faisait bien les choses. Ou alors c'était un coup du destin. Dans tous les cas, la mission serait bien plus amusante

Il ne leva pas la tête, restant concentré sur l'oiseau.  Quand elle arriva à son niveau en l'interpellant par son vrai prénom. Le magicien fit semblant de croire que c'était le nom de l'oiseau.

C'est comme ça que tu t'appelles. Ajouta-t-il en grattant le cou de l'oiseau.

La jeune femme avait commis une petite erreur mais sur le compte de la surprise, elle n'avait pas pense à utiliser son pseudo de Wildrose. Le pistomancien aurait certainement fait la même à sa place, ne s'attendant pas à la trouver là.

Retourne vers ta maîtresse. Je m'appelle Éole.

Jouer la carte de la rencontre. Important pour la mission puisque personne ne connaissait le contenu de la dite mission. Ne pas révéler aux autres qu'ils ne connaissaient pouvait être un avantage.

Le pistomancien fit quelques signes de main à son ami lui demandant de faire comme s’ils ne se connaissaient pas pour le moment. Même si la mission les obligeait à rester sur place, ils étaient tous deux des fantômes. Ils pourraient aisément se déplacer dans les lieux pour papoter. Même si l'envie de la serrer dans ces bras était intense, le magicien devait se contrôler. Et waouh... Elle avait pas mal changé en quelques mois.

Un homme entouré de quelques gardes arriva, certainement le maître des lieux.

Bonjour à tous, merci d'avoir accepté mon invitation.
Ou proposition de travail. Fit la montagne de muscle.
Il y a de ça en effet.
Ils seraient peut être temps de savoir pourquoi nous sommes là, nous attendons depuis de nombreuses heures, certains prennent leur temps pour venir. Fit l'un des présent en regardant Jacen.

Le magicien le regarda avec un visage neutre du genre "et alors ! j'arrive quand je veux!"

Éole, ici présent, m'a été recommandé par son ancien employeur, l'un de mes amis proches, dont il vient de terminer son travail.
Le comte vous transmet ses salutations et il a hâte d'être au suivant.

Cette phrase fit sourire le maître des lieux. Jacen avait terminé son ancien boulot, hier. C'était grâce à cela que le message lui vaut été transmis.

Concernant le travail, je peux vous dire qu'une chose, une fois que vous acceptez plus de retour en arrière et  pour vous convaincre, voici votre salaire. Évidemment la même somme vous sera remise à la fin de la mission.

La somme annonçait la couleur. Certains n'allaient pas survivre ou alors ce type était vraiment pété d'oseille. Ça devait valoir le coup. Jacen ne s'embarquait pas dans une mission sans en savoir un minimum sur le contenu mais... Cela faisait  longtemps qu'il n'avait pas vu, ni bossé avec Hikari... Alors quelque soit le danger, il était partant surtout avec Hikari.

Personne ne quitta le hall et tous suivirent le maître des lieux dans une autre pièce. La salle n'avait aucune fenêtre et ces murs étaient renforcés physiquement et magiquement, des runes étaient disposées sur le mur. Il devait craindre d'être écouté et attaqué.

Si vous ne le savez pas encore, je possède, entre autres, le grand casino au centre ville. Il y a peu, il a été choisi pour être le lieu du prochain grand tournoi de Jorakna. Les meilleurs joueurs du continent vont y participer. Il y a cent millions de jewels pour le vainqueur. Votre mission est simple, protéger cette somme jusqu’à la fin du tournoi. Le lieu du tournoi n’est un secret pour personne, tout comme la récompense. Vous devez vous assurer que personne ne vole cette somme et vous devrez aussi vous assurez que les participants n’essaient pas de s’éliminer entre eux. La somme sera gardée au casino, vous y séjournerez pendant le temps du tournoi. Vous êtes en renfort de la sécurité standard pour le tournoi. Il se déroule sur quatre jours.

Les mages avaient les plans sous les yeux, des photos des salles du casino.

Vous craignez quelque chose en particulier. Le dernier tournoi s’est bien passé à Pergrande. L’armée impériale était déployée mais il n’y avait pas d’équipe spéciale pour protéger la récompense.
Au vu de vos expérience, rien que vous pourriez affrontez.
Sauf la brigade bannie.
La brigade ne s’intéresse pas à l’argent. S’ils veulent quelque chose, ils le prennent de force.
Qu’en savez-vous ?
Je les ai affrontés.

Il eut un blanc de plusieurs secondes après cela avant que le maitre des lieux prenne à nouveau la parole.

On va vous emmener sur place pour que vous puissiez étudier les lieux. Il n’y a personne pour le moment et vous avez accès à tout. Mon responsable de la sécurité va vous y emmener.

Dix minutes plus tard, le pistomancien, tout comme les autres mages, étaient présent dans le casino. Le soldat prit la parole en proposant un plan, chacun étudiait les lieux à sa convenance pendant deux heures puis les mages se mettraient à planifier la protection des lieux. Jacen acquiesça, comme le reste du groupe, il fit un petit signe de main vers Yoake pour lui signifier qu’il sortait. Tout le monde se dispersa, Jacen ressortit du casino pour s’occuper des alentours du casino. Avant de protéger la zone, il fallait d’abord trouver des failles de l’extérieur. Il monta sur un bâtiment en face du casino pour avoir une vue d’ensemble. Il ne fallut que quelques secondes avant de voir une silhouette familière n’arrive à ses cotés.

Ça fait plaisir de voir que tu es toujours aussi discrète quand tu te déplaces, Até. Content de te revoir. Ça faisait trop longtemps.

Yami changea d’épaule pour être plus haut, certainement pour embêter sa maitresse ou peut être parce qu’à lui aussi, le pistomancien avait manqué.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Mer 28 Juin - 19:54


C’est bien Jacen qui est présent dans cette salle. Il caresse mon oiseau, qui gonfle ses plumes, bien heureux de voir pour la première fois depuis longtemps un visage familier. Il est tout content des grattouilles qu’il reçoit, et n’a pas l’air d’avoir envie de bouger. Et pourtant, Jacen ne lui adresse, ni à lui ni à moi, qu’un bref regard, vide et plat. Il sait bien que c’est moi. Il ne peut pas ne pas reconnaître Yami. Et pourtant, il répond sans conviction. Des phrases courtes mais claires. Comme si nous étions des personnes quelconques. Je fronce les sourcils. Comment ça "Éole", il se fout de moi ? À peine un regard, c’est tout ce à quoi j’ai droit après plusieurs mois ? Je me sens presque un peu vexée lorsque Jacen m’ignore complètement, rejetant même la présence de mon compagnon. Voire insultée. Je retiens une remarque acerbe, avant de voir les gestes de mon ancien camarade. Il me fait quelques signes, sans pour autant me parler de vive voix, et sans croiser longtemps mon regard. Et je comprends de suite. En fait c’est même plutôt logique. Personne n’est censé savoir que nous nous connaissons. Les personnes appelées ici sont toutes indépendantes. Et pour notre anonymat à tous les deux, c’est mieux que ça reste ainsi, pour le début de cette mission. J’enlève l’air étonné de mon visage presque aussi vite qu’il est apparu. Reprenant mon air calme et posé. Baissant un peu la tête, je récupère mon oiseau, le reposant sur mon épaule. Lui ne semble pas vraiment comprendre le pourquoi, mais il se laisse faire, sans répliquer. D’une voix qui se veut cette fois très calme, je prends alors la parole.

« Excuse mon oiseau, il est intenable. »

Avant de reculer d’un pas. Je me mets dans un coin, lorsque le patron de la mission arrive, entouré de ses gorilles. Ah, on va enfin en savoir plus ! Le maître des lieux arrive, nous souhaitant à tous la bienvenue. Pour enfin nous donner quelques informations sur la raisons de notre présence. Après quelques remarques sans importance des personnes invitées, dont une dirigée sur Jacen, on commence par le salaire de cette mission. Je n’avais pas eu le chiffre exacte, j’avais juste compris qu’il était vachement élevé. Et en effet, il est tout sauf négligeable. C’est vraiment une occasion à ne pas manquer. Et peu importe la mission, je compte pas refuser l’offre. Et maintenant que ce premier détail est lancé, c’est parti pour le briefing. Et quel briefing ! Je ne savais pas qu’il existait des missions pour lesquelles il y avait tant d’informations à avoir. Ou plutôt, pour lesquelles un simple briefing est aussi long. En général ce n’est qu’un bout de papier à lire, éventuellement quelques informations à récupérer. Pas plus de cinq minutes. Là je n’ai pas compté, mais avec l’explication claire du tournoi prévu, de pourquoi nous sommes là, avec la courte anecdote de Jacen et la visite et l’étude des lieux, je pense que cela à facilement duré presque une demi heure. Sans compter que, chacun à notre manière, nous allons devoir étudier en profondeur les lieux. Une mise au point et une réparation longue, pour une mission tout aussi longue. Pas un, pas deux, quatre jours. Une mission de quatre jours, c’est déjà pas du gâteau. Une mission de quatre jours en groupe, c’est pas évident, surtout pour moi. Mais un mission de quatre jours, en groupe, avec Jacen… Si je ne pète pas un câble, c’est l’un de nos associés qui le fera avant la fin. Enfin, ça peut quand même se révéler amusant, faut voir.

Une fois quelques directives données par la sécurité, le type nous laisse quartier libre pour préparer un plan de défense. Taper dans le tas comme j’aime le faire n’est pas une solution adéquate dans cette situation. Va vraiment falloir se préparer. Je jette un regard autour de moi, pour voir comment réagissent les autres appelés. Et je vois Jacen du coin de l’œil me faire un signe. Discret, mais suffisamment visible pour que je le remarque. Il sort alors, comme pour observer les alentours. C’est sûrement ce qu’il veut faire d’ailleurs. Mais c’est l’occasion de s’éloigner un peu, et de se rejoindre avec Jacen sans éveiller de quelconques soupçons. Après un court moment, je sors à mon tour, l’air de rien. Une fois dehors, je ne mets qu’une seconde à le repérer. Il s’est posté sur le bâtiment d’en face. Je le rejoins bien vite. Mon oiseau toujours sur mon épaule, je m’approche de lui silencieusement. Il aurait certainement fallu quelques secondes à une personne lambda pour me repérer derrière elle. Mais pour mon ancien camarade et ex-espion, c’est un jeu d’enfant. Il n’a même pas eu besoin de se concentrer un instant, il a de suite senti ma présence. L’habitude, j’imagine. C’est pas demain que je pourrais le prendre par surprise. J’ai un petit sourire, alors qu’il me parle, visiblement heureux de me revoir. Alors que Yami change de perchoir, je me rapproche encore d’un pas.

« Oui, ça fait longtemps. Mais juste un conseil de retrouvaille, évite de rejeter une jeune femme comme tu l’as fait tout à l’heure, surtout après plusieurs mois. Certaines pourraient mal le prendre. »

Je dis, avec un petit sourire. Un air malicieux sur le visage, presque un peu moqueur. Une petite manière peu discrète de lui faire comprendre que sa réaction, bien que totalement justifiée, m’a quelque peu vexée. Mais je passe vite à autre chose. J’enchaîne, sans laisser le temps à mon camarade de répliquer.

« Je vois en tout cas que tu as toujours beaucoup de contact, tant de renommé derrière ce faux nom… Ça me fait plaisir de te revoir, Éole. »

Une petite phrase sincère, au milieu de tant de sarcasme. Je suis vraiment contente de le revoir. Contente de voir qu’il se porte bien, après ces quelques mois de silence. Cette fois je laisse quelques instants sans rien dire. Enfin, surtout parce que je ne sais pas quoi dire. On avait pris l’habitude de reparler de nos missions, ou de ce qu’il se passait à Wildrose Thorn lorsqu’elle existait encore. Maintenant que nos chemins se sont séparés… Enfin, il y a bien un sujet d’actualité qui nous intéressera tous les deux. Je soupire.

« Pfff, une mission de quatre jours, ça va pas être évident. Quatre jours de tes blagues. » Un petit sourire encore. « Plus sérieusement, ça va être long, va falloir tenir avec tous ces blaireaux. J’imagine que tu as déjà une idée de comment procéder ? »

En temps normal, je serai restée dans mon coin, à attendre que les jours se déroulent, que les méchants se manifestent pour leurs botter le cul. Aucun plan ou aucune stratégie mise en place. Juste de l’impro, et une preuve nette de mon incapacité à faire un boulot avec d’autres gens. Ça ne m’aurais pas dérangé de rester dans mon coin, du moment que je gagnais ma part de la récompense. Mais bon, comme une force du destin, Jacen est présent cette fois encore. Et je ne peux que faire remarquer que les missions qu’on a fait ensemble se sont bien déroulées. Grâce à ses plans. Même si certains ne m’ont pas plu, ils nous ont généralement permis une réussite nette et précise. Et les auteurs des missions n’ont jamais eu à se plaindre de nos services. Alors encore une fois, j’espère que je vais pouvoir compter sur ses idées. Je suis prête à me plier à certaines demande du plan. Du moment qu’il ne me redemande pas d’enfiler une robe de soirée, pas comme la dernière fois...

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Lun 7 Aoû - 18:14

Le pistomancien donna une graine à l’oiseau, ce dernier ne se fit pas prier pour se servir. Le magicien observait les alentours. Il sourit à la remarque de son amie. Elle était vexée d’avoir été un peu rejeté par le magicien.

Pour ma défense, ce n’est pas le pire que je t’ai fait. Dit-il avec un large sourire pensant à une situation en particulier. Mais te prendre dans les bras d’un coup comme ça, je ne suis pas certains que tu ne m’aurais pas attaqué. Ajouta-t-il en sifflotant.

Là, pour le coup, ça n’a rien à voir avec la renommée, je me suis fait avoir par une petite fille, son visage tout triste et des grosses larmes. J’ai résolu la disparition de Blue, le petit panda roux en peluche… ça et le vol de l’acte d’anoblissement du Comte… La routine.

Jacen regardait le casino mais il détourna son regard pour le reporter sur son amie.

Avoue, je suis sur que ce sont mes blagues qui t’ont manqué le plus. Fit-il en tirant la langue. Mais en effet, quatre jours c’est long, il va me falloir beaucoup de blagues.

Il laissa quelques secondes de blancs en regardant avec un large sourire la jeune femme. Puis il reprit un air plus neutre en se concentrant sur le boulot.

Il y a beaucoup trop d’inconnus et je n’ai pas vraiment confiance en nos alliés…  et encore moins en notre patron. La récompense est énorme, on pourrait ne pas bosser pendant un moment. Cela ressemble plus à un piège. Si tout le monde termine la mission, nos salaires conjugués sont presque aussi élevés que la récompense du tournoi…  Soit le type est certains de ramasser la récompense en inscrivant des gens qui bossent pour lui, soit il est sur d’avoir tellement de client que nos salaires ne représenteront rien… soit aucun d’entre nous n’aura le temps de profiter de sa récompense… Je ne sais pas pour toi mais j’ai l’impression que nos problèmes ne viendront pas de l’extérieur. Tu vas dire que j’ai l’esprit tordu, mais je pense même qu’on compte sur notre présence pour nous mettre le vol de la récompense sur le dos.

Le magicien se frotta le menton, un petit tic qu’il avait pendant qu’il réfléchissait. Tentant de voir la situation dans son ensemble de prévoir les pièges et autres.

Je sais plus ou moins comment on peut procéder pour voler l’argent du tournoi donc ça donne le moyen de le défendre contre des gens de l’extérieur. Entrer via les égouts et piquer l’argent entre 3h et 7h du matin au moment où il y a le moins de monde.  Il faudra toujours au moins deux d’entre nous au niveau de la récompense, un voir deux personnes en sous marin au milieu des gens présents dans le casino comme un serveur ou un croupier. Le suivant qui surveille l’ensemble de la zone depuis un point élevé. Le dernier au niveau de l’entrée pour pointer d’éventuelles personne à surveiller.  Enfin c’est ce que je ferais si j’étais en charge de l’opération avec la possibilité de recruter mon équipe. Avant de proposer quoi que ce soit, on va patienter de voir ce que propose nos alliés.

Avant de redescendre et de retourner au casino, Jacen s’approcha de la jeune femme et la serra dans ses bras, une étreinte de plusieurs secondes où le magicien lâcha un soupir de soulagement. Soulagé de voir que son amie était en forme.

J’étais inquiet de ne pas avoir de tes nouvelles. Lâcha-t-il à voix basse comme s’ils n’étaient pas seuls.

Il relâcha son étreinte avec le sourire.

Allez viens, on va l’intérieur, faut bien qu’on mérite notre paie.

Les deux anciens mages de Wildrose Thorn allaient maintenant voir l’intérieur du casino-hôtel. Juste avant descendre du toit en prenant le plus direct, à savoir le saut dans le vide. Jacen se retourna une dernière fois.

J’aime beaucoup ton nouveau style.

Il ne restait plus qu’à explorer tout l’intérieur des cuisines aux chambres en passant la salle de sécurité, les différentes pièces de la grande salle où il y avait toutes les activités de jeu du casino. Ils avaient plus d’une heure devant eux. Largement le temps pour Éole de balancer une bonne vingtaine de blagues pourries à Até.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 17 Aoû - 1:59


Je souris légèrement. Il a vu juste, ce serai mentir que de dire que ça ne m’a pas manqué. Mais je ne dis rien. J’écoute calmement Jacen m’expliquer ses plans. Il me le dit d’entrée de jeux, il n’a pas confiance en cette affaire. Que ce soit nos associés, notre patron ou même la mission, tout lui semble plutôt louche. Comme une espèce de grosse machination. Et plus il argumente, plus je me trouve à être d’accord avec lui. Je ne le trouve pas si tordu. Enfin, j’avoue n’être pas non plus totalement convaincue. J’hésite un peu. Je n’avais même pas pensé à ce genre d’éventualité. Mais si mon ancien camarade ce méfie, alors moi aussi. Je ferai attention. Je peux voir en tout cas qu’il a déjà une claire idée de comment procéder. Il voit déjà la position de chacun, leur rôle. Il prévoit même l’heure et la situation du vol. Je suis même sure qu’il pourrait s’occuper de cette mission tout seul ! Je hoche la tête une fois son discours fini. Peu importe d’où viendra la menace, il faudra rester vigilant à toute heure. Ça va pas être du gâteau. Il propose de retourner à l’intérieur du casino, pour étudier un plan avec nos collègues. Et je suis prête à le suivre. Mais avant de partir, il me prend dans ses bras. Un geste si inattendu que je reste immobile un bon moment, la tête vide. Je ne sais même pas quoi en penser. Enfin quoi, c‘est Jacen, et moi… Bah je suis moi.

En temps et condition normales, je l’aurai repoussé déjà une bonne dizaine de fois, je pense. Non mais, quelle personne saine d’esprit sur cette terre aurai l’idée de me prendre dans ses bras ? Surtout me connaissant. Mais après toute cette solitude, la chaleur et l’amitié qu’il me propose sont bienvenues. Et même si je ne lui dis pas, j’essaye au moins de le lui faire comprendre. Sans montrer autant d’affection que lui cependant. Il y a des choses qui ne changent pas, et moi refusant de faire des câlins en fait parti. Mais j’enfouis ma tête où je peux, profitant des bras de la seule personne vivante en qui j’ai toute confiance. Il soupire, me parle. Inquiet. Il était inquiet de ne plus avoir de nouvelles. S’il savait dans quels états d’esprit j’ai passé ces derniers temps. Des semaines, des mois presque, à attendre quelque chose. A tel point que même la nouvelle de sa mort m’aurait suffit. Je n’aurai jamais été aussi triste… Enfin, façon de parler hein. Mais au moins, j’aurais eu des nouvelles. Bon, le destin fait bien les choses au final. Tant mieux pour nous. J’ai un sourire, calme, posé – un vrai sourire. Il se détache après quelques secondes, puis nous repartons en direction du casino. Avec un petit commentaire sur mon nouveau style. Je garde mon sourire. C’est vrai que j’ai changé en quelques mois. Lui, pas tant que ça. Et ça me soulage aussi… Oui, oui, je l’admets, il m’a manqué. Vraiment. Je sens qu’on va s’amuser  lors de ces quatre jours.

Nous rejoignons rapidement les autres. Je n’avais même pas remarqué que Yami n’avait pas bougé de son nouveau perchoir. Discrètement, je l’appelle à revenir, ce qu’il fait. On ne peut pas non plus passer tout notre temps ensemble. Et je ne vais pas laisser mon oiseau sur l’épaule d’un type qu’il est supposé ne pas connaître. Et alors qu’il s’envole vers mon épaule, je m’éloigne de Jacen. Je pense que c’est mieux si nous nous séparons le temps de l’exploration des lieux. Nous avons largement plus de temps que nécessaire, même si le bâtiment est grand. Repérons chacun les lieux de notre côté, puis nous ferons le point ensemble ensuite. Jacen semble du même avis, puisqu’il s’éloigne à son tour dans une autre direction. Bien, part où commencer alors…



Je suis de retour au point de départ. La grande salle dans laquelle on nous a fait une présentation de la mission. Tous nos collègues sont déjà là. Je suis la dernière de retour. Oui, je me suis perdue, comme toujours. Faut dire que c’est vraiment grand. J’ai pu visiter une à une quasiment toutes les salles. La cuisine, les sous-sols, même la pièce où repose la récompense. Et si je dis quasiment toutes, c’est parce que j’ai eu la flemme de m’occuper des quelques dizaines, voire centaines de chambres présentent dans ce casino. Non mais sans blague, ils ont vraiment besoin de temps de chambres ? Et puis, même si je me suis perdue, j’ai pu me faire une carte mentale des lieux. Je pense pouvoir me repérer dans ce grand labyrinthe de salles et de couloirs. Et ça c’est le principal. Nos collègues forment de petits groupes. Ils discutent tous entre eux, et je n’ai aucune envie de me joindre à leurs conversations. Je repère Jacen du coin de l’œil et m’approche tranquillement vers lui. Tout en pensant à comment faire. Maintenant que je connais les lieux, je peux moi aussi réfléchir à un plan de défense. Je réfléchis longuement à nos options. Et malheureusement, je n’en vois que deux qui tiennent vraiment la route. N’étant proche que de Jacen, je me permets de lui faire entendre mes remarques et idées. Personne d’autre n’est à portée de voix. Et pas besoin de faire comme si l’on ne se connaissait pas. Ils sont tous en train de se parler, d’échanger quelques idées et quelques infos sur leurs capacités. Donc rien de suspect si je lui parle un peu à l’écart. Je me rapproche de lui.

« Le plus simple serai que nous nous proposions tous les deux comme protecteur de la récompense. Nous serions sûr d’assurer une protection sans faille. Je veux dire, on connaît par cœur les techniques de combat de l’autre… Mais cela voudrait dire que nous n’aurions aucune personne de confiance à l’intérieur même de la salle du casino. Aucun moyen de savoir si tout vas bien, aucune info sûre. »

Je me tais quelques instants. Juste le temps que Jacen puisse y réfléchir. J’avance de quelques pas avant de me retourner face à lui. Je jette un coup d’œil dans toute la salle, puis j’enchaîne.

« Ou au contraire, l’un de nous pourrait surveiller la récompense, tandis que l’autre infiltre la salle avec le reste du cortège de guignoles. Nous aurions un œil partout, mais nous n’aurions pas ou peu de contact l’un avec l’autre… Ce qui signifierait qu’on devrait se débrouiller seul, en ignorant ce qu’il se passe de l’autre côté du mur. »

Je soupire. Que cette mission tourne mal m’angoisse bien plus que je ne le laisserai paraître. Plus j’y réfléchis, et plus j’ai peur. Jacen a raison. C’est trop gros pour être cleen. Cette histoire pue, et j’ai peur de me retrouver mêlée à tout ça. Si mon camarade pense juste, ça risquerai d’être très compromettant pour tout le monde. Avoir le vol de dizaines de millions de Jewels sur le dos… Je ne pense pas que Jacen se rende compte à quel point ses craintes sont en train de me monter à la tête. Va falloir que je garde ça pour moi le temps que je fasse de l’ordre dans toutes mes idées. Je dois me concentrer. J’essaie de garder mon calme, non sans mal. J’ai fait des missions bien plus dangereuse, je ne devrai pas me mettre dans cet état pour si peu. C’est complètement ridicule. Mais pourtant, je n’arrive pas à être à l’aise. Quelque chose me dérange vraiment. Et maintenant, en plus d’être stressée, je commence à m’énerver moi-même. Tu parles d’un bon départ… Ça va être long. Je reprends mes esprits et enchaîne rapidement.

« Bien entendu, ce serai une idée de plan si on devait pas en plus se méfier de notre employeur, ou de nos associés. Tes inquiétudes m’inquiètent J… Éole. Et je ne serai pas rassurée de ne pas t’avoir pour protéger mes arrières... »

Je n’ai tellement pas l’habitude de l’appeler comme ça. Ça aussi, ça va être dur pendant ces quatre jours...

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 24 Aoû - 20:50

Tout comme les autres engagés, Jacen parcourut tout le complexe pour prendre connaissance des lieux, l’ancien espion trainait surtout dans les couloirs  et les zones réservés aux employés, avec ces raccourcis pour atteindre différentes zones et arriver dans les salles par des portes peu visibles. Le meilleur endroit pour surprendre et intervenir sur d’éventuels trouble-fête. Mais le magicien resta surtout dans la salle principale, à observer. C’était le premier à être revenu et il avait profité pour se servir dans le bar, un petit verre non alcoolisé. Le pistomancien attendit à l’écart. Hikari n’était pas encore revenue, il afficha un petit sourire car il se doutait de la raison de son retard…. Paumée dans le complexe. Rien d’étonnant.  En revenant, elle s’approcha de lui et lui glissa quelques idées. C’était de bonnes idées s’ils n’avaient été que deux et si la mission ne puait pas le piège. Il acquiesçait de la tête tout de même. Mais Éole avait une autre idée. Il lui fit un clin d’œil quand elle parla de ses inquiétudes. Un clin d’œil avec un léger sourire pour transmettre une confiance et une maitrise de la situation que le magicien n’était pas sur d’avoir complètement sur les quatre jours. Mais pour le premier, ça serait facile. Les sept mercenaires étaient enfin réunis, prêt à partager à leurs idées pour protéger la prime et les lieux.

Le chevalier s’avança, il avait été le premier à proposer d’explorer séparément les lieux. Il continuait sur sa lancée.

Avant de commencer, nous devons être d’accord sur lequel d’entre nous va commander les autres pendant la mission. Nous sommes sept. On ne peut pas se permettre de jouer chacun dans notre coin. C’est le meilleur moyen de mal faire ce travail.
Je suis bien d’accord. Ajouta le mercenaire.
Alors tu te proposes pour commander je suppose ? Enchaina l’élémentaliste en posant sa canne et s’asseyant.

Il fut imité par son partenaire l’épéiste. Autant dire que les deux hommes se connaissaient. Jacen resta silencieux, s’il voulait commandait il fallait attendre  un peu. Il jeta un œil aux autres. Le mercenaire semblait le fixer, comme s’il attendait que le pistomancien ouvre la bouche pour prendre le commandement.

Absolument pas, j’ai déjà commandé des petites unités mais pas pour ce genre de mission. Demandez-moi d’escorter un convoi ou de fouiller une zone, d’attaquer un camp de bandit, pas de soucis. Mais la défense d’une cible fixe, pas ma spécialité, surtout pas avec cette configuration.

Dois-je comprendre que tu attends que je me propose ? Lança Jacen au mercenaire.
Mince, j’ai été percé jour. Fit-il avec un ton amusé.
Pourquoi tu penses que je peux remplir ce rôle ?
Je suis dans le métier depuis suffisamment longtemps pour le comprendre. De nous tous, tu sembles être le seul qui est dans son élément, ici. T’es revenu dans cette pièce le premier et tu te la coules douce depuis. Tu n’as pas cherché à nous écouter pour connaitre nos idées, tu sais déjà quoi faire.

Le chevalier avait l’air perplexe. L’épéiste et l’élémentaliste, pas chaud du tout à l’idée de confier les clés au magicien de Wildrose Thorn.

T’as une formation pour cela ? Lança le chevalier.
Diplômé de l’académie militaire impériale d’Iceberg. Officier, spécialisé dans la protection des lieux et des personnalités. Cela te rassure ?

En balançant comme ça une ligne de Cv, Jacen imaginait Hikari entrain de compléter la liste en comptant avec les doigts pour vanner gratuitement le magicien. Juste pour le plaisir de l’embêter.  Elle ferait certainement des remarques mais en privé.

Personne n’est contre ? Fit le chevalier.

Aucun n’éleva de contestation.

Bien, Eole t’es au commande de cette mission.
D’accord.

Le magicien exposa son plan. Deux gardiens, un observateur, des vadrouilleurs. Le chevalier et la montagne de muscle resteraient en position à coté de la récompense. Les deux en plus de protéger la récompense, ils impressionneraient par la carrure et l’armure. L’observateur, sera une observatrice. Hikari serait au dessus de la zone. Au dessus des lumières sur les passerelles au dessus qui servent pour fixer les spots et autres. Personne ne la verrait et elle verrait tout le monde. Cela serait parfait pour elle. Prêt à bondir dans la mêlée si d’aventures des voleurs s’en prenaient à la récompense. Les autres vadrouilleraient. Ils seraient habillés en civil ou en membre du personnel. Cela permettrait de patrouiller dans la salle et dans les couloirs adjacents, un peu partout dans l’hôtel.

Nos deux gardiens ne devront pas bouger quoi qu’il se passe. Même s’il y a beaucoup de grabuge. La récompense doit rester sous surveillance. Si on a une situation, ce sont les vadrouilleurs qui bougent deux par deux. L’observatrice attend, elle bouge si la situation le requiert. Dissimuler notre nombre sera un avantage. Évitons les usages massifs de magie.
Toujours dissimuler ses forces ?
Tout à fait. Nous n’aurons que cet avantage. Le terrain est déjà connu de nos adversaires. Seuls notre nombre et nos positions seront une surprise.
D’où ta demande d’éviter la magie.
Plus on a de cartes dans sa manche, mieux c’est. Des questions, des remarques ?
Pendant les heures où le complexe est fermé, comment ça se passe ?
On partage en deux. La première partie, la moitié de l’équipe se repose pendant que l’autre surveille. La seconde on inverse.
On a plusieurs heures avant que ça commence.
Soyez de retour une heure avant l’ouverture pour se mettre en conditions.

Tout le monde se leva, vaquant à ses occupations. Le pistomancien partait se servir un autre verre au bar au frais de la maison. Le mercenaire s’arrêta quelques instants à sa hauteur.

Je suppose que tu dois déjà le suspecter mais ça sent le piège cette mission.
Je suis donc pas le seul paranoïaque par ici.
Me voilà encore plus certains que tu es la bonne personne pour commander. Je vous laisse discuter avec votre amie. A plus tard… Chef.
Éole suffira.
Marek.

Jacen acquiesça de la tête. Il ne restait que Hikari et lui dans la pièce.

Je te sers un truc non alcoolisé ? On sait tous les deux les ravages que ça fait sur toi. Lâcha-t-il avec un large sourire pour rappeler une mission bien particulière.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Ven 25 Aoû - 3:22


Jacen écoute mes inquiétudes, ainsi que mes idées. Je ne sais pas s’il en tiendra vraiment compte. Mais au moins, il prends le soin de m’écouter. Après un moment, les autres gars se regroupent. Ils semblent enfin prêt à parler affaires. Nos cinq collègues en rond pour parler de notre mission. C’est un tableau un peu amusant j’avoue. Cinq grands gaillards postés comme des enfants jouant au facteurs. Je me rapproche également, étouffant un petit rire. Je ne compte pas prendre part à la discussion. Je ne suis pas vraiment sûre qu’ils m’écouteraient. Après tout, j’ai l’air bien frêle face à ces armoires à glace. Mais il faut bien que je sache comment ils comptent s’organiser. Ils décident d’emblée de choisir un chef, un commandant, qui organiserai nos défenses. Et franchement, je ne suis même pas surprise quand ils désignent plus ou moins à l’unanimité Jacen comme chef de plan. Comme si ça pouvait être autrement. Après tout, il a déjà tout de prévu dans la tête. S’il n’avait pas été choisi, il aurait pris soin de conseiller l’élu. La fin aurait été la même, donc bon. Pour rassurer les hésitants, il se met à déballer ses qualifications. Diplômé d’une académie militaire impériale, spécialisé de la protection de lieux et personnalités… J’ai presque l’impression qu’il se vante. Et pourtant, il se contente de peu. Je serai ravie d’allonger sa liste. Je suis sûre que je pourrais bien embellir son CV. Enfin, ça dépend de ce que j’ajoute. Pervers serait sans doute la première ligne que j’ajouterai. Pas si gratifiant pour un CV au final. Mouais, c’est peut-être mieux que je me taise.

Il nous dévoile son plan. Je n’écoute qu’à moitié. Il m’en a déjà parlé alors que nous étions hors du casino. Donc ce n’est rien de vraiment nouveau pour moi. Deux personnes comme protections rapprochée de la récompense. Un observateur, pour garder un œil sur tout, sans ce faire remarquer. Puis tous les autres doivent infiltrer la salle, pour garder un œil sur tout le monde depuis l’intérieur. C’est le plan qu’il m’avait confié, à quelques détails près. Par contre, je suis attentive à la distribution des postes. Ça, il ne m’en avait pas parler. J’imagine qu’il a déjà bien réfléchi à la question. Pour être honnête, vu son amour des déguisement, je m’attendait presque à ce qu’il me demande d’infiltrer la salle, comme serveuse où je ne sais quoi. Vu les missions qu’on a faite, ça ne m’aurait pas étonné. Mais je suis agréablement surprise par le fait que, déjà, je n’aurais pas à me déguiser, et de plus, je n’aurais pas à être dans la foule. Une double victoire. J’aurais le rôle d’observatrice. Perchée en haut de la salle, j’aurais une vue d’ensemble. Je pourrais tout surveiller, donner les infos qu’il faut, et débarquer n’importe où en cas de pépins. Ce sera comme lorsque je restais perchée sur mon arbre, et que j’observais le grand village de Rosemary. Et me faire discrète, ça je sais. Et loin de la foule, je pourrais peut-être même venir avec mon oiseau ! Personne ne pensera à lever les yeux dans une salle de casino. C’est presque un comble, trouver le calme est la solitude dans une salle noire de monde.

Jacen continue avec ses consignes. Les gardiens de la récompense ne doivent jamais quitter leurs postes. Utilisation restreinte de la magie. La discrétion avant tout. Bref, le blabla habituel pour une mission d’infiltration. Sur ce, Jacen nous laisse une sorte de quartier libre, jusqu’à une heure avant l’ouverture. Tous nos collègues s’éloignent tranquillement. Pendant que le pistomancien se sert un verre, le dernier homme à partir lui parle. Je reste à l’écart en attendant qu’ils finissent leur échange. Et une fois l’autre type reparti, je m’avance vers Jacen. Ce dernier me propose, avec un grand sourire amusé, un verre sans alcool. Je sais très bien pourquoi il garde ce sourire. Il pense à une mission qui m’a bien fait comprendre de ne plus jamais boire en pleine mission. Lorsqu’on aura réussi, peut-être que je me permettrai un petit shot. En attendant, je hoche la tête, et mon camarade me sert un verre. Avant même de boire, je parle, un rire ironique dans la gorge.

« Ha-ha. Te moques pas trop, je me serai fait un plaisir d’allonger ta liste de compétences tout à l'heure. »

Je sirote à petites gorgées mon verre. J’observe Jacen du coin de l’œil. Il ne dit rien, mais continue de me fixer. Son petit sourire toujours sur ses lèvres. Ça m’irrite autant que ça m’amuse. Je prends ça un peu gaminement comme une provocation, et continue dans ma lancée.

« Bien, par où commencer… pervers quand il s’y met, plutôt bon danseur, pro des plans à l’arrache, amateur des bals de musée, excellent tireur, très bon camarade… Mais comment oublier : dragueur à ses heures perdues. »

Je me rends compte que le ton de ma phrase ferait presque penser à de la jalousie. Je change vite de pensée en songeant au CV de Jacen que je pourrais écrire. J’imagine déjà des pages et des pages. Je suis sûre que j’en ferai facilement un livre. Je pourrais continuer d’énumérer ça devant lui, mais le temps me manque. Un petit sourire satisfait éclaire mon visage alors que je prends une autre gorgée. C’est purement enfantin mais ça m’amuse. Je laisse un petit silence, dans lequel je ressens une légère fatigue. Je repense à ce qu’un des types a dit. Il nous reste plusieurs heures avant l’ouverture du casino. Je ne compte pas toutes les passer à tourner en rond dans une sorte de salle d’attente. J'apprécie mieux la compagnie de mon camarade de la Rose. Mais j’admets que si je pouvais me prendre un douche et me reposer quelques dizaines de minutes. Après bien sûr profiter de quelques verres avec Jacen. Je prends d’ailleurs une nouvelle gorgée. Jacen étant le nouveau chef proclamé de cette mission, je pense qu'il est tout à fait justifier de lui proposer ma requête. Je reprends donc la parole.

« Bon Éole, » J’insiste sur le nom. Pour m’amuser, rien de méchant. Je préfère l’appeler Jacen. Rien de mieux que le prénom original. « Parlons utile. Je compte bien profiter de mes repos, pendant ces quatre jours. Et j’aimerai bien me détendre quelques minutes seule avant le début de cette longue mission. Est-ce que tu sais où on loge ? Parce que si notre employeur n’a prévu qu’un dortoir à nous sept, j’irai moi-même lui soumettre ma demande. »

Pas question que je dorme entouré de six hommes. Je n’ai pas peur – ce serai à eux d’avoir peur. Mais ce serai terriblement dérangeant. Et comment je pourrais me détendre au milieu de ces gros bras. Évidemment, je sous-entends bien que cette demande au patron risque d’inclure des menaces. Et pourquoi pas ma lame près de son visage. Bref, ce sera plus une obligeance qu’une simple demande. Et je suis sûre que mon camarade s’en doute bien. Il me connaît trop pour ne pas le deviner.

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Mer 30 Aoû - 17:52

Le pistomancien écouta la liste de son Cv. Autant dire que c’était juste une excuse pour le taquiner sans trop de réflexion. Le magicien souriait ou secouait légèrement la tête à chaque  ligne du Cv. Cela rappelait la salle commune à Wildrose Thorn.  Hikari qui râlait après un plan de Jacen. Ce dernier avait le sourire et le tout était commenté par Elleanore. Puis la jeune femme se remet à causer sérieux et boulot. La menace envers l’employeur fit rire le magicien.

Aurais-tu oublié avec qui tu bosses ? Première étage, chambre cent douze. Pour le service d’étage, tu es Néril Thorn. Et prends ça. Dit-il en sortant une petite boite de sa poche. C’est un lacryma de communication. Tu le mets dans ton oreille et tu m’entendras moi et certainement l’entourage proche comme si tu étais là. J’aurais le même. Reposes-toi bien.

Jacen laissa son amie prendre son repos. Il ne lui parla de Marek, La jeune femme se ferait son idée du mercenaire. Mais pour Jacen, hormis Hikari, Marek était certainement le seul allié dans le groupe. L’ancien espion resta dans la salle, seul, à observer la disposition des tables, les différents accès, les points de vus dissimulés, les angles morts, il passait en vu. Il devait connaitre la salle dans le moindre détail et les pièces aux alentours menant à la récompense. Dans un autre coin de sa tête, le magicien cherchait, où, quand, comment le piège allait se refermer sur eux.  Sans indice, cela ne mena à rien, le magicien alla dans sa chambre pendant un petit moment. Il se détendit puis revint bien en avance sur l’heure qu’il avait lui-même fixé, habillé en serveur… ce qui ne changeait pas grand-chose à sa tenue mais il ne pouvait pas dissimuler ses deux armes. Hikari ou Yami lui garderaient là-haut. Il patienta le temps de voir revenir tout le monde.

Petit briefing rapide, Jacen rappela les rôles de chacun et ajouta quelques informations sur des lieux, plus propice pour voir les gens attendre, observer ou passer à l’action. Il indiqua aussi des zones dites  « mortes » là où certains membres ne verraient pas les évènements qui s’y dérouleraient.

Juste avant que tout le monde prenne ses positions, Jacen confia sa seconde arme à Hikari lui expliquant qu’il ne pouvait la cacher sur lui, pas avec la tenue du serveur, il fournit aussi un papier avec le plan des tables du tournoi avec des numéros pour mieux se repérer. Le chevalier et la montagne de muscle étaient devant la récompense. Jacen faisait le serveur, Marek, l’un des barmans. Les deux autres faisaient des clients et Hikari était la vigie. Le tout se mettait en place.

Le patron du casino passa peu de temps avant l’ouverture. Tout le monde était en place. Le tournoi ne commencerait que quelques heures après l’ouverture. Le serveur Eole entrait donc en scène. Il y avait déjà des clients, déjà des joueurs, et des spectateurs. Tout le monde occupait son temps attendant le début du tournoi

Alors, comment ça se passe là-haut, petite ninja ? La météo est-elle clémente ?

Un sous entendu pour savoir si elle n’avait pas de soucis pour voir tout le casino en dessous d’elle. Le pistomancien commença le service à une table de joueur  très calme. Chacun sa boisson, caché derrière des casquettes ou des lunettes de soleil. Tous très sérieux. On aurait presque dit qu’ils étaient tous constipés. Jacen eut un petit rire discret qui serait entendu par la jeune femme. Le mage est interpellé par un groupe de jeunes femmes, qui manifestement, venait faire la fête et sortez de la plage. Il énuméra les différents rafraichissements possibles.  Il revint quelques minutes plus tard avec la commande, l’une des filles lui demanda «s’il faisait des heures supplémentaires » Jacen eut un léger rire et déclina poliment prétextant avoir déjà une petite amie. Là aussi Hikari irait certainement de son commentaire. Savoir si cela serait ironique ou sarcastique ou bien autre chose. L’ancienne rose arriverait certainement à le surprendre. Le magicien fit d’autres allers-retours jouant le bon petit serveur. Peu de temps avant que le tournoi commence Marek l’interpella sur deux personnes qui regardaient vers la scène du tournoi. Eole vérifia mais ces gens là regardaient les machines à sous et les gens qui se plaçaient devant.

Deux hommes, à coté de la fontaine. Je pense que c’est une fausse alerte mais vérifie au cas où.

Le tournoi débuta et la récompense était enfin parfaitement visible et atteignable pour toute personne voulant se ruer dessus mais les deux gardiens étaient déjà devant veillant au grain. La récompense était sur un promontoire, quelques marches pour y accéder. De l’eau autour et les gardiens devant. Les deux autres surveillaient leur coin depuis leur table.

Le tournoi débuta, El pistolero faisait le chemin entre les tables ramenant les consommations aux participants. Tout débutait bien. Le chevalier acquiesça de la tête pour signaler que tout roulait, Marek et les vadrouilleurs aussi. Et Hikari allait très bien, Jacen l’entendait commenter.

Petit nuage, surveille la table quatre et sept, je trouve deux participants bizarres. Mis à part ça, je ne pense pas qu’il y aura quelque chose ce soir. Mais je peux me tromper.

La soirée ne faisait que commencer.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Jeu 31 Aoû - 18:52


Je me sens soulagée lorsque Jacen me donne le numéro de ma chambre. Une chambre individuelle. C’est parfait. La 112, au nom de Néril Thorn. Il y avait pensé, comme j’aurais pu m’y attendre. Il profite que nous parlions travail pour me tendre une boite. Je l’ouvre. Je le vois, et Jacen m’explique. C’est une petite lacryma de communication. Il aura la même lui aussi. Comme ça, on pourra se tenir informer de tout ce qu’il se passe. Ça me rassure un peu. Du haut de mon perchoir, je ne vois pas comment j’aurais pu les prévenir d’un quelconque danger. À moins de me jeter dans la salle au milieu de la foule, ou de le leurs gueuler le plus fort possible… Moyen, niveau discrétion. Au moins, c’est un problème de résolu. Je reste un peu avec Jacen, le temps de finir mon verre. On ne parle pas vraiment, mais je ne le lâche pas tout de suite. Après tout, on a encore du temps. Puis après de longues minutes, je le laisse vaguer à ses occupations, le remerciant pour le verre et la chambre, tandis que je me dirige dans la partie hôtel du casino. Je vais chercher ma clé au comptoir, sous le nom que m’a dit mon camarade. Je la récupère donc, et en moins d’une minute je m’enferme dans la chambre cent douze. J’entrouvre la fenêtre pour laisser le champ libre à mon corbeau, puis je me fais couler un bain. Oui j’avais dis une douche, mais bon, j’ai le temps. Et un bon bain moussant, ce sera parfait pour encore mieux me détendre.

Après bain et sieste, soit après un long moment de repos, je me décide à me lever. L’horaire imposée par Jacen approche. Je mets une tenue assez sombre. Je ne pense pas que beaucoup de personne prendront la peine de lever les yeux au plafond. Mais si ça devait arriver, comment rester dans l’ombre s’ils remarquent une tache claire se déplacer entre les plateformes ? J’opte donc pour quelque chose de plutôt discret dans l’ensemble. Fait assez rare pour moi, je laisse toutes mes armes dans ma ‘‘dimension de poche’’. Et par toutes, j’entends également mon sabre fétiche. Mon job, c’est de me battre qu’en extrême nécessité. Donc je la laisse. Mais elle restera au chaud dans l’ombre de mon pouvoir. Refermant la fenêtre, j’appelle mon oiseau et quitte la chambre, gardant la clé sur moi. Je rejoins Jacen et le reste de la bande à l’endroit où nous nous sommes quittés il y a quelques heures. Il nous fait un rapide rappel de nos rôles. Ajoutant des conseils sur les endroits à observer, les zones difficiles à surveiller, etc. Les autres prennent leurs places, et je m’apprête à faire de même, lorsque Jacen me demande de garder une des armes. Son costume, qui est plus sa tenue classique, ne lui permet pas de bien les cacher. J’accepte sans problème, lui assurant que mon oiseau lui ammènera au moindre besoin. Il me donne également un plan plutôt détaillé de la salle. Ça m’aidera à mieux me repérer et à donner des infos précises. Je mets un peu plus de temps pour prendre place que les autres. Après tout, ils sont tous postés dans la salle même. Moi je dois encore grimper jusqu’à mes perchoirs..

Une fois en haut, je mets en place ma petite lacryma de communication, et j’entends presque immédiatement la voix de Jacen me demandant si tout est bon. Je lui réponds de manière affirmative. Le casino ouvre, et la soirée commence calmement. Le temps que tout le monde arrive. Au début, je n’ai même pas besoin de bouger. Je reste sur une passerelle à observer les quelques tables de joueurs. Les gorilles sont postés près de la récompense. Les autres sont infiltrés. Jacen fait le serveur entre les clients. Un plateau, des verres. Des boissons pour tout le monde.

« J’aurais du prévoir quelques boissons, en plus de ma petite bouteille d’eau. Rester en planque là-haut, ça va être long... »

Je parle à voix haute. Personne ne m’entant, enfin à part Jacen. Alors je me permets, cette fois, d’exprimer chacune de mes pensées. Et puis, ça m’amuse de l’embêter un peu. Enfin, s’il faut être honnête, il y a bien des moments où j’aurais aimé ne rien entendre. Mon camarade, servant un groupe de jeune femme, habillées comme pour une soirée maillot. L’une d’entre elles gloussant et demandant directement un extra. Enfin, ce n’est pas vraiment ses mots. Elle voulait savoir s’il faisait des heures supp. Mais le message est bien clair. On ne demande pas ça pour rien en général. J’hésite entre être grossière et méchante, ou simplement blasée. Pour être honnête, j’apprécie pas trop. Je n’apprécie carrément pas, même. Si les quatre jours je dois écouter de force ce genre de requête, ça risque de me jouer sur les nerfs. Jacen argumente poliment, sortant un joli mensonge comme quoi il aurait déjà une copine. J’ajoute sèchement dans son oreille.

« Nan mais cette… En voilà une qui adorerait que tu lui offres autre chose qu'un simple verre sur un plateau d'argent. »

Les gens arrivent de plus en plus. J’arrête de camper à un endroit et me mets à arpenter chacune des passerelles. Avec le casino qui se remplit, je ne peux plus avoir une vue d’ensemble est restant à un seul endroit. J’observe donc la salle de tous les endroits possibles. Avant le début du tournoi, Jacen me demande de surveiller deux hommes au niveau de la fontaine. Je garde un œil sur eux un moment, mais  réduit les doutes de mon camarade. Ils sont quelconques. Ou du moins, ils ne font vraiment rien de suspect. J’arrête de les observer et balaye d’un regard toute la salle. Mon regard s’arrête sur un grand personnage. Un type grand, maigre, blond. Il est vraiment taillé comme une allumette. Une allure de majordome, habillé comme un pingouin. Très élégant, il a l’air d’être dans une plutôt bonne situation. Rien de suspect en somme. Mais il est seul, dans son coin. Je ne distingue même pas de verre à sa main. Il ne joue pas, il n’est pas accompagné. Il reste dans son coin. Je ne sais pas ce qu’il est venu faire, mais je pense que je vais le surveiller, lui. Lorsque le tournoi commence, je le vois se rapprocher un peu des tables réservées aux joueurs. Il aurait pu être un inscrit voulant rester sobre pour le tournoi. Mais il ne prends pas place. Il reste là, immobile, à quelques mètres d’une des tables. Je jette un coup d’œil vers la récompense. Je ne peux m’empêcher un petit commentaire, ni le rire qui suit l’image que je me fais.

« Des gardes d’entrée, une douve… La récompense ressemble plus à un mini château-fort qu’autre chose. »

Quelques temps après le début du tournoi, Jacen me demande de surveiller deux tables. Deux joueurs lui semblent suspect aux tables 4 et 7. Je regarde sur le plan pour bien repérer les tables. Je bouge sur ma plateforme, et fais le guet pendant quelques mains. Les deux joueurs prennent leurs cartes, misent, gagnent et perdent. Je les vois tourner leurs têtes régulièrement vers la montagne de récompense. On pourrait presque dire qu’ils bavent. Ils ne bougent presque pas, ils ont l’air tendu, mais plus à cause du tournoi qu’à cause d’un plan de vol. Rien qui m’a l’air vraiment suspect. Après quelques minutes d’observation, je donne mon verdict au serveur-pistomancien.

« Les types des deux tables n’ont pas l’air de menace. Ils observent certes la récompense avec insistance. Mais je pense juste qu’ils ont très envie de gagner. Par contre… »

Je tourna la tête encore dans un coin près des tables de joueurs. Le même que je surveille depuis un moment. Et le type est encore là. Le majordome blond. Il a un verre cette fois, mais il m’a l’air vide. J’en informe Jacen.

« Il y a un type seul depuis un moment, loin sur ta droite. Il consomme à peine, ne bouge pas, et j’ai l’impression qu’il observe les alentours depuis un moment. Ce n’est peut-être rien, et comme tu l’as dit ça m’étonnerais également qu’un problème survienne le premier soir. Mais il faudrait peut-être voir ce qu’il fait. »

A part ça, rien de suspect. Je donne à mon camarade sa description, et l’endroit où il reste le plus précisément possible. Je m’aide du plan pour lui donner le numéro de la table la plus proche. La 9, il me semble. En attendant la décision de Jacen, je garde un œil sur le type suspect, avant de de nouveau me déplacer sur ma plateforme. Je ne dois pas m’arrêter sur un seul type. Mon poste de vigie s’étend sur toute la grande salle, et je ne peux pas m’attarder sur une seule personne. Maintenant que Jacen est au courant, c’est à lui de gérer.

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 30
Localisation : Dans une fabrique de gateaux

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2962
Magie: Pistomancien
avatar
Administrateur | El Pistolero
Administrateur | El Pistolero
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Dim 17 Sep - 16:06

La soirée ne faisait que commencer et les commentaires de la jeune femme aussi. Tous faisaient sourire le magicien, il aurait voulu que Nestor et Elleanore et les autres roses soient présents ici. La mission aurait été simple pour les roses au complet et très amusant, c’était une certitude.

Quoi, tu veux que je t’offre à toi aussi plus qu’un simple verre sur un plateau d’argent ? Je suis dans la chambre 117 si t’es intéressée, elle se trouve en face de la tienne. Fit-il en lâchant un petit rire en pensant comment cette conversation pourrait finir avec Elleanore et Nestor pour renchérir.  

Cette conversation aurait fini sur complètement autre chose, concernant les habitudes des uns et des autres, Nestor aurait fini par parler de l’économie de la pêche après des liens de cause à effets très bancales. Près du bar, Jacen échangea avec Marek quand Hikari confirma que les deux joueurs n’étaient pas pertinents et enchaina avec un nouveau suspect.

Vers la neuf… Hum. Ok je vais voir. Pendant ce temps, va vérifier un type que Marek m’a signalé. Un gars cheveux noirs, lunettes, habillé presque de la même manière que moi. Il rôde non loin de la porte de service. Marek sera grillé s’il s’intéresse trop à lui.

Le pistomancien se dirigea vers le mini château fort pour ravitailler en eau les deux gardiens. La soirée serait longue et ils ne pouvaient pas bouger. Ils échangèrent quelques mots pour ne pas être suspect, une rapide mise à jour des impressions et des gens. L’ancien espion prit la commande la table neuf tout en décryptant le suspect d’Hikari.

Bonne pioche. Dit-il en repartant vers le bar. Son monocle enregistre quelque chose et le fait de le voir tapoter ses doigts sur la cuisse. Il est entrain d’apprendre sa zone du casino pour la restituer. Le tien fait quoi ?

Quelques instants plus tard, Eole fut légèrement bousculé par l’élémentaliste qui lui remettait au passage un message. Il le transmit à Marek qui avait le temps de le lire sans éveiller de soupçons.

Notre ami en a trouvé deux qui font bien l’affaire.
Je vois. Je vais vérifier.

Jacen s’éloigna du bar avec sa nouvelle commande.

Quand t’as fini avec le type de Marek, va au niveau des petites machines... Je l’ai appelé glingglingland sur ton papier. Il devrait avoir un suspect, je vais m’occuper de la table quatorze.

Quelques minutes plus tard, le pistomancien avait observé l’homme à la table quatorze mais n’était pas convaincu. Il en discuta quelques instants avec Marek puis reprit son colportage de boisson. Ce petit jeu durant jusqu’à quatre heures du matin. Les mages avaient fait le boulot. Des gens étaient détectés, observés et classés en pertinent ou non pertinent, une bonne trentaine pour seulement quelques uns. Le tournoi avait commencé à éliminer les participants. La moitié d’entre eux avaient déjà été éliminés. Avant de laisser quelques heures de repos bien mérités à l’équipe, Jacen fit un petit débriefing de la nuit, une fois le casino vide.

On a identifié quatre à cinq personnes suspectes cette nuit. Pas moyen de savoir s’ils sont là pour regarder le tournoi ou le vol de la récompense. Je pense qu’ils tenteront le coup le troisième soir ou le quatrième soir quand tous les yeux seront braqués sur les tables des demi-finales ou celle la finale, s’il y a un coup de prévu. En tout cas, c’est ce que je ferai. Une bonne partie des participants ont été éliminés mais ils vont rester jusqu’à la fin du tournoi. La récompense a été mise au coffre pour la journée, elle sera ressortie ce soir. Donc repos pour tout le monde. Ramenez-vous une heure avant l’ouverture du casino. Bon boulot tout le monde.

Laissant l’équipe vaquait à ses occupations pendant le repos, le magicien retourna dans la salle maintenant déserte, il lui fallait comprendre ce que les quelques personnes repérés avaient fait. Il allait prendre une bonne heure pour se mettre à leur place et se remettre en situation. Pendant cette heure là, il se creuserait l’esprit en essayant de se mettre à la place des voleurs. Une fois terminée, le pistomancien irait se reposer et se détendre quelques heures dans sa chambre.

___________________________________________________________________

Moi et Ma magie
Je parle en #1FA055 pour les nouveaux rp
Mes pensées sont en italiques et si mes pensées sont entre "guillemets" c'est Mini-jacen qui parle pour ramener sa science de la bêtise ^^
Milliana, l'esprit de mon arme parle en Crimson dans mes pensées. Vous ne pouvez pas l'entendre sauf si je vous dis le contraire ^^
Paroles d'Alexandryna en SteelBlue. Même remarque pour Milliana

Bonds of people are the true power.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 223
Date d'inscription : 15/04/2014
Age : 19
Localisation : Si vous ne me voyez pas, c'est que je ne suis pas là.

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2701 PM
Magie: Shadow Magic & Reequip : The Ninja
avatar
Até
Até
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas. Sam 30 Sep - 15:51


Je ne relève pas les remarques de mon camarade. J’essaye tout du moins. Même si j’esquisse un sourire. Je le laisse s’occuper du majordome louche, et lui me mets sur la piste d’un autre suspect potentiel. Je le cherche, près de la porte de service, et le trouve plutôt vite. Merci à la description de Jacen. Je le surveille pendant de longues minutes, écoutant d’une oreille ce qu’il se passe du côté de Jacen. Mon suspect n’a pas l’air de vouloir trop bouger, toujours non loin de la porte. C’est vrai que son habit fait penser à celui de Jacen et des autres serveurs. Je le suis de ma passerelle. Tandis que mon camarade me fait une petite conclusion sur mon suspect. Bonne pioche, apparemment. D’après lui, il enregistre et mémorise la disposition de la salle. En voilà un qu’on va devoir surveiller. J’avoue être un peu fière. Jacen me demande alors où j’en suis avec le mien.

«Il a l’air de surveiller tout le monde.. Un peu comme nous. J’ai l’impression qu’il surveille les allées et venues de certaines personnes. Le type, Marek, il fait bien de ne pas insister. Il devrai éviter de trop l’approcher jusqu’à la fermeture du casino. Si on se fait repérer dès le premier soir… »

Jacen, lui, continue à traquer, et me mets sur la piste d’un autre suspect. Il me demande de chercher vers.. comment il a appelé ça ? Glingglingland. Original pour des machines à sous. Je suis le plan qu’il m’a fait, même si je commence à m’habituer à la disposition du casino. Peut-être que je n’en aurais plus besoin demain soir. On verra bien. Je m’occupe donc du type près des machines. Je le file pendant de longues minutes, et reste longtemps indécise. Je me décide finalement sur le fait que la personne ne représente pas une menace. En espérant ne pas me tromper. La soirée suit son cours. Et ce sont de longues heures qui s’enchaînent, s’ennuyant que rien ne se passe, mais espérant en même temps que le calme dure. On va pas non plus souhaiter le vol de la récompense. Mais faut dire que ça ferait un peu d’action. Jusqu’au petit matin, Jacen me mets sur la piste de  différents types, sortant des blagues de temps en temps. Je fais de même. Avec peut-être un peu moins de blagues tout de même. Puis petit à petit, les tables se vident, la salle également. On approche de la fin, c’est pas trop tôt. La soirée finie, le premier tour de tournoi clos et les clients partis, on se rejoints tous pour débriefer de la soirée. Les serveurs délaissent leurs plateaux, et je descends de mon perchoir. On se retrouve, pour écouter le serment de père Jacen. Un bon résumé de la soirée. Quelques suspects, rien de certains pour autant. La récompense sera en sûreté pour la journée, donc on peut aller se reposer tranquillement jusqu’à demain. C’est sur cette bonne nouvelle que se termine la première journée de mission.

D’un seul et même mouvement, on se dirige tous vers l’escalier. Enfin pas tous, mais la plupart sont tout de même fatigués de cette soirée. Moi comprise. Prêts à monter à l’étage pour nous reposer. Comme un groupe à qui on vient de sonner le couvre feu. Comme une petite colo de vacances. Dis comme ça, on a tous l’air bien moins impressionnant. Cette pensée m’arrache un rire silencieux. En observant la meute bouger, je repère Jacen au loin. Lui n’a pas l’air d’aller se coucher, loin de là. Il me donne plus l’impression qu’il va rester ici pendant des heures et réfléchir à la soirée. Et ça ne m’étonne pas vraiment de lui. Je m’approche, sortant le flingue qu’il m’a filé. Je l’avais presque oublié. J’allais le ramener dans ma chambre, le garder pour la nuit. J’y aurais penser peut-être en me changeant, le distinguant parmi mon tas de fringues. Mais je n’aurais pas osé lui ramener. Pas après ses remarques. Je préfère pas imaginer les blagues et réactions qu’il m’aurait donné.

« Au fait, tiens. »

Je dépose son arme devant lui, sur la table.

« Tu devrais aller te reposer, toi aussi. Tu supervises déjà toute notre petite opération. Si tu veux quelqu’un pour surveiller, je peux jouer les gardes de nuit pour ce soir. »

Il hoche la tête, sans dire mot. Pas la peine de parler, on a l’habitude. On a fait toutes sorte de missions ensemble, on commence à bien se comprendre. Je n’attends pas vraiment de voir ce qu’il compte faire. Même si je me propose, je suis presque sûre qu’il va rester encore un peu debout. Enfin, il est grand il fait ce qu’il veut. Il récupère son flingue, et je me retourne, et je m’éloigne donc. Direction la cage d’escalier, pour faire plusieurs tours du complexe, avant d’aller me coucher à mon tour. Alors que j’arrive près des escaliers, je me retourne. J’ajoute rapidement, un petit sourire aux lèvres. Je tiens à avoir le dernier mot là-dessus.

« Et tu peux dormir tranquille, je ne compte rien venir te demander cette nuit. Alors ne m’attends pas. »

Un petit clin d’œil, avant de monter deux par deux les marches. C’est parti. Je fais quelques aller-retours dans les couloirs. Surveille de longs instants la salle où la récompense est cachée la journée. Je ne croise personne, enfin presque. Quelques gens qui ont préférés finir leurs soirées dans d’autres bars, et cherchent leurs chambres. Quelques employés encore en plein travail. Je fais le tour de chaque étage plusieurs fois, passant encore plus de fois devant la salle de récompense. Une fois mes tours de garde finis, après n’avoir rien constater de suspect, je retourne dans ma chambre, bien décidée à dormir toute la matinée. Si c’est pour se coucher tous les jours après trois heures du matin, ça ne sert à rien de se lever aux aurores. Et puis, c’est pas des chambres d’auberge au bois grinçant. Ici c’est la classe. Je compte bien profiter et me reposer. La fenêtre entr’ouverte pour laisser mon oiseau faire ce qu’il veut, je m’étale dans les draps. La soirée de demain va être longue encore…



Le lendemain soir, une heure avant l’ouverture, même manège. Petit discours de Jacen pour nous rappeler ce qu’on a à faire. Rapide rappel des rôles et des suspects potentiels à retrouver. Je l’écoute de façon peu attentive. Je n’ai pas tout oublié en une nuit. Je me souviens des principaux suspects, et je les chercherai dès le début de la soirée. Je sais aussi quels coins je dois surveiller en particulier. Une fois son monologue terminé, tout le monde prend place. Et je remonte à l’étage supérieur. Sur mes passerelles. Prête à faire une nouvelle fois des dizaines d’aller retour pour garder un œil partout. Une fois en position, je sors l’outil de communication que m’a filer Jacen hier. Je mets la lacryma dans mon oreille, m’assure qu’elle fonctionne bien. Manquerai plus que je ne puisse plus communiquer avec le monde d’en bas.

« En place, chef ! En l’attente de tes ordres. »

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rp Jaja-Hikari] Rp du retour vers le passé du futur. 2.21 gigowatt, une deloréane et hop on remonte le temps, nooom de Zeeeeuuus !! Des fois le hasard fait bien les choses et vous pouvez revoir une personne à laquelle on ne s'attendait pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses. [Bartemius Croupton Jr.] TERMINÉ
» Le hasard fait bien les choses ! [Ludmila Parker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: "It's like an eternal mystery, an eternal adventure." :: Autres lieux-