Partagez | 
 

 [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Sam 27 Sep - 14:33

A nouvel événement, nouveau style. Et cette fois, plutôt que de me faire un monologue interne, je vais donc vous compter cette nouvelle histoire de cette façon. Plus qu'un hors-série, compte tenu de ma condition de mage sainte œuvrant dans le plus grand silence en tant que maîtresse d'une guilde indépendante, ceci est avant tout le début de mon recueil de combats d'arène. Il faut dire que cette simple perspective de rencontrer des combattants du monde entier, ou au moins de tout horizon de Fiore, c'est un horizon qui me plait tout particulièrement : actualiser les rapports de puissance, jauger la force potentielle de ses adversaires, entrevoir des alliances post-duel ou des embargos ciblés contre la personne ou sa guilde d'appartenance si toutefois un groupuscule était relié à l'un de ces guerriers. Bien évidemment, il n'y a pas que ça qui me motive, mais le rapprochement avec le public me semblait être le meilleur moyen de plaider ma cause solitaire, aussi que d'amadouer un maximum de petites gens dans le but de collaborer avec nombre d'entre elles par la suite. Oui, je suis une femme qui aime faire dans l'unique pierre pour coup double. L'adrénaline d'une situation aussi tendue qu'extrêmement intense au niveau du physique, de la psyché. Un pur bonheur pour une combattante comme moi, la disciple d'Erza Scarlet et Kizashi Sumeragi, l'ancienne fée de Magnolia, celle que l'on surnommait encore comme la Justicière, Thémis.

Mais pour l'heure, je devais m'avancer dans l'arène car l'arbitre de cette rencontre casuelle venait d'annoncer ma présence dans le combat d'aujourd'hui. Un homme mystérieux à la moustache saillante et aux pectoraux tellement sur-développés qu'ils se dessinaient d'eux-mêmes sous le bout de tissu qui lui servait de haut de corps. Puis j'arrivai au centre de l'arène, attendant patiemment mon adversaire, un mage de Lion Heart semblait-il, du nom de Zagi. Inconnu au bataillon.

Il faut vous dire que les seuls noms que je connais de Lion Heart sont : Emil Castagnier, l'actuel maitre de Lion Heart ; Kizashi Sumeragi, l'ancien maitre de Lion Heart ; et Mü Orius, le gladiateur qui était sorti vainqueur de la toute première édition des combats d'arène, après une victoire retentissante sur Shu Toyama, un tigre à dent de sabre qui n'avait pas démérité loin de là. Mon adversaire alors ? Je ne connaissais rien de lui, mais plus sa présence se rapprochait et plus je pouvais en décrire les contours : chevelure longue, rouge sombre, presque sang ; des yeux verts, ronds et quelque peu effrayants, comme si une lueur de folie l'habitait ; des habits amples, noires, couvrant la majeure partie de son corps, donnant une impression de mystère, d'inaccessibilité physique. En bref, un adversaire comme je les appréhendais : beaucoup d'inconnues, de multiples stratégies encore en attente de survenir dans le cortex cérébral jusqu'aux moindres petites fibres musculaires du corps humain, ainsi qu'une envie irrépressible de pouvoir en découdre une bonne fois pour toute.

Et quand mon adversaire fit place nette sur le centre de l'arène, je pris le temps de lui afficher mon plus beau sourire de gamine excitée par la situation, comme si le jouet de ses convoitises venait de se présenter à elle comme un trophée à remporter par tous les moyens nécessaires. Puis je reportai mes bras en croix, contre ma poitrine, mettant en valeur mon galbe pectoral. Et enfin, un petit message de courtoisie.

« Alors c'est toi le fameux Zagi ! *reportant mon regard vers son arme* C'est une bien belle arme que tu possèdes là ... tu t'en sers souvent ? Non parce qu'avec ça, tu risques de prendre très vite l'avantage ! Pauvre de moi, une pauvre femme qui ne se bat qu'avec sa seule force physique ... *facepalm* ... tu penses que tu sauras ne pas me ridiculiser avec tes chaines ? Pas que je doute de tes capacités, mais ce n'est pas trop mon délire, les chaînes. Qu'en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Sam 27 Sep - 15:59


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.01
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


Et voilà. Sans savoir ni pourquoi ni comment, je me retrouvais encore dans une sacrée merde, et tellement bourré que je ne savais même pas de quelle façon j'avais réussi à me retrouver dans une arène. Je n'avais plus aucun souvenir de ma soirée d'hier soir, si ce n'est la murge absolument incroyable que je m'étais collée pour fêter une demi-journée de sobriété. Ma tronche devait être sacrément glauque à voir, mais quoi qu'il en soit.

J'avançais lentement dans l'arène, complètement givrée, alors que les quelques spectateurs au combat hurlaient pour se réchauffer. J'avais simplement envie de gueuler plus fort qu'eux afin qu'ils la ferment, mais ce ne serait pas courtois. Et surtout, forcer comme ça sur mes cordes vocales pourrait me faire dégueuler à tout moment. J'étais titubant, encore saoul de la veille, et désormais je distinguais mon adversaire. Encore une fois, la chance avait décidé de me pisser sur la gueule. Une autre pimbêche. Une grognasse à forte poitrine qui veut se donner un "genre" au combat, sûrement pour prôner l'égalité des sexes; et en plus, contrairement aux quelques minettes encore innocentes que j'avais eu l'occasion de croiser dans Freesia, cette fois je tombais sur une vieille peau, un vieux morceau de carne qui avait dû passer dans toutes les mâchoires des chiens de la ville avant d'atteindre cet état. Incapable de se présenter simplement, le seul geste qu'elle eut était de remonter sa poitrine avant de causer. À croire que les femmes ne savaient faire que ça : Parler sans cesse, et mettre leurs seins en valeur. Après tout, lorsqu'on n'a que ça...

Poliment, je l'écoutais. Mais c'était un supplice. Encore une grognasse qui usait du sarcasme pour paraître plus intelligente qu'elle ne l'était. Ma répartie fut cinglante, bien plus que si j'avais été sobre. Malheureusement pour elle, ça faisait plus de cinq mois que je n'avais pas passé une journée sobre.

"Cesse tes manières la vioque, t'entendre causer me gonfle. Tu parles déjà d'armes et de chaîne, mais ne comprends-tu donc pas que je ne sais pas ce que je fous ici ? Enfin, tu en sais peut-être plus que moi, tu sembles avoir déjà acquis une certaine expérience et une certaine sagesse."

J'avais trente-trois ans, mais je ne les faisais pas et je ne les sentais pas. Pour moi, j'étais encore un jeunot légèrement penché sur la bouteille. Des illusions bien vite balayées lorsque je me remémorais les années de ma vie précédant la mort de Lily. J'avais passé de bons moments, il fallait croire que ma vie était désormais la pénitence à toutes mes fautes passées.

"Et puis, c'est quoi cette merde ? Pourquoi y'a de la glace partout autour de nous ? On est en mai, foutues saisons déréglées. C'est la faute de la couche d'ozone, du système actuel, de la politique, et gna-gna-gni, et gna-gna-gna... je faisais bouger ma main en décrivant des cercles pour souligner l'accumulation et le manque de logique de mes phrases, avant de regarder d'un air narquois la jeune femme qui s'opposait à moi. Pardonne-moi si ça manquait de crédibilité, j'essaye de m'y faire, mais parler pour ne rien dire comme une pétasse c'est pas mon truc."

Ça y est, les hostilités étaient lancées. D'un côté, une femme que j'estimais plus forte que moi même si je me foutais d'elle, et de l'autre, un type lambda, Anima, et environ douze litres d'alcool éparpillés sur une semaine dans le sang. Autant dire que tout s'annonçait mal pour moi.

C'est à ce moment que j'entendis la voix de l'arbitre à travers un mégaphone qui, résonnant par écho et par puissance vocale, me lancinait les oreilles comme s'il tentait jouer au docteur avec mes tympans. Encore une tare insupportable qui rajoutait dans le pittoresque déjà bien distinguable d'un combat dans un milieu qui ne me plaisait pas. Je me contentais de baisser le regard sur la glace, lassé de toute cette mise en scène. Si quelque chose devait se passer, et si un combat devait avoir lieu, qu'il se fasse. Après tout, je n'étais plus à ça près.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Sam 27 Sep - 16:57


Du moment où il commença à me parler comme à une demeurée, avec son attitude éméchée et son air de rien y comprendre, tu ne fis alors pas attention au moindre qu'il te relança. Perte de temps pour lui ? Alors perte de temps pour toi, réciproquement. Au lieu de ça, je reportai mon regard sur les fondations de l'arène qui nous entourait : une sorte de château fort, disposant de plusieurs ailes, remparts, des portes dérobées, des fissures imperceptibles, des jardins de ... glace ? Alors comme ça nous étions en plein paysage médiéval aux allures de terres froides par excellence. Bwoarf, ce n'était pas comme si je n'avais pas été déjà en terres glacées inconnues, comme à Hakobé par exemple. Bon, certes, ce n'était pas aussi froid que maintenant, mais ça pouvait faire office d'entrainement préalable pour résister à l'air ambiant givré.

Mais heureusement pour moi, j'avais de quoi m’accommoder de cette température arctique, en la présence d'une de mes tenues que je m'empressai de revêtir, l'Eternal Snow : l'alliance d'un pantacourt blanc près du corps en une matière protégeant du froid. Au-dessus se trouve un tee-shirt à manches longues et aussi de couleurs blanches et également dans un tissu très résistant au froid. Le tout, bien au chaud à l'intérieur d'un long manteau de couleur bleu ciel, résistant au froid, qui a pour spécificité de produire en permanence des petits flocons de neige en quantité variable selon la résonance avec la puissance magique libérée. En bref, je m'étais changé en reine des glaces, et possédait en qualité de revêtement de mains et de pieds, mes armes résistantes au froid polaire.

Au fur et à mesure que je contemplai l'infrastructure antique et couverte de givre, une voix lancinante pour mes oreilles et qui déblatérait on ne savait quel discours, se faisait de plus en plus sarcastique, voire limite insultant lors de l'énonciation du mot "pétasse". Alors comme ça il pensait être en le droit de me juger de la sorte, alors que de mon côté, je n'avais fait allusion qu'à une partie de son visuel, soit les espèces de chaines partiellement apparentes ? Eh bien le petit père allait être servi, bourré ou non, ça allait faire mal. D'ailleurs, l'arbitre n'allait pas tarder à donner le top départ. 10 .. 9 .. 8 .. 7 .. 6 .. 5 .. 4 .. 3 .. 2 .. 1 .. Duel !

« Bon, mon p'tit vieux ! J'vais pas te cacher que je compte m'amuser un peu avec toi quand même. Alors tu m'en vois désolé, mais en ouverture, je vais devoir jouer la fille de l'air ! *sortant deux éventails accrochés derrière son dos* Tu vois ces magnifiques jouets ? Eh bien ... il me semble qu'en les utilisant comme ceci ... *opérant deux balayages aériens avec les deux éventails* ... ah bah oui ! Tu le sens arrivé ? Le blizzard ? Oups, je crois bien que c'est trop tard ! A tout à l'heure ! »

Grâce aux éventails, je redirigeais les vents glaciaux dans la zone où Zagi et moi nous trouvions. Grâce cette petite tempête de givre, j'en profitai pour courir dans l'enceinte du fort, pour une petite partie de cache-cache, avec comme objectif : se cacher pour mieux appréhender la cible, et lui mettre quelques bonnes petites fessées bien méritées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Dim 28 Sep - 19:16


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.02
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


J'avais perdu ma concentration. La voix stridente de mon adversaire me dérangeait plus qu'autre chose, et j'avais beau regarder l'allée extérieure du château dans laquelle nous étions, je possédais de très mauvais pressentiments. J'avais d'ailleurs bien raison de me méfier, remarquant en me retournant que cette grande allée n'étaient reliées à rien, et que si je mettais le pas hors de ces dalles suspendues, ce serait une chute vertigineuse de plusieurs mètres dans le vide qui m'attendait. Sans savoir si mon adversaire s'en doutait ou non, alerté par ses mots, je sentais le vent glacial qu'elle projeta de ses éventails s'abattre sur moi.

Dans le but de protéger Anima, je me mis en première ligne face à cette tempête, l'épaule gauche rabattue vers l'avant pour m'empêcher d'être soufflé comme une feuille. Malgré un recul de près d'un mètre, je réussissais à ne pas plonger dans le néant, remarquant avec stupeur que mon adversaire avait disparu. Si au premier abord je combattais simplement pour passer le temps, je me rendais compte que c'était la mort qui était en jeu, raison pour laquelle il me fallait me sortir les doigts du cul. D'un pas de course rapide, je rejoignais l'intérieur du fort à sa recherche.

Toutefois, je fus happé par un carrefour. Deux allées de chaque côté m'empêchaient de me rendre à sa recherche avec précision, tandis qu'en face de moi se trouvaient les jardins gelés, une énorme surface de terre gelée, dont le cœur n'était autre qu'une ancienne rivière, ou un simple point d'eau profond, givré en son extérieur mais toutefois liquide à une température très basse au-dessous. La mort sous l'iceberg, en quelque sorte, ce qui me donna une idée. Dans le rôle du prédateur, la proie aurait raison de mes griffes grâce aux nombreux pièges qu'elle avait le temps de dresser, en l'attente de mon arrivée. Dans le rôle du gibier, j'étais plus à même de prendre le terrain à mon avantage et de tirer sur le chasseur, ce qui me fit changer complètement mon point de vue : Cessation de la recherche, Sélès passe en deuxième plan. Il me fallait dans un premier lieu mettre toute une stratégie au point.

Remarquant qu'elle n'avait pas choisi les jardins gelés comme repère, ces derniers n'étant que blancheur au cœur des pierres glacées du fort, je m'y rendais dans la hâte, principalement pour me rendre au cœur de la salle, au-dessus de cette banquise. Je déposais Anima en son centre, comme le corps d'un enfant perdu, avant d'allonger ses chaînes en les faisant passer sous la neige.

En effet, cette neige étincelante me permettait de cacher les chaînes qui nous reliaient, véritable frein à ma furtivité, avant de chercher un endroit où me cacher. Malheureusement, il n'y en avait pas beaucoup, si ce n'est à une dizaine de mètres où se trouvaient probablement un petit verger, et où se dressaient des haies mortes recouvertes de neige, dans un coin de la pièce, capable de dissimuler ma présence.

Comme un sniper face à sa proie, il me fallait avoir un moyen de la regarder. Du bout des doigts de ma main gauche, je perçais un petit trou duquel je pouvais regarder, tel le judas d'une porte, qui me permettrait de garder un œil sur ce qui m'entourait. Mon seul défaut était que je n'étais pas caché d'une vue plongeante, mais ça, il fallait le savoir.

Tout était érigé pour tendre un piège à cette folle furieuse. Anima, au creux de la pièce visible par tous, pouvant faire croire que je l'avais abandonnée, liée à des chaînes souterraines. Quant à moi, caché, j'attendais patiemment la venue de Sélès.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3090
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 22

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
Administrateur | Moustache
Administrateur | Moustache
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Lun 29 Sep - 23:26

L'arbitre regardait avec calme ce début de combat d'arène. Pour le moment, il n'avait posé l'oeil que sur peu finalement, cette introduction au combat se constituant principalement d'une joute verbale plutôt cinglante.
Certains spectateurs commençaient presque à trouver le temps long quand la mage sainte utilisa l'arme de l'arène gelée qu'elle avait choisie. L'effet émerveilla tout d'abord les gradins, mais, bien vite ils retournèrent au silence de l'attente.

L'arbitre commençait à tapoter ses doigts contre la bordure où il s'appuyait. Il pressa le bouton de son micro et lança d'un ton presque sadique : "j'ai l'impression que vous n'avez pas assez froid !"

Si tôt dit qu'il déclenchait un événement climatique. De derrière l'une des lointaines montagnes que l'on percevait du château, un épais manteau blanc s'avançait, tout d'abord de manière quasi indécelable, puis bientôt presque trop rapidement. Le château fut pris d'un violent vent glacial qui portait ci et là quelques flocons et grêlons, balayant les volets qui tenaient encore aux fenêtres et qui grinçaient dans cette nature agressive.

Le colossal juge de l'arène terminait par un grand sourire : "pour vous réchauffez, vous n'aurez qu'à vous taper dessus".

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 30 Sep - 0:00


J'avais pris mes jambes à mon cou, ou presque. En fait, j'étais partie me cacher dans l'enceinte même du fort. Dans le hall, j'avais repéré une allée centrale, avec un jardin de givre, et un verger en fond de pièce, donnant sur l'extérieur. Un endroit bien trop logique pour s'y cacher, alors je préférai à ce lieu, une autre petite salle, dans l'aile à l'Est du jardin, faisant office de chapelle. La tactique était simple, se cacher derrière l'immense statue de marbre blanc, et attendre que quelque chose ne s'y passe, quitte à sortir en mode warrior de ma cachette, et provoquer le rouge à vêtements amples de visu. Mais c'était sans compter la ruse du lion de Freesia qui aura sans doute préféré se diriger autre part, pour m'attendre et me cueillir quand je ne m'y attendrais pas. Au final, tout allait se jouer dans une guerre des nerfs, à savoir qui des deux craqueraient en premier : lui qui venait de se retrouver pantois devant ma fuite ? Ou moi, qui me sentait encore aigrie de l'insulte proférée à mon encontre ? Des minutes, peut-être, des heures ... voilà le programme qui nous attendait Zagi et moi.

Enfin, si et seulement l'arbitre n'intervenait pas. Et ... ce ne fut pas le cas. Le grand manitou de cette arène venait de prendre la parole, et nous apostrophait, nous, les combattants, en insistant sur le fait que nous n'avions visiblement pas assez froid. Quoi de plus normal ! J'étais dans ma tenue des neiges éternelles ... mais Zagi, lui, résistait bien mieux que prévu. Et ça, oui, ce n'était pas normal. Alors la voix du speaker se tut, et très vite, une sorte râle rauque, sifflant et chuintant se fit entendre tout autour du château. Puis la température se rabaissa encore de quelques degrés, m'alertant déjà à la sensation que ma tenue me provoquait : des picotements de fraicheur sur la peau, et quelques frissons dans le dos. Visiblement, l'arbitre avait eu à cœur de refroidir l'atmosphère, et se re-manifesta en nous conseillant à Zagi comme à moi de nous battre si nous voulions un peu de chaleur. Au moins, le ton était donné. Mais ce bruit de fond ... ce son presque apocalyptique qui provenait de l'extérieur ... et cette rage intérieure qui m'habitait suite au mot "pétasse" à mon égard. Un mix de raisons qui me poussa alors à m'éloigner de ma position, me ramenant alors vers l'entrée, face à l'allée que j'avais remarquée plus tôt.

Au dehors, la tempête de glace, de givre et de neige. Une bourrasque violente et implacable, qui s'insinuait par les fissures du château, par les trous de serrures des portes de-ci et de-là, et par les absences de toitures de certaines parties du château, dont ce jardin de glace au loin. Décidément, les aléas de cette arène jouaient en ma faveur, car non seulement ma tenue me permettait de réguler ma propre température pour tout juste supporter ce froid digne des steppes glacées d'Earthland, mais aussi, je possédais une arme inédite qui me permettrait bien des facéties, et que Zagi regretterait de ne pas avoir prise plus tôt. Mais pour l'heure, je pris le chemin du couloir me menant droit vers le jardin d'hiver. La lumière était quelque peu obscure du fait de l'épaisseur du blizzard de l'extérieur, et des vents provenaient des hauteurs directement perpendiculaires à ces jardins, en raison de la fameuse absence de toiture. Plus loin que ce jardin, une sorte de pièce donnant également sur l'extérieur de la bâtisse principale, une sorte de verger. Je ne voyais malheureusement pas de silhouettes, mais par mesure de précaution je m'en rapprochai. Doucement, mais sûrement.

Et à quelques mètres de ce qui devait être le jardin, une vision plutôt atypique. Une sorte de squelette, seul, déposé à même le sol, au centre de la minuscule pièce en intérieur-extérieur direct. Mais aucune trace de Zagi. Était-il dans le coin ? Attendait-il que je m'approches de ce tas d'os pour me tendre un piège ? Je ne savais rien de tout ce stratagème perfide qu'il me tendait, mais pour autant, j'allais essayer de déjouer une partie de son plan, en agissant à même cette ossature allongée sur le bitume givré. Je sortis mes deux éventails en vue de leur seconde utilisation respective, et attendis le bon moment, qui survint bien deux ou trois minutes après m'être arrêtée en pleine marche jusqu'à la zone proche du squelette. Un filet d'air violent jaillit alors de par le haut, de depuis le cataclysme polaire déclenché par l'arbitre de l'arène. Ni une ni deux, j'agitai alors tes armes souples et ventilatoires, pour rediriger les flux du blizzard dans une direction longitudinale et droit devant ta position. Les bourrasques glacées prirent dans leurs tenailles le squelette, et une petite partie du verger de derrière, s'arrêtant tout près de la haie morte qui se dressait au-delà de l'allonge des vents, comme une entité seule, vide de vie, mais résistant par miracle au courroux du zéphyr arctique.

La zone comprise entre le jardin et le couloir menant au verger, elle, était devenue banquise. Des blocs de glace s'étaient amoncelés jusqu'à prendre en otage le squelette posé sur le sol, révélant alors quelques chaines qui partaient de ça et là de sa géolocalisation. Je compris alors que si par mégarde j'avais voulu jouer l'aventurière, j'aurais alors pu payer mon effronterie chère, très chère. Mais pour le moment, je tenais en prisonnier l'amas d'os qui, dans un flash rétrospectif, ressemblait presque en tout point au squelette que trimballait ce mage de Lion Heart sur son bras. Coïncidence ? Preuve d'un affrontement précédent dans cette même arène ? Et ces chaines qui se dirigeaient un peu partout et presque surtout vers le verger : une indication quant à la position de Zagi ? Possible, mais je ne pouvais maintenant pas l'atteindre, à moins de faire exploser les blocs de glace produit par le rassemblement de la bourrasque créée par l'arbitre, et redirigée de force par tes éventails de depuis les hauteurs. Je pensais que ce squelette emprisonné dans la glace serait un avantage ? Une supposition conditionnelle qui pouvait me donner l'ascendant, tout comme me faire probablement signer mon arrêt de mort. Mais je me permis une petite pique bien cinglante, à voix haute et presque vociférée, de sorte à ce qu'elle eut résonné contre chaque paroi de ce château.

« Zagi ? Mon chaton ? Tu sais ce que fait ce squelette ici ? Dis ! C'est toi qui l'a ramené ? *reposant les deux éventails dans le dos, ainsi que dans la tenue de froid* J'espère que non car à présent, il ressemblerait plus à un bloc de glace compact qu'à un squelette ... *affichant un sourire presque narquois sur le visage* ... d'ailleurs, que dirais-tu de m'aider à l'exploser ... ce squelette ? Un p'tit coup de feu ou de terre pour une explosion de glace, et le tour serait jouer tu ne crois pas ? »

A voir comment Zagi réagirait à ce petit discours. Si ce squelette lui était relié, nul doute qu'il sortirait de sa cachette pour en découdre une bonne fois pour toute avec moi. Si non, alors j'aurais juste déployé la force des vents glaciaux pour rien, et je retournerais me cacher, et profiterais des échos potentiellement créables par le château pour guider faussement par la voix, le petit chaton de Lion Heart. En tous les cas, si ces os venaient à ne pas être importants, alors peut-être que je les réduirais en cendres plus tard, histoire de quand même me dégager le terrain jusqu'au verger, vers ces chaines énigmatiques qui étaient partiellement révélées par les blocs de glace qui avait remplacé le bitume granuleux de flocons de neige.


Dernière édition par Sélès Fierce le Mar 30 Sep - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 30 Sep - 0:45


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.03
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


Je ne savais pas qui c'était, mais l'arbitre allait s'en prendre une à la fin du combat. Premièrement parce que sa voix irritante me souillait les oreilles, secondement parce que les aléas qu'il offrait au terrain allaient compromettre mon plan. Et en effet, c'est ce qui se passa. Le temps qui n'était déjà pas à mon avantage perdait encore en température, jusqu'à ce que mes bras soient engourdis par le froid. Je sentais même, au niveau de mes avant-bras, quelques lacérations causées par ce givre insupportable qui m'empêchait de tout mener à bien.

Par la suite, concentration rompue, je fus forcé d'admettre que Sélès avait pris le combat à son avantage. Son entrée fracassante dans le jardin glacé suivie de son attaque étaient imprévisibles. Heureusement, elle visait approximativement, même s'il lui était facile de briser mon piège en s'attaquant à Anima. Cette dernière était prisonnière entre quelques amas de givre facilement destructibles, mais que je ne pouvais pas percuter de plein fouet. C'est alors que je me rendis compte de la gravité de la situation, je devais tout tenter pour une attaque suicide, et ce, en dépit des conditions météorologiques annoncées et mises en place par cette arbitre, dans le seul et unique but d'atteindre mon véritable adversaire.

En tentant de rétracter les chaînes qui me liaient à Anima, je compris que les blocs étaient trop résistants pour être tirés ou poussés par cette simple attraction. Il me fallait donc agir. Alors que ma main droite glissait ses doigts avec une lenteur me permettant de réfléchir, ma main gauche se glissait dans mon dos. Au début du combat, une arme m'avait été donnée, et quelques informations à son sujet me permettaient de m'en servir sans pour autant avoir l'air d'une poule découvrant un cure-dent quant à son efficacité. J'étais mis en garde.

Et là, j'étais lancé. Sans pour autant la coller à un adversaire, j'utilisais l'Étreinte Éternelle pour faire jaillir de nombreuses chaînes perforantes du corps d'Anima, me servant d'elle comme s'il ne s'agissait que d'une bombe à retardement. Cette technique avait pour seul et unique effet de fragmenter les blocs de glace pour me permettre d'agir à nouveau. J'avais d'ailleurs décidé de mettre fin à ces ruses pour confronter mon adversaire comme il se devait, à la loyale. C'est toutefois mon regard qui avait changé depuis le début du combat. En effet, la femme avait osé se prétendre juge de la destruction d'Anima. Sa phrase, expliquant qu'elle serait apte à "exploser ses ossements" rendait mes gestes plus brusques, plus sanglants, et peut-être moins réfléchis. Tant mieux pour le coup, je cessais d'agir intelligemment. J'agissais enragé.

L'arme dans ma main gauche, les chaînes reliées à Anima accrochées à mon bras, il me restait ma main droite de libre, que je m'empressais de déposer sur le bloc de glace face à moi, dernier obstacle à une course libre. Un sceau de couleur noire s'afficha entre ma paume et l'amas givré, tandis que trois chaînes le perforaient en le repoussant légèrement. Il n'y avait pas là assez de puissance liée aux chaînes pour propulser le bloc, ma puissance magique n'étant pas si élevée, mais il y en avait assez pour me débloquer un accès sur le côté et m'autoriser une course.

Mes pas s'accéléraient à mesure que mon corps se réchauffait, ce qui n'était là que la seconde partie de mon plan. J'étais forcé de constater que le chemin tout entier avait été obstrué de blocs glacés, et que le seul chemin pour m'approcher de Sélès était un parcours faisant tout le tour du jardin de glace. C'est ainsi que je me retrouvais, là, au plein cœur d'un château enneigé, à courir comme un chasseur devant un lapin, ma vie en dépendant; et ce avec suffisamment d'alcool dans le sang pour me tenir chaud sans pour autant être une couverture. Si seulement j'avais pu être sobre ! Ou ivre ! Mais surtout pas entre les deux...

Voilà où cessait ma course. La trajectoire balayée par les éventails de la jeune femme étaient gigantesques, mais la zone à laquelle elle faisait dos était dénudée de tout obstacle, comme une superbe piste blanche immaculée. Une piste que l'on pourrait associer à la danse, pour une valse mortuaire à trois corps. C'est alors que je m'adressais à elle, un regard perfide accentué par les quelques cernes qui dessinaient mon visage. Je discernais Anima dans le dos de Sélès, elle qui avait bafoué son honneur et sali son nom.

"Écoute-moi bien, sombre conne. Anima n'est pas qu'un squelette, tu comprends ? C'est une promesse, une promesse solennelle que je me suis faite et que je lui ai accordée. Il est hors de question qu'une pimbêche comme toi lui adresse la parole de la sorte, c'est bien clair ?!"

Si auparavant, le calme et la froideur étaient discernables dans ma voix, c'est un ton plus énervé qui faisait place. Je m'étais laissé prendre par la fougue de la guerre que m'avait apporté cette phrase insultante à l'encontre d'Anima, et ma voix me trahissait. Si je n'étais pas là pour le combat jusqu'alors mais plutôt pour la survie, désormais, j'étais là pour mettre fin aux actes de Sélès, la seule chose pouvant me faire rompre le lien entre cette folie meurtrière et moi étant de plates excuses. Toutefois, je ne pensais pas à ça pour l'instant.

Je fis simplement tournoyer l'arme dans ma main gauche. Une étrange dague sous le nom de Frostfang, ou le "Croc Glacé". Si sa lame se composait d'un métal glacial, son manche était recouvert d'un tissu d'un violet sombre hypnotisant. Je pouvais sentir la souplesse du manche me glisser entre les doigts alors qu'il virevoltait entre mon index, mon majeur et mon annulaire, avant de le saisir entre le pouce et l'index comme une arme de lancer. Et là, tout se jouait.

Je projetais l'arme en direction du visage de la jeune femme, Sélès. J'étais peut-être à douze, quinze mètres d'elle, et mes compétences au lancer n'étaient pas prodigieuses, raison pour laquelle je ne réussis pas à l'atteindre. Alors que la lame de mon arme se scindait en en quartiers pour devenir quatre prodigieux javelots de glace, je m'attendais à une remarque critique de cette femme qui m'opposait quant à mes compétences minables en matière de lancer. Cependant, s'attendait-elle à une attaque par derrière ?

Parmi les nombreuses chaînes sorties du corps d'Anima au cours de l'Étreinte, quatre étaient restées levées, et saisirent chaque javelot en plein vol. Leur vitesse fit courber les chaînes, comme des roseaux, qui se projetaient à nouveau en direction de Sélès par mouvement de balancier dans le but de lui perforer le dos de part en part. Alors qu'un javelot suivait la courbe de son omoplate gauche, le second se lançait en direction du bas de son dos, au niveau de sa colonne vertébrale. Les deux autres javelots étaient lancées à hauteur de ses bras, non pas pour lui perforer mais pour rendre un déplacement bien plus difficile. Je savais qu'elle était forte, assez pour remarquer la supercherie, mais y arriverait-elle dans les temps ?

Le laps de temps où je restais passivement dans l'attente de recevoir des coups était terminé. Les spectateurs allaient enfin pouvoir se régaler d'un bain de sang, et je comptais bien faire en sorte que celui-ci ne soit pas le mien. Il s'agissait là d'un combat à deux contre un, et le fait que cette femme, qui m'opposait résistance et était la cible à quatre javelots de givre, s'adresse à Anima comme à un vulgaire cadavre était sa plus grande erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3090
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 22

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
Administrateur | Moustache
Administrateur | Moustache
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mer 1 Oct - 21:53

L'arbitre était plus que satisfait du résultat de son intervention précédente. Les deux combattants se faisaient maintenant face pour le plus grand plaisir de tous. Les hostilités s'étaient engagées par une joute verbale, mais les gestes prirent le dessus plutôt rapidement.
C'est Zagi qui lança le premier assaut, une fois seulement la vague de vent froid plus ou moins repoussée par la Mage Sainte.

Et ainsi s’enchaînèrent une succession d’événements que tous n'eurent pas le temps d'admirer.
Zagi attaquait dans le dos de la demoiselle, ce qui ne manqua pas de déplaire à certains spectateurs dont les huées se firent entendre bien vite.
Il mena l'attaque tout d'abord avec l'arme d'arènes qu'il avait choisi préalablement au combat. L'effet de son attaque restait inconnu tant le laps de temps entre son attaque et l'écroulement du sol sous les pieds des deux mages fut court.

En effet, bien que gelé, le sol de la cour subissait bien trop de contraintes pour rester en bon état. Ainsi, en plein milieu de ce début d'action du Lion, un éboulement bruyant fit cesser toute activité sur les gradins, laissant les spectateurs complètement bouches bées, en attente de réponses.
La seule chose qu'ils savaient dorénavant, était que les deux mages semblaient avoir atterris dans deux pièces du sous-sol différentes, séparées.

Qu'avait réussi à faire Zagi avec son attaque précédente ? Dans quel état était Sélès, dont la chute s'effectuait visiblement dans une pièce parsemée de lances verticales au sol ? Et surtout... qu'adviendrait-il du colosse de glace -1800 PM- présent à l'entrée de la pièce de la rose épineuse ?

La suite au pro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Jeu 2 Oct - 1:01


Et voilà que je tombais. Où ? Comment ? Pourquoi ? Quand ? Je ne savais pas vraiment de quoi il en retournait, tout ce que je savais, c'est que Zagi était parvenu à briser les blocs de glace pour se retrouver face à moi ; qu'il avait aussi fait en sorte de libérer le squelette de sa prison de givre solide, pour le faire disparaitre on ne savait où, preuve qu'il y tenait à ce tas d'os ; et enfin, il m'avait balancé une dague qui, par un manque évident de précision à longue portée, était largement passé à côté de moi, sur la gauche. La seule chose sur laquelle j'avais dû tiquer, c'était sur le bruit de ricochet métallique qui s'était produit juste derrière moi, sans que je n'y fasse attention. Un coup en traitre de la part de Zagi ? Cela pouvait être en effet une raison des huées des spectateurs retentissant dans tout le château avant que ... BOUM ! Le sol se déroba sous mes pieds. Pendant ma chute, je vis le tas d'os, derrière moi à une bonne dizaine de mètres, qui dégringolait lui aussi, entrainant dans sa chute, à quelques mètres plus rapprochés de moi, des lances d'un bleu resplendissant et clair qui allèrent se planter droit dans le bitume du sous-sol en contrebas. Moi, je poursuivais ma chute, et manquai de m'empaler sur l'une des piques métalliques acérées qui m'attendaient au moment de l'atterrissage, m'en sortant tout juste avec une coupure superficielle situé sur ma cuisse droite et une entaille sur bras droit. Quelques centimètres de chute en plus, et cela aurait pu en être ma fin. Mais la chance me souriait une fois de plus ...

... enfin, le temps de quelques secondes. En me relevant, je m'aperçus de la présence d'une sorte de géant de glace, au loin dans la salle, réveillé par le tumulte de l'effondrement du plafond, et tentant encore vainement de trouver une cible à blâmer. Là où je me trouvais, la pénombre créée par ce qui restait de ce qui servait de sol de givre et enneigé il y a de ça quelques minutes me cachait tout juste, me forçant alors à revêtir le temps d'un instant ma tenue des ténèbres, la Devilish Pope tout en reculant dans la zone d'ombre. Le tas d'os, je le laissai là, sans y toucher, de peur qu'un autre piège à retardement ne provienne de ses phalanges ou quoi que ce soit d'autres. A la place, dans mon recul silencieux et progressif, je subtilisais quelques lances qui s'étaient retrouvées victime du dérobement du sol, probablement issue de l'attaque précédente de Zagi, avec son poignard mystérieux. Un nombre de trois me suffirait. Et aussi vite que je le pus, je plantais les trois lances glanées pour les planter à intervalle régulier dans le mur qui était sur mon côté droit, pour me créer une échelle que je gravis non sans arracher quelques grosses grimaces de douleur. Et une fois le rez-de-chaussée regagner, je me retrouvais sur une sorte de grosse poutre cimentée et graveleuse, seul appui existant dans le chaos de neige et de vents glacés par intermittence.

Une fois en haut, je remarquai que le tas d'os commençait à s'agiter, et que la seule chaine lui étant reliée tendait à opérer un mouvement de tirage vers le mur dos au golem. Lentement, mais sûrement, la chaine entrainait le squelette inanimé dans un sillage décalé mais parallèle à la position du golem, jusqu'à subitement prendre de vitesse. Suivant furtivement et avec précaution le trajet de la chaine, je remarquai alors qu'elle s'apprêtait à passer par-dessus le mur faisant office de séparation entre la position du géant des glaces, et visiblement, vers la salle adjacente à cette dernière. Même si le tas de glace et de roc givré faisait du bruit à s'agiter comme un animal en cage, je n'eus aucun mal à déterminer la position de Zagi une fois le squelette disparu en phase descendante derrière le fameux mur de séparation. Là, j'avais une sacrée carte à jouer, et j'allais faire ça bien. Sans broncher une oreille, je fis apparaitre mon lance-bombe, Atlantis. Je chargeai alors une munition de type bombe d'un peu de ma magie en guise de résonance éthernanique, pour lui faire prendre une teinte verdoyante, électrique, la Cyclonic Bomb. Une fois chargée, je la fis fuser en direction de la partie du mur nichée juste derrière le golem encore en quête de chair fraiche ; et alors que la bombe atteignait le point d'impact, elle se scinda en trois fragments qui vinrent faire office de triangulation de la véritable zone d'impact : un à même les pattes du golem, un au sol en légère quinconce par rapport à l'ennemi et tout près du mur, et le dernier, niché à même une fissure du mur derrière le monstre. Le Tri-Disaster se déclencha alors, et fit apparaitre trois mini-tornades qui engloutirent un pan considérable du mur se trouvant derrière le géant des glaces, ainsi qu'une partie superficielle de la couche de givre de la surface cutanée dudit monstre.

Plan parfait. Cette fois, la situation se retournait contre Zagi qui, non seulement apparaissait aux yeux d'un golem enragé d'une attaque surprise et dans le dos - à la manière du lion avec moi précédemment - mais en plus, je facilitais l'avancée du géant vers mon adversaire grâce à l'immense percée faite avec mon lance-bombe ... enfin ... mon lance-tornades. Du coup, la seule chose qui me restait à faire était de suivre le déroulement des opérations, voir ce que le golem aurait à faire avec Zagi, et réagir en conséquence de ce que ce dernier ferait pour se débarrasser du gêneur gargantuesquement givré. Bon, plus sérieusement, je regardais le spectacle tout en tenant le bras droit qui me tordait intérieurement de douleur, tout en grelotant de froid, puisque je n'avais plus la tenue des neiges éternelles pour me recouvrir. Le dé monstrueux était jeté, au lion d'agir désormais.


Dernière édition par Sélès Fierce le Jeu 2 Oct - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Jeu 2 Oct - 11:39


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.04
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


Je n'étais plus maître de la situation.

Si jusque là le duel était équilibré, avec un très léger avantage sur les dernières actions, voilà que l'arbitre intervient à nouveau. Ses mots et sa voix irritante me firent comprendre que tout n'allait pas se passer comme je l'espérais, et en effet, je ne me trompais pas. Alors que la neige se fendait sous mes pieds, le terrain lui-même nous entraînait dans une chute vertigineuse, Sélès et moi, dans des salles respectivement différentes. Ce n'est cependant pas pour moi que je m'inquiétais, mais pour Anima qui fendait les airs en compagnie de mon adversaire. Qui sait ce qu'elle serait capable de faire ?

Mon premier réflexe fut de diriger les chaînes de façon à ce qu'Anima lévite, et poursuive une route aérienne afin de me rejoindre. Alors que mon plan se déroulait à merveille, je ressentais la douloureuse contrepartie de mon attention portée sur ma partenaire, qui était celle de ma propre chute; mal interceptée, qui me blessa substantiellement à la cheville. Trop peu pour m'arrêter, assez pour me faire comprendre que la suite du combat allait être modifiée. Et soudain, un bruit. Un brouhaha, un vacarme, une... explosion ? Voilà que le pan de mur auquel j'étais adossé s'écroulait, rendant la liberté que nous possédions Anima et moi bien trop passagère. Avant même que je n'eus l'occasion d'entendre ou de comprendre ce qui se déroulait, un géant de givre surgissait de mon angle mort pour me percuter l'épaule droite d'un coup de son gigantesque poing à la force redoutable.

Je vrillais, offrant une fente dans les airs alors que mon corps fragile en comparaison du sien décollait à l'impact. Ce n'était pas une création de mon adversaire, mais plutôt un de ses stratagèmes, ce qui me poussa à la chercher du regard. Ne pensant pas à regarder en l'air, je balayais rapidement la salle de l'œil pour trouver mon véritable opposant, en vain. Il fallait donc que j'affronte ce monstre pour enfin pouvoir finir le combat, et me reposer tranquillement chez moi. Je rêvais de pouvoir m'allonger dans mon lit, et dormir paisiblement. Ou plutôt de pouvoir m'allonger sur le bar, et picoler paisiblement. Quelle que soit la solution, ni le Golem, ni Sélès n'étaient invités.

Je ne pouvais plus bouger, encore sous le choc de l'impact et à cause de ma cheville fragilisée. Cet état d'immobilisation était court, mais si je laissais au golem le temps de m'approcher, il me réduirait en une bouillie épaisse qu'il répandrait contre le mur comme une simple confiture sur une tartine. Soudainement, mon bras droit se leva comme par instinct, et Anima décolla en direction du géant, tel un missile, tandis que je reconnaissais cette série de mouvements qui n'étaient autres que les pas composant la Danse Macabre. Une technique particulièrement redoutable contre un adversaire composé uniquement de cristaux glacés.

Anima, qui commençait sa route en direction de la jambe gauche du golem, tournoyant autour de ses deux genoux en profitant de l'effet de gravité pour accélérer sa rotation. Ses déplacements autour de la créature gigantesque pouvaient décrire ma partenaire comme une mouche autour d'un homme, mais l'effet n'était pas le même. Cette mouche, si insignifiante soit-elle, était reliée à une chaîne qui entravait progressivement le golem. Si sa force physique était redoutable, immobilisé, il se contentait de grogner dans un râle de colère, alors que je ne laissais aucune pitié à cette ignominie qui ne faisait qu'entraver le combat entre Sélès et moi. Anima revint à moi, et je m'adressais à la créature dans un soupir.

"Pardonne-moi."

La créature se débattait comme une furie, mais plus ses mouvements se voulaient insistants, plus mes chaînes se resserraient autour de ce qui pouvait former ses genoux, ne laissant bouger que la partie inférieure de ses jambes, ce qui le fit trébucher lors d'une tentative de déplacement un peu trop brusque. Il s'écrasa lourdement au sol, relevant un nuage de poussière glacée dans sa chute, alors que seules ses mains, ses avant-bras et sa gueule pouvaient encore bouger, ses jambes étaient ligotées comme un gibier. C'est à ce moment, juge de mes propres actes, que je relevais la tête sans pour autant voir Sélès. Coincé dans un angle mort de la salle, je n'étais ni visible, ni voyant. À l'aveugle, j'hurlais entre rage et insistance.

"Arrête de te cacher, Sélès ! Maintenant que cette créature est dans l'incapacité de s'en prendre à toi, pourquoi fuis-tu ? Tu as peur que le monde entier voit ta débâcle, appréciant les effusions de sang parcourant la pièce dans laquelle je me trouve ? J'applaudissais sarcastiquement. Eh bien, moi qui pensait être le moins disposé au combat, voilà que les rôles s'inversent. Quelle surprise ! Alors approche, qu'on mette un terme à ce stupide affrontement !"

En m'appuyant au mur de ma main gauche, je réussis à me soulever non sans peine, décrivant quelques moulinets avec ma cheville pour me la soulager. La douleur passait progressivement, soit parce qu'elle s'estompait - simplement -, soit parce que ma volonté d'en finir était telle que l'adrénaline m'anesthésiait. Que le combat commence enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3090
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 22

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
Administrateur | Moustache
Administrateur | Moustache
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Ven 3 Oct - 22:24

Les retournements de situation continuaient de se suivre dans l'étonnement général. Sélès avait trouvé un moyen de se débarrasser du colosse de glace en l'envoyait droit sur Zagi, qui l'avait mis au sol grâce à sa magie.
Les spectateurs s'enchantaient d'une telle progression du combat. Mais eux aussi sous-estimaient la créature gelée.
Zagi eut commis une simple petite erreur, qui fut de n'enchaîner le monstre qu'au niveau des jambes, si bien que celui-ci prit une ferme poigne sur une des chaînes et la tira vers lui avec sa force colossale. L'étreinte sur ses jambes glaciales se relâchait suffisamment pour permettre de rompre les liens. La bête se remettait sur pieds petit à petit, prête à affronter celui qui l'avait assaillie.

L'arbitre appréciait fort bien ce moment, et l'on eut aisément pensé qu'il en était de même pour la mage de Wildrose Thorn. Son engouement était du moins sur une plus courte durée. En effet, le vacarme causé par l'effondrement d'une partie du sol de la cour plus tôt attira un Fenrir des glaces, qui s'approchait lentement depuis un long couloir. Arrivé à l'entrée de la cour, ce dernier poussa un bruyant hurlement proche de celui d'un loup -1400 PM-, qui ne tarda pas à alerter un Chevalier clown glacé. -1900 PM-
Les deux prirent la même cible pour responsable du dérangement : Sélès. Cependant, qui pouvait dire pendant combien de temps Fenrir et Chevalier allaient attaquer Sélès sans s'attaquer l'un l'autre...

Aussi, il semblait qu'un second Chevalier avait été attiré par l'hurlement froid du Fenrir, mais celui-ci se contentait d'observer la scène, en retrait.
Le public retint son souffle, ébahi.

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Ven 3 Oct - 23:42


Opération réussie. Je ne savais pas à quelle point j'étais heureuse de me savoir à l'abri d'une riposte de ce golem de glace qui s'avançait vers Zagi comme une furie lâchée de depuis son enfer. Les spectateurs semblaient ravis de me voir reprendre du poil de la bête, et aussi, de tirer une nouvelle épingle de mon jeu avec ma magie secondaire. Pour autant, je ne me sentais pas encore tout à fait en pleine possession de mes moyens, car le froid me malmenait une fois de plus. Mais pour le moment, je me contentai de regarder le sort qui était réservé à ce pauvre Zagi, que je prenais presque en pitié pour ce cadeau empoisonnée que je venais de lui faire. Moi ? Prendre pitié de mon adversaire ? Non. En fait, je faisais simplement preuve d'empathie, ce type de réaction physiologique qui vous fait non pas réagir en fonction de, mais plutôt comme si vous étiez à la place de. Et à ce moment-là, c'était la peur plus que la douleur qui m'envahit. Même si le rouge était parvenu à immobiliser partiellement l'immense bloc de givre, un violent frisson parcourut mon échine, un très mauvaise présage en soi.

Mais voilà, je ne pus retenir mon attention plus longtemps sur la situation de Zagi, au moment où un hurlement à la mort se fit entendre juste derrière moi, à l'entrée de la cour qui avait autrefois existé en lieu et place du trou béant sur le sol. Il s'agissait d'un énorme loup, aux dimensions facilement doubles ou triples d'un de ses congénères standard. Toutefois, un seul loup aurait été une vulgaire blague pour moi, de par mes attributs élémentaires en stock. Mais pour dire de ne pas arranger le tableau, juste derrière le loup qui s'était d'ores et déjà lancé à ma poursuite, dans une sorte de pulsion vers l'avant digne d'un missile longue portée, un chevalier de glace à l'épée quelque peu flippante. Qui ne manqua pas non plus de prendre la direction face à lui, soit directement sur moi. Que faire ? Quoi choisir entre la peste et le choléra ? Aller aider Zagi, et prendre le risque que les ennemis fraichement arrivés ne viennent rajouter une force au golem, pour un trois contre deux difficile ? Ou me concentrer sur les deux mobs devant moi qui semblaient ne pas composer ensemble mais individuellement, pour espérer ensuite prête main forte à Zagi ? Il me fallait une solution, et vite. Mais avant, je devais me réchauffer, et tout naturellement, je revêtis Inferno, ma tenue flamboyante, parcourue de flammèches cyclique et à haute température. Le loup commençait à arriver à un périmètre d'une bonne cinquaine de mètres vers moi, et d'un seul coup, il prit une impulsion. Les griffes et les crocs étaient de sortis, et mon corps allait vite en faire les frais si toutefois je n'agissais pas. Allez ! Il fallait le faire : je rassemblai un peu d'énergie pour la concentrer au sein de mes gants, assez de temps pour faire connecter mon attaque avec le loup. Lorsque sa gueule fut au plus proche de ma poitrine saillante de sueur, je décrochai alors un swing magistral sur le coin du museau de l'être lupin et givré, le fameux Hellfire Punch, qui percuta immédiatement le loup qui allait valdinguer en direction du chevalier glacé, qui ne comprit pas la situation. Visiblement vexé, ce dernier décida de jeter son dévolu sur le loup, en le bourrant d'un coup de bouclier qui eut pour effet de faire faire un ricochet au plus haut des représentant canin de son espèce.

S'en suivit alors d'une petite série d'estocades entre le loup et le chevalier. Mais cela ne dura que quelques secondes, car très vite, les deux comparses de glace parvinrent à se ressaisir et à me réévaluer comme étant leur cible principale. Il allait falloir composer avec les moyens du bord, et très certainement que le loup allait rester un poil plus en retrait de par ma première technique perpétrer à son insu. Constatation évidente car quelques secondes plus tard, c'était le chevalier de givre qui prenait de l'élan avec son épée et son bouclier en position d'estocade qui semblait être le meneur de l'assaut, avec le loup en soutien. Je ne sais pas quelle mouche me piqua à ce moment précis, mais je fis de même, et courus vers le chevalier. Et alors que ce dernier commençait à préparer son estocade mortelle, j'utilisai un Ifrit Step à même son bouclier, pour effectuer la première partie de mon attaque flamboyante : prendre appui et parvenir à m'élever au-dessus de lui, pour ensuite, asséner un coup circulaire, tel un arc de cercle enflammé, appliqué à même son dos, toujours avec la force de mes jambes et de l'impact avec mon pied rougeoyant de chaleur, histoire de soit le faire chuter dans son élan, soit l'éloigner le temps de quelques secondes. Mais mon assaut de riposte n'était pas terminé, car ma vraie cible était bien le fenrir, et alors que ma vélocité aérienne atteignait son paroxysme, je ré-emmagasinait de l'énergie à même mes poings, et une fois arrivé vers l'être lupin qui ne semblait pas comprendre le pourquoi de ma présence au-dessus de lui, j'assénai alors un Hellfire Punch à même sa partie dorsale. Des blocs de glace jaillir alors de ce loup, signe que je venais de le mettre K.O grâce à mon attaque abrasive, l'élément naturellement antagoniste au sien.

Mais voilà, il restait encore le chevalier qui semblait avoir mal pris ma petite facétie guerrière. Ce dernier poussa un râle presque morbide, d'outre-tombe, qui me glaça le sang en aussi peu de temps qu'il fallait pour dire le mot "bonjour". Je compris très vite alors que mon sort était lié à sa présence, et que rejoindre Zagi n'était qu'une sombre et crétine idée, car non seulement le golem gargantuesque était une abominable contrainte de combat, mais couplé au chevalier clown givré, ce n'était que courir vers notre perte à tous les deux, avec un potentiel match nul que je voulais à tout prix éviter. Alors je pris dans l'idée de fuir, mais avant cela, je vociférai ce petit dialogue pour le lion de Freesia.  

« La pétasse comme tu dis, elle a à faire plus haut ! Donc si tu pouvais t'occuper de ton propre ennemi et le dézinguer à temps, ou le semer, ça serait pas plus mal ... histoire de reprendre nos petites affaires. 'spèce de crétin ! Allez, à tout à l'heure chaton ! »

Sans plus tarder, je pris mes jambes à mon cou, et prit la direction de l'entrée du château. Sans trop savoir ce qui m'attendrait, mais une chose était sure, c'est que j'allais de nouveau revêtir ma tenue de froid, Eternal Snow, et me diriger vers les remparts, pour coincer ce chevalier givré. Ou du moins, lui faire voir un peu du paysage en contrebas du château dans lequel il semblait régner en solitaire. Du moins ... en apparence, seulement en une foutue apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Dim 5 Oct - 1:44


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.05
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


Je n'avais pas eu le temps de réagir. À peine venais-je de faire tomber mon adversaire qu'il fit cesser mes applaudissements ironiques en se jetant sur moi. Je n'eus que le temps d'apposer mon bras gauche en signe de défense, face à mon buste et mon visage, conservant le bras droit en retrait pour qu'Anima ne soit pas touchée par l'attaque. Erreur de calcul de ma part, que je payais par un énorme coup de poing, brisant ma garde et allant jusqu'à me broyer le bras gauche d'une brutalité colossale. Mon corps ne fit qu'un effet boule de neige, suivant la force de l'impact, en me propulsant dans les airs. Cette fois, j'avançais mon bras droit pour qu'Anima se retrouve sur mon buste, et que seul mon dos ne souffre des séquelles d'une chute si poussée, se lacérant progressivement au fur et à mesure que mon dos glissait sur la glace brisée. Un seul coup m'avait mis dans un sale état. Le bras gauche inusable, je souffrais le martyre, mais je ne comptais pas laisser tomber. Je préférai le laisser pendre sur la glace, espérant que le froid calme la douleur, même si c'était en vain : J'avais bel et bien perdu son usage le temps de ce combat. Quant à mon ouïe, elle était happée par les quelques coups échangées qui avaient lieu à l'étage du dessus, était-ce Sélès ? Probablement une nouvelle lubie de l'arbitre.

De son côté, le golem avançait, rampant en usant de la pointe de ses doigts gelés comme de faucilles lui permettant d'accrocher la glace. Il se dirigeait vers moi, tout en jetant de temps à autres un coup d'œil vers le haut, comme s'il se moquait de savoir sur qui cogner, et qu'il évaluait la distance entre les deux pour déterminer lequel était le plus susceptible de recevoir une mandale. Bien évidemment, au vu de mon état, de mon actuelle incapacité à lever l'épaule et le bras gauche,  enfoncé dans un coin de la pièce tandis qu'il lui fallait de l'aide pour atteindre le sommet de l'arène pour rejoindre Sélès, j'étais sa cible providentielle. Je sentais le souffle gelé de sa gorge se répandre sur mes jambes comme le glas de la mort, mais ses nombreux coups d'œil me donnèrent une idée, qui apparemment, était plus guidée par mon instinct que par ma raison, compte tenu du fait qu'Anima avait déjà commencé à bouger.

Elle s'était levée, posée sur mon torse comme si elle me piétinait, outre le fait qu'elle ne me touchait pas de quelques centimètres. Je l'avais inconsciemment guidée à agir, et deux premières chaînes s'échappèrent de son abdomen pour se loger autour du buste du colosse, communément, comme une ceinture. J'arrivais à peine à le lever du sol, et d'autres chaînes sortirent. Un total de six chaînes, me fatiguant davantage, saisissaient le buste et le torse du géant qui arrivait à peine à léviter. Peut-être était-ce l'arène, peut-être était-ce l'état, ou bien était-ce les deux joints, mais je n'arrivais pas à le soulever malgré la puissance de mes chaînes. Il me fallut donc un total de dix Chaînes Sombres, épuisant une grande partie de mes réserves magiques, pour pouvoir soulever librement le golem. J'avais besoin de me libérer, et pour cela, je devais m'en débarrasser.

Mes liens, projetés par l'intermédiaire d'Anima, commencèrent par l'abattre au sol comme pour prendre de l'élan, avant de le hisser jusqu'au sommet. C'était à mon tour de lui rendre la balle qu'elle m'avait lancée, et je réussis tant bien que mal à poser le golem sur la glace encore solide de l'étage supérieur. Afin d'empêcher une quelconque chute de sa part, lui laissant l'occasion de retomber dans le trou creusé par nos trappes respectives, les dix chaînes subsistèrent et se tissèrent de chaque côté de la fente glacière, comme un tapis sur lequel pouvaient marcher le loup et le clown. J'étais rassuré de voir que le golem ne s'y tentait pas, son poids me fatiguant davantage que ses assauts pour le coup.

J'haletais un souffle difficile qui me réchauffait, mais je n'en souffrais pas moins. J'avais utilisé dix chaînes d'un seul coup, et mon bras broyé était une tare indéniable. Ma puissance magique avait considérablement réduit, à en juger par ma difficulté à soulever un golem qui, bien que lourd, n'aurait pas été si monstrueux hors de l'arène. Toutefois, le combat changeait désormais d'allure, alors que Sélès se retrouvait seule face au Chevalier Clown Glacé et au Colosse de Glace. Les deux pouvaient se compenser l'un et l'autre ou se distancer, je n'en avais que faire. Je souhaitais simplement gagner du temps en me protégeant, restant seul au fond de mon terrier, pour me reposer le temps du combat. Au meilleur des cas, ils la mettraient hors-combat. Dans le cas contraire, ils pourraient la blesser ce qui me donnerait l'avantage à mon tour, ou simplement me faire gagner du temps. Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3090
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 22

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
Administrateur | Moustache
Administrateur | Moustache
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Lun 6 Oct - 23:44

Sélès prit la fuite, entraînant avec elle les deux alliés de fortune qu'étaient le Fenrir et le chevalier clown glacé. Ce n'était cependant pas tout, puisque le second chevalier qui attendait jusque lors agissait finalement. Il fut rapide, à tel point qu'il dépassa la rose épineuse et la coinça ainsi entre deux groupuscules de monstres gelés. Pour une raison que tout le monde ignorait cependant, le second chevalier givré se lançait sitôt à l'assaut du fenrir qu'il achevait d'un simple coup sec d'épée.

Sélès se retrouvait plutôt en mauvaise position. L'état de son bras et de sa jambe inquiétait petit à petit la foule de spectateurs, d'autant qu'elle avait maintenant à faire à deux chevaliers clowns glacés. L'un était déjà affaibli, mais l'association des deux risquait de faire des étincelles. Leurs rires de concert glaçaient le sang de bon nombre dans l'assemblée.

La situation du mage de Lion Heart n'était pas beaucoup mieux. Alors qu'il s'épuisait à repousser le colosse de glace au niveau de la cour pour le relancer sur Sélès, celle-ci s'était enfuie. Le colosse, remonté et sans possibilité réelle de redescendre à cause des chaines du mage, s'en alla tout simplement disparaître, au fond d'un long couloir inexploré.

Les deux mages étaient plus ou moins blessés, et les réserves magiques de l'un comme de l'autre allaient en s'amenuisant.
Comme s'il ne suffisait pas, la tempête glaciaire reprenait de plus belle. L'arbitre, dans un élan de compassion, mais surtout pour rendre le combat plus long et intéressant, se décida à avertir les deux mages : il valait mieux se réfugier pour le moment, since winter is coming.

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 7 Oct - 0:39


Je pensais que tout irait pour le mieux. Je pensais que mon idée de m'éloigner du chevalier et du loup serait la meilleure des idées. Je pensais que le sort ne pouvait pas aller plus de mal en pis. Je pensais que ... oui, je pensais beaucoup trop à ce moment-là. Beaucoup trop pour me rendre compte que non seulement je courais bien trop lentement par rapport à ce que j'aurais pu avec une jambe droite et un bras droit en meilleur état, mais qu'un nouvel ennemi venait de me prendre de vitesse, en me doublant comme une balle de revolver sifflant à l'oreille. Il s'agissait d'un second chevalier clown de givre ... encore un ! Bordel ! Quand est-ce que c'est arbitre allait enfin me donner un peu de répit ? Non pas que Zagi était forcément au mieux, mais là, encore une fois, je me tapais le nouvel ennemi. Bon sang ! Il allait falloir composer en trois contre un. Mais ... il me fait quoi là ?! Le chevalier ... attaque ... le loup ? Il ... le tue ? Mais c'est quoi le problème avec cette arène à la fin ?! Les ennemis sont tous plus barrés les uns que les autres, ce n'était pas possible autrement.

La petite bonne nouvelle, c'était que des suites de l'initiative étrange du second chevalier, ils se trouvaient désormais côte à côte, me laissant une bonne partie du reste du corridor qui se trouvait dans mon dos, accessible. Plus loin, il y avait la porte d'entrée, et après, la tempête glaciale. Sur le coup, je ne voulais pas commencer à reculer, de peur que les deux chevaliers ne prévoient mon plan tactique. Et de courir à fond ne me servirait pas non plus à cause ma jambe. Côté magique, mes réserves atteignaient déjà le début de la seconde moitié, car mine de rien, même si ma tenue de froid était efficace, il fallait quand même faire un poil de résonance magique en plus pour améliorer sa qualité, et donc, sa résistance à l'élément. Pas au point de me laisser essoufflée, vulnérable à tout assaut furtif, piégée par mes propres blessures. Mais juste assez pour m'inciter à ne pas tenter le diable. A la place, je fis en sorte de faire quelques pas de côtés, légèrement obliques, pour ne pas trahit mon projet de recul. Tour à tout, les chevaliers tentaient des percées, boucliers vers l'avant. Ma seule chance de sortir en vie d'un tel conflit, était d'esquiver les bumps et de parvenir à asséner quelques coups bien sentis. Pour cela, un Rééquipement Mixte allait faire l'affaire, réduisant de quelque peu ma réserve de magie, à environ vingt pour cent de sa capacité. En lieu et place de mes gants, je fis apparaitre la Gungnir, la lance des volcans ardents. Et, non sans m'arracher des grimaces de douleurs à cause de mon bras et ma jambe, je parvenais à perpétrer quelques Blazing Crush à bout portant, pour enflammer les parties touchées par la pointe de la lance, et provoquer une sorte de zone de sécurité, au-delà de laquelle les chevaliers tenteraient de ne pas entrer pour éviter une fonte prématurée. Grâce à ces assauts répétés mais moins éprouvant que les tout premiers, je parvins à gagner le recul nécessaire pour me retrouver en un point tactique : équidistant de la porte d'entrée, les chevaliers, et deux portes de deux salles différentes situés sur chacun de mes flancs. Avec l'adrénaline, mon corps parvenait à parer à temps les quelques attaques des chevaliers qui devenaient de plus en plus pernicieuses, et qui parvenaient parfois à connecter, me laissant des escarres sur les cuisses, certaines à même ma poitrine, dont la température polaire me tordait de douleur par intermittence.

Mais à ce moment-là, l'arbitre fit retentir sa voix caverneuse et faussement compatissante, pour préconiser une retraite des joueurs pour éviter de se faire avoir par une nouvelle tempête qui se préparait au dehors. Et là, ma chance dans mes déboires. J'allais pouvoir survivre un tour de plus, grâce à mon item spécialement conçu pour l'arène : mes éventails. A en juger leur puissance, il ne me restait plus beaucoup d'utilisation à en tirer, alors je devais frapper juste, et intelligemment. Je ne pouvais pas geler les deux clowns chevaleresques, car étant déjà givrés. Je ne pouvais pas non plus me permettre de m'aventurer dehors en m'y projetant, sous peine de sortie de terrain incongrue. Mais déjà, le souffle du vent glacé se glissait dans mes cheveux, me caressait la peau, non sans la mordre par sa température glaciale par moment. Ce moment de pause provoqué par l'arbitre me procurait quelques douleurs lancinantes, me forçant à rester en éveil permanent. Mais le calvaire allait cesser dans quelques secondes, lorsque le flux aérien commença à s'intensifier prêt des portes.

De là, je sortis un premier éventail, pour dévier une partie du flux en direction des chevaliers pour les ralentir significativement dans leur mouvement, tout en matérialisant des blocs de glace obstruant le parcours me séparant d'eux. Et dans une idée plutôt désespérée, je me positionnai face à l'une des portes, et grâce au second éventail, je provoquai un phénomène de recul en redirigeant les vents vers la fameuse porte, pour finalement me faire valdinguer jusqu'à la porte opposée. Le choc contre l'ouverture se fit non sans mal, mais m'arrachai tout de même des cris effrayant de douleur, car prise de flanc. Mais voilà, je me laissais une fenêtre de flottement de quelques minutes, car les chevaliers devaient encore bravé le vent à leur encontre, et rejoindre la salle où j'étais.

Visiblement, mon tour de passer l'arme à gauche n'était pas encore venu, car une ouverture dans un mur de la salle, derrière une commode déplaçable non sans mal, existait. Je ne réfléchis pas plus, et m'employais à déplacer le meuble, pour ensuite m'engouffrer dans la brèche, tout en re-déplaçant le mobilier de rangement de sorte à ce que la brèche ne soit plus visible du tout, comparé à l'état où je l'avais remarqué. Une fois dans l'autre salle, j'entendis les deux chevaliers débarouler dans la pièce précédente, faisant résonner leur râles rauques et démoniaques, visiblement vexés de ne pas avoir pu m'empaler avec leurs épées. Mais je ne me permettais pas de m'attarder dans la nouvelle salle pour autant, des fois qu'ils eurent trouvé le moyen par lequel j'étais passée pour m'éclipser. Une autre porte, entrouverte sur une autre salle, à l'opposé de là où j'étais, donnait alors sur la chapelle que j'avais déjà visité auparavant. Incroyable, je revenais sur mes pas, et n'était donc plus très loin de la zone sinistrée où Zagi et moi étions tombés. Mais pour l'heure, plutôt que de rejouer l'imprudence à aller voir ce qu'il en était de lui, je me réfugiais derrière l'immense statue de priant en marbre blanc, enfilant alors ma tenue d'ange, la  Saint's Palace, déployant mes ailes de part et d'autre de la statue pour lui donner un effet angélique naturel. Idéal en trompe l'oeil. Et, toujours debout, adossée à la décoration géante, j'utilisais un Angel Blessing pour récupérer un minuscule pourcentage de ma forme physique, sans pour autant soigner les blessures les plus graves, comme les deux grosses entailles de la chute précédente, ou cette abrasion par le gel au niveau de la poitrine via l'une des attaques vicieuses des chevaliers givrés.

J'allais alors attendre la fin de la tempête au dehors, et tenter une éventuelle sortie dans le verger de givre à la haie morte, non loin de ma position. Des fois que j'y eut retrouvé Zagi. A moins que l'arbitre n'ait eut un autre tour dans sa manche. M'enfin, là, il ne fallait pas qu'un autre golgothe m'aborde, car fichue comme je l'étais, je risquais de ne pas faire un assez long feu pour dire de botter enfin le cul de ce maudit Zagi. Malheureusement, je n'étais désormais qu'à à peu près quinze pour cent de mon potentiel magique, au bas mot ... advenait que pourrait.


Dernière édition par Sélès Fierce le Jeu 9 Oct - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 7 Oct - 15:12


HORS-CHAPITRE
FRAGMENT 1.05
Combat d'Arène.
SÉLÈS vs ZAGI


Le combat s'achevait presque pour moi. J'entendais simplement ce qui se passait au-dessus, du moins les premiers instants : Les pas frénétiques du chevalier fonçaient en de nombreuses lignes droites, qui étaient apparemment suivis par une autre personne que je n'avais pas distingué jusqu'alors, peut-être était-ce une technique de Sélès ou un nouvel opposant que l'arbitre avait décidé de lui octroyer. Les pas lourds du géant s'enfuirent progressivement, cessant les tremblements qu'il causait dans la salle souterraine où je me trouvais. J'étais hors du combat, ce qui me laissa un peu de temps pour me reposer, relaxer mes quelques blessures, et cesser cette consommation de magie inutile. Les chaînes qui tapissaient la crevasse reliant ma cachette au premier plan du château cessèrent, rentrant dans l'abdomen d'Anima d'où elles étaient sorties. Quant à moi, je n'avais pas grand chose à faire, mis à part le repos.

Toutefois, je n'oubliais pas les raisons de ma présence ici : J'étais un combattant, ce qui voulait dire que si je ne voyais plus Sélès, ça ne voulait pas dire que j'étais disqualifié ou considéré vainqueur. Elle était apte à surgir à tout moment, tout comme le golem, les créatures, ou d'autres événements que pouvait réserver ce malade d'arbitre qui encourageait les actes de meurtre et de destruction. Il me fallait donc piéger le terrain pour ne pas me faire surprendre, le tout en économisant un maximum de magie. Hors de question, donc, de me protéger à 100% de tous les aléas possibles et imaginables, car la dépense magique que ça me coûterait me tuerait avant mes adversaires, surtout avec les assauts intrépides de Sélès et les mésaventures que peut accorder l'arbitre.

Je regardais autour de moi pour la première fois, prenant le temps de m'habituer à l'endroit où je me trouvais. Une salle souterraine, construite comme une grotte qui aurait été créée par l’érosion de l'eau sur la roche, dont les tunnels étaient innombrables. Impossible pour moi de savoir d'où proviendrait la prochaine menace, je ne savais même pas si elle proviendrait d'une entrée ou non. Je me contentais de me relever, laissant mon bras gauche pendre le long de mon corps, mon épaule déboîtée m'empêchant de le bouger à ma bonne convenance. Quant à mon bras droit, je le déplaçais dans mon dos pour mettre Anima en ligne arrière, il était hors de question qu'elle subisse le moindre coup dont je serais la cible. Une fois encore, j'enfonçais mes chaînes dans le sol pour les rendre plus furtives, usant celles liées au corps d'Anima pour me permettre de conserver mon corps apte à se déplacer. Je n'avais plus usage de mon bras gauche, il me fallait conserver mes jambes. Ma seule action était de placer une chaîne cachée par le sol à l'entrée de deux tunnels pour les miner, mais rien ne prédisait que cette dernière serait utile ou utilisée. Au meilleur des cas, les servants de l'arbitre ou Sélès passeraient par cette allée, mais rien n'était moins sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3090
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 22

Fiche du Mage
Puissance Magique:
Magie:
avatar
Administrateur | Moustache
Administrateur | Moustache
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mer 15 Oct - 19:36

La situation était soudainement devenue bien plus calme et plus propice à un véritable duel.
D'un côté, Sélès s'était cachée un petit moment derrière une statue dans la cour. De l'autre, Zagi, qui était bien affaibli, était resté en bas, où il avait mis en place un système de défense à l'intrusion, tentant de piéger une Sélès peut-être trop brute.

L'arbitre se contentait de regarder. Comment les deux combattants réagiraient-ils ? Le combat n'allait plus durer très longtemps maintenant, les deux mages possédant des blessures et des réserves en magie faibles.

Tout comme l'arbitre l'était, la foule devint silencieuse, comme dans l'attente d'un dénouement final qui leur permettrait de scander le nom du mage vainqueur.

___________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Ven 24 Oct - 19:17

Mais il n'y eut rien que je ne puisses faire d'autre à part attendre. Tout ce que j'espérais, c'était que ce Zagi se soit fait avoir par un aléa de l'arbitre, ou par la rencontre d'une créature tout à fait prodigieuse comme j'avais eu l'occasion de confronter. Certes, je ne pouvais pas me contenter d'une bataille aussi passive que celle-ci, mais les coups du destin avaient été foncièrement contre ma personne, à part pour ce qui avait été de ma fuite dans le château pour la première partie de cache-cache, de laquelle j'avais dû m'extirper dès la seconde intervention de l'arbitre. Je n'avais pas eu de chance, et je venais même à douter de mes chances de victoire au sein de ce duel. L'arbitre m'avait-il fait sentir que je n'avais aucun moyen de gagner le combat ? Ou alors, m'encourageait-il à déclarer forfait sous peine de succomber à un autre aléa, et dans d'atroces souffrances ? Possible. Probable. Logique même, compte tenu des dernières heures qui venaient de s'écouler à l'intérieur de ce bastion de givre.

Mais dans ma tête, mon sang ne faisait qu'un tour, et à une vitesse ahurissante. Je sentais la rage d'être dos au mur m'envahir. Il fallait que j'agisse, et la clameur que les supporters de l'arène scandaient à mon attention me donnait de quoi légitimer mes prochains mouvements, même lents et précautionneux. Depuis le départ, maintenant que j'y repensais, le public était derrière moi : il n'avait pas apprécier les insultes à tort et à travers de Zagi, ni le fait dde m'attaquer par derrière ; il s'était inquiété de mon sort lors de la chute, et avait retenu son souffle face au Golem et aux Chevaliers Clowns ; et enfin, il bouillait d'impatience quant à ma récupération minime, et mon nouveau plan d'attaque. Il allait être servi. Mon attaque serait pleine et ne s'arrêterait que lorsque mort de mon adversaire, ou la mienne, ne survienne.

Pour ça, je fis mes premiers pas hors de la chapelle. Rien d'inquiétant à l'horizon. alors je pris la direction du verger glacé, là où Zagi avait élu domicile au tout début de la rencontre. Une fois au niveau de la haie morte, j'apercevais alors la seule issue qui, plus tôt dans la rencontre, m'aurait permis de frapper un plus gros coup face à ce lionceau : une ouverture en hauteur, comme sur une sorte de petit balcon. Si seulement j'avais su. Mais avec des 'si', on aurait pu refaire Earthland, et le déposséder de toute forme de magie noire. Alors je fouinais un peu plus dans le verger, jusqu'au moment où j'entendais des bruits de ferraille ... comme des chaines que l'on traînait sur le sol ... comme celles de Zagi ! Mais d'où provenait le son ? Je cherchais à tatons au niveau du sol enneigé, et je m'aperçus de la source sonore : une grille menant sur le sous-sol. Cependant, je ne la soulèverais pas, pour ne pas gaspiller mon énergie, et je me contenterais de suivre le bruit des chaines.

Je me retrouvai alors à faire le tour de l'enceinte du fort, via l'arrière-cour. Les bruits de chaines semblaient s’infiltrer par toutes les grilles, pour donner une géolocalisation plus ou moins précises. En tous cas, Zagi ne suivait qu'un seul itinéraire, droit devant lui, jusqu'à ce qu'il eut la brillante idée de s'arrêter, afin de déterminer sa position finale. Quelque part, je me félicitais de ne pas m'être jeté dans le trou béant créé précédemment par l'aléa de l'arbitre, qui m'avait conduite au Golem de Givre. Car si je l'avais fait, je me serais retrouvée derrière Zagi, et avec ses chaines, qui savait ce qu'il aurait pu m'arriver. Non, là, j'allais le contourner, pour mieux lui faire mordre la poussière.

Une fois le bruit des chaines disparu, je poursuivis ma route, à la recherche d'une autre grille au sol menant vers le souterrain, dans le but de me retrouver dans une configuration inédite. Pour une fois dans la partie, j'endossai le rôle du chasseur, et Zagi, du gibier. Et peut-être que c'était l'occasion de faire la différence, enfin. Quelques minutes plus tard, après plusieurs découvertes, je trouvai la grille par laquelle je m'engouffrerais. J'en avais vu trois en tout, un repère non négligeable. Une succession de tunnel s'offrait alors à moi une fois en bas, et je savais déjà lequel prendre : celui qui prenait les extérieurs de la bâtisse principale, dans lequel je me dirigerais avec les grilles vues et dépassées précédemment. Il ne me restait plus qu'à marcher, discrètement et silencieusement, le long des tunnels pourvus de grilles au plafond, qui me guideraient à la position de Zagi, arrivant alors par son côté arrière.

Et ce fut ce qui arriva. alors que j'entamai le dernier virage, j'aperçus la silhouette de Zagi. Courbée, mollassonne, comme altérée de par les affrontements précédents. En le scrutant du regard, de loin, en penchant ma tête de depuis le mur faisant le virage intérieur du tunnel, je me rendais compte que l'un de ses bras était ballant, dans le vide, comme inerte. Chance ! Il était donc également diminué physiquement, et nous étions à armes égales pour un finish dantesque. Derrière lui, soit face à moi, il avait son autre bras, valide, tendu, montrant la position de son squelette. Là, je ne rigolai déjà plus.

Mais une chose était sûre. Si Zagi ne me voyait pas venir de l'arrière, alors aucune chance que son cadavre puisse s'animer et me prendre en traître. Et je devais en profiter. Mais surtout, je devais complètement annihiler le son de mes pas. Pour cela, j'allais activer mes ailes de ma tenue d'ange, pour léviter au-dessus du sol, et faire le moins de bruit possible. Une fois cela fait, je me dirigeai alors tout doucement, méticuleusement, dans le seul angle mort actuel du mage aux chaines. Le squelette ne réagissait pas, même en étant proche de lui. Parfait. Je pouvais alors enfin préparer mon attaque finale, à pleine puissance, pour que mes dernières réserves n'eurent pas servies en vain. Volant furieusement vers le coprs de Zagi, annonçant alors intelligiblement ma présence, je libérai alors simultanément ma technique de poing et ma technique de pied, pour créer le bouclier de lumière, le Seraphic Shield. Avec cela, non seulement je protégeais temporairement d'une attaque provenant de son squelette, ou de l'une de ses chaines à l'opposée, mais en plus, je brouillait la vision du lionceau grâce aux plumes qui se détachaient des mes ailes protectrices, pour préparer mon enchaînement ultime, que je voulais fatal. Pour cela, j'utiliserais alors la technique la plus équivoque pour cela, j'allais faire tituber mon adversaire grâce au Heaven's Kick qui se traduisait sous la forme d'une projection vers l'avant, les deux pieds groupés, pour buter sur l'adversaire et le faire chanceler sous l'impact. Une fois la connexion faite, j'enclenchais alors mon finishing move, les Prayers Swing, qui me fit prendre alors, le temps de quelques secondes, une position du priant, accompagnant son acte futur d'un message pour le très haut. Et enfin, la pluie de coups de poings s'abattit sur le Zagi qui ne devait surement rien comprendre à ce qui lui arriver, son bras valide encore sujet à l'entraver qu'était devenu son squelette au sol. Des coups de poings au ventre, à l'abdomen, au torse, à la gorge, et enfin, un dernier coup de poing, de force moindre, tellement moindre, qu'il aurait pu avoir l'air d'une claque, au niveau de sa tempe gauche.

Une fois cela fait, je m'écroulais, genoux à terre, puis j'étalai au sol. Vidée. Épuisée. Avais-je gagné ? Avais-je manqué de punch pour le faire morfler ? Etais-je du coup à sa merci ? Je n'en étais pas sure, mais pour moi, il était clair qu'il avait morflé de part en part, tellement que son corps en était devenu tout mou, comme s'il n'avait plus eu de fonction de réponse à mes coups ... Une attente interminable, insoutenable, au-delà du gérable. Même le public semblait enclin à me donner la victoire. Alors ...

« Arbitre ! Je t'en supplie ! Annonce-moi la bonne nouvelle ... un petit bain pour récupérer ne serait pas de refus ... 'chier ! »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 4144
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 23
Localisation : Avec son Emil ♥

Fiche du Mage
Puissance Magique: 2831
Magie: Weaving Magic & Priestess
avatar
Administratrice | Membre de Black Velvet | Weaving Princess
Administratrice | Membre de Black Velvet | Weaving Princess
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 25 Nov - 20:16

• Points positifs :
- Récompense : 8 PM.
- Mise et page et orthographe : 1 PM.
- Longueur (mots) : 5 PM. (7371 mots)
- Longueur (posts) : 2 PM. (7 posts)

• Points négatifs :
-
Récompense totale : 16/2 = 8 PM et 2 pts de renommée pour la guilde.

___________________________________________________________________

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1784
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 76
avatar
Admin
Admin
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi Mar 25 Nov - 20:16

Le membre 'Dahlia Highwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Loterie' :

___________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytailnosekai.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi

Revenir en haut Aller en bas
 

[Glace | Classique] Sélès Fierce vs. Zagi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Sayuki [ Elfe de glace éternelle ~ Modo ]
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail No Sekai :: "I'm getting fired up !" :: Arène de combat :: Matchs-