Partagez | 
 

 Calypso di Elphias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 17

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
MessageSujet: Calypso di Elphias Sam 3 Juin - 15:22


→ di Elphias Calypso←


→ Nom : di Elphias
→ Prénom : Calypso
→ Âge : 17 ans
→ Guilde : Paladins
→ Magie utilisée : Dragon slayer de l'eau
→ Origine de votre avatar : Katara - Avatar the last airbender 1e G.
→ Code :




→ Physique ←

Qui veux-tu que je te présente, maintenant ? Calypso ? Oh, à voir ta tête, tu as déjà entendu parler d'elle, non  ? Oui, c'est bien la fille des di Elphias. Je me doute que tu as déjà entendu parler d'elle, c'est dans ses gènes de se faire remarquer, après tout. Regarde, c'est là fille, là-bas.

Elle est grande, tu ne trouves pas ? C'est normal, elle mesure 1m78, très précisément, pour 55 kilos. Oui, elle a bien dû passer deux heures à s'en vanter dans tout le Q. G, la semaine dernière... Mais en plus de cela, regarde comme elle semble droite et fière ! Et en effet, ça la grandit toujours un peu plus. De plus, elle possède un corps fin et assez peu musclé. Il faut dire que depuis vu son rang social, c'est assez normal. Et pourtant, maintenant qu'elle a rejoint les paladins, elle ne passe pas mal de temps dans la salle de sport, réveillant de vieux réflexes, du temps de son dragon. Elle n'en reste pas moins est assez bien moulée, avec des hanches développées et une poitrine fine mais néanmoins présente.

C'est amusant de voir à quel point son prénom lui correspond bien. Tout d'abord pour son pouvoir, mais aussi pour son style vestimentaire. En effet, la jeune fille que tu vois ne se prend pas pour n'importe qui. Ainsi, elle a une fâcheuse tendance à aimer les habits chers : robes de bal, ornements sacrés, chaussures à la dernière mode ... De plus, Calypso est souvent vêtue des mêmes couleurs, ses couleurs fétiches : le bleu, le blanc ou encore le vert, toutes les couleurs qui se rapportent à l'eau en général. D'ailleurs, même son armure et son équipement de Paladin sont de cette couleur. Maintenant, regarde la mieux. Sous tout cet étalage de luxe, voix-tu le pendentif ancien, tout abimé, qui se balance sur son coup ? Elle ne le quitte jamais. Il renferme deux minuscules peintures, sur la première un couple et son bébé, sur la seconde un dragon d'azur et une petite fille.

Calypso n'est pas originaire de Fiore, mais personne ne sait ou elle vient. Cependant, on peut supposer qu'elle à beaucoup voyager, lorsqu'elle était avec sa dragonne. Tu vois ses cheveux longs et épais, d'un marron sombre, presque noir ? Et sa peau légèrement mate, qui semble plus extrêmement bronzée qu'autre chose ? Je sais qu'il existe aussi des personnes ayant les même caractéristique à Fiore, mais avec des yeux aussi bleus, grands et pétillants que les siens, elles sont tout de même assez rares. Son visage est globalement assez fin, avec une bouche peu épaisse et un petit nez légèrement en trompette.



→ Caractère ←

Au premier abord, Calypso passe pour une jeune aristocrate sans cervelle, vaniteuse à souhait et à l'attitude désinvolte. En effet, il n'est pas rare de la voir déambuler un peu partout avec les derniers accessoires à la pointe de la mode, offert par un père et une mère sur protecteurs. Pour ne rien arranger, la grande gamine parle fort, et sans ménagement. Il lui arrive assez souvent de ne pas réfléchir avant d'agir et de parler, fonçant tête baissée dans une situation dangereuse, ou blessant les autres aussi bien mentalement que physiquement.

Mais dès qu'on est amené à la fréquenter un peu, on se rend compte que sous cette apparente façade de je-m'en-foutiste et de luxure, la demoiselle cache des blessures psychiques profondes. La perte consécutive de deux foyers reste profondément ancrée en elle, bien qu'elle ne se souvienne plus de ses parents biologiques. Se dévoile alors une jeune femme au fort instinct maternel, cherchant par tous les moyens à se faire aimer et respecter, non pas par orgueil mais pour combler un vide profond. C'est peut-être également lié à son histoire personnelle, mais Calypso aime connaître "le fin mot de l'histoire". En effet, sa curiosité sans bornes l'amènera à se poser pleins de questions, et attention, elle est si tenace qu'elle ne vous lâchera jamais la grappe si elle vous soupçonne avoir des éléments de réponses. Depuis bien longtemps maintenant, une question lui pourrit sans arrêt la vie : qu'est-il arrivé à ses parents biologiques et à son dragon ? De plus, en vérité, la jeune femme sait parfaitement faire preuve de sang-froid et de concentration pour parvenir à ses fins, notamment en plein combat. Elle utilise alors sa réputation de fonceuse sans cervelle pour surprendre et vaincre son adversaire. Obyssia lui a appris, dans sa jeunesse, à être "comme l'océan" : agitée en surface, mais très calme en profondeur. Et je vous prie de croire que la Dragon Slayer sait appliquer ses leçons !


→ Histoire ←

Les Dragons-Slayers sont souvent regardés avec curiosité, enfin, ceux de la première génération (notons d'ailleurs que s'implanter une lacrima dans le corps ne fait pas d'une personne un Dragon-Slayer). Je suppose que c'est nos parents dragons qui éveillent autant la curiosité des gens. Pour la plus grande partie de l'humanité, ils n'étaient que des légendes, ou au mieux des bêtes éteintes depuis bien longtemps. Et pourtant, les Dragons-Slayers, bien que très peu, sont toujours un peu plus nombreux.

Personnellement, je suis née il y a dix-sept ans de cela, au courant du mois de mai X772, bien qu'Obyssia n'ait jamais pu me dire quel jour précisément. En même temps, il ne s'agit que d'un sujet très secondaire pour les dragons. Jusqu'à mes cinq ans, un peu avant qu'elle ne m'abandonne, je ne savais rien de ma première famille, de ma naissance. Ou plutôt, je le savais sans le savoir.

***

- Concentre-toi un peu, Calypso !


Une fois de plus, mon manque de sérieux me valait des réprimandes de sa part. Cette fois-ci, tout ce que j'avais trouvé de mieux à faire, c’était d'envoyer des gouttelettes de boue un peu partout, et en grande partie sur moi. J'avais tout juste cinq ans, mais je ne valais pas mieux qu'une gamine de deux ans. Obyssia grogna, mais cela ne m'intimida aucunement. Elle laissa tomber lourdement ses pattes sur le sol, et je sursautais, tombant dans la flaque brune de boue.
 
- Bon, soit, nous allons faire une petite pause. Je vais te raconter une histoire, mais après ça, promets-moi de travailler.

Je hochais la tête, fière d'avoir remporté ce combat puéril, mais un air ennuyé demeurait sur ma figure couverte de boue. J'adorais déjà ma magie de dragon slayer, à la fois belle et puissance, mais passer toutes mes journées à travailler des techniques de dragon slayer, sans jamais avoir de compagnie autre qu'Obyssia n'était pas très divertissant, voire même un peu déprimant.

- Il était une fois, une toute petite fille. Même si elle venait tout juste de naître, elle était déjà la personne la plus chère aux yeux de ses parents. Pour lui souhaiter la bienvenue au monde, son père lui offrit un lourd pendentif de métal, enchanté pour contenir plusieurs peintures petit format. Il y inséra ensuite une peinture de lui-même avec sa femme et sa fille, quelques semaines après la naissance de cette dernière.

Je rejoignis alors ma dragonne, m'asseyant sur les écailles d'azur luisantes qui couvraient sa patte droite. Du haut de ses six mètres, elle me regardait avec un sourire sur les babines, ses yeux bleus abysse plongés dans les miens. J'étais fascinée par l'histoire de cette petite humaine aux parents humains.

- Mais, alors qu'ils étaient surement la famille la plus heureuse du continent, un drame horrible eut lieu, séparant le petit bébé de ses parents pour toujours. Un dragon, qui poursuivait l'un des siens, arriva dans la région. Il s'agissait d'un mauvais dragons, qui se réjouissait à répandre la terreur, et qui se régalaient d'êtres humains. Les maisons de la ville ou grandissait notre famille furent toutes incendiés et on ne sait pas ce qu'il advient des parents de la toute petite fille, mais on ne les revis jamais. Le dragon qui était poursuivit se sentit coupable de tout ce carnage, et aida de son mieux les survivants. Par la même occasion, il adopta le petit bébé, qui avait survécut par miracle à l'attaque.


Et alors que je l'écoutais, calmement, elle m'amena un lourd pendentif d'acier. Lorsque mon pouce toucha la surface froide du métal, celui-ci s'entrouvrit, dévoilant la photos d'un couple et de leur bébé, qui me regardait de ses yeux bleus, la main métissée tendue vers moi et des mèches brunes s'échappant au hasard de son crâne.

J'avais compris instantanément, et je pense qu'Obyssia avait peur de ma réaction, mais tout ce que je pu dire, les larmes aux yeux, ce fu :

- Merci, maman.

***

Après cet épisode, je fis faire une peinture d'Obyssia et moi-même, ou plutôt je fit un caprice pour l'avoir. Lorsque l'on trouva un peintre suffisamment courageux, je l’incerais dans mon pendentif magique.

Trois semaines après, elle disparue. Nous étions le 7/7/777, une date bien morbide.

Jamais je n'es pu croire à un abandon sans raison. Vous allez dire que c'est idiot, mais c'est comme si mon instinct, ou mon sixième sens comme vous préférez, me criait que la disparition de mon dragon était pour me protéger.

Enfin, toujours est-il qu'après cela, j'ai erré quelques temps seule, dans la ville à proximité. Des gens m'offraient à manger, à boire et de quoi me tenir un minimum au chaud, mais l'hiver que j'ai traversé cette année-là du le plus terrible de mon existence.

Et puis un jour …

***

Je grelottais, bien que l'hiver soit passé. Le temps se réchauffait doucement, mais à ce moment là, j'avais encore froid. Emmitouflé dans mon gros manteau brun, donnée par une femme apparemment en plein divorce, je m'étais réfugiée sous aux pieds d'un imposant immeuble en pierre du quartier riche, à l'abri de la pluie. Les passants me regardaient avec dégout ou pitié, ce qui, dans un cas comme dans l'autre, me brisait le cœur. C'est à ce moment qu'une femme c'est penché vers moi, tout sourire.

- Bonjour petite. Que dirais-tu de venir dans un endroit à l'abri et avec d'autres enfants ?

Ses yeux ne reflétaient aucun des sentiments évoqués au-dessus, juste de la gentillesse. J'avais six ans et j'étais encore une petite fille qui tremblait de solitude, alors j'ai hocher la tête. Après réflexion, heureusement qu'elle me disait la vérité.

***

L'endroit, appelé orphelinat, regroupait plus d'enfants que je n'en avais jamais vue. Bien vite, il s'avéra que je faisait une très mauvaise camarade. Je ne cherchait pas être méchante avec les autres, mais je leur faisaient peur. Il faut dire que mes manières étaient celles d'une sauvageonne, et que j'avais toujours envie de les épater avec mes techniques de magie, alors que je n'arrivais pas toutes à les maitriser. 

Un jour, je fondus en pleurs après avoir accidentellement cassé un bras à l'un de mes camarades particulièrement idiot, qui s'était plus ou moins jeté sur la trajectoire de mon attaque. Je savais que j'allais encore tout prendre. J'avais alors dix ans, et mes chances d'être adoptée se réduisaient de jour en jour.
Mais, parmis les témoins de la scène, ce trouvait un homme d'une cinquantaine d'années et sa femme, du même âge. Ils étaient clients pour l'adoption et me regardèrent me défendre avec acharnement, bien que la cause fut perdue d'avance. À la fin de la journée, la femme vient me voir et les choses se déroulèrent de telle sorte que j'atterri vite chez une famille de riches, les di Elphias.

À partir de ce moment ci, ma vie devient un vrais conte de fée. Si mes parents d'adoption, me traitaient comme leur véritable fille, pour ma part je n'arrivait pas à les appeler autrement que "Veronica"  et "Laurent". Je sais que ça les rends un peu triste, encore aujourd'hui, mais ils me comprennent. On m'apprit à me tenir en société et toutes autre choses utiles dans mon nouveau quotidien, et en parallèle, j'enquêtais sur Obyssia. Je fini par découvrir plusieurs Dragons-Slayer, je veux dire par là des vrais, qui possédaient tous un exeed, cette étonnante race de chat ailés.


→ Hors - RP ←
→ Prénom :
→ Âge : 17 ans depuis peu
→ Hobbies : escalade lecture et un peu tout ce qui permet de s'évader en général
→ Mangas préférés : mmm … question difficile
→ Comment-avez vous connu le forum ? : par hasard
→ Remarque(s) :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Calypso di Elphias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Calypso.
» Calypso Acuos ; Maitre Jedi
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» ▬ La Grotte De Calypso ▬
» Calypso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: Welcome on Fairy Tail No Sekai ! :: Papiers du Madoshi :: Présentations-